in , , , ,

Espagne : Procès contre des Clarisses schismatiques

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

L’Archidiocèse de Burgos a réagi avec promptitude à l’annonce des sœurs clarisses de Belorado de quitter l’Église catholique pour rejoindre un prétendu évêque, Pablo de Rojas.

Dans un communiqué détaillé, l’archidiocèse dirigé par Monseigneur Mario Iceta s’est exprimé en fournissant de nombreux détails sur les événements impliquant les clarisses qui ont choisi de quitter l’Église catholique, une décision difficile à comprendre pour la communauté catholique.

Selon le communiqué, l’archidiocèse de Burgos assure que « les communautés de Belorado et Orduña sont assistées quotidiennement par leurs aumôniers, sans interruption, et n’ont jamais exprimé de désaccord ; au contraire, lors des dernières communications avec le délégué épiscopal pour la vie consacrée, les sœurs se disent heureuses et reconnaissantes ». L’archidiocèse a confirmé que l’aumônier de ces sœurs n’était pas au courant de cette situation et a exprimé sa perplexité face à ce qui s’est passé.

Problème avec l’achat-vente du Monastère d’Orduña L’archidiocèse de Burgos explique que le Monastère d’Orduña (Diocèse de Vitoria) était canoniquement supprimé et vide et appartient aux clarisses de Vitoria.

« La communauté de Belorado signe en octobre 2020 un accord d’achat-vente du Monastère d’Orduña avec la communauté des clarisses de Vitoria (qui était en vente depuis 2002 car elle avait été supprimée) pour un montant de 1 200 000 € avec un différé de deux ans. Lors de cet acte d’achat-vente, 100 000 € sont versés et ils s’engagent à effectuer des paiements semestriels de 75 000 €. Le premier paiement devait être effectué le 1er novembre 2022, mais aucun paiement n’a jamais été effectué », affirme l’archidiocèse de Burgos.

Poursuivant le récit chronologique des événements, l’archidiocèse de Burgos raconte qu’au début de mars 2024, Sœur Isabel déclare avoir un bienfaiteur qui achètera et mettra le Monastère à son nom, ils parviendront à un accord d’utilisation et le revendront à la communauté de Belorado dès qu’ils obtiendront le montant de la vente du Monastère de Derio.

Face aux soupçons que cette personne était étrangère à l’Église catholique, l’évêque de Vitoria et son vicaire pour la vie consacrée se rendent le 21 mars 2024 à Orduña pour parler à Sœur Isabel, Mère Abbesse de cette communauté de clarisses. Le voyage fut vain car ils ne parvinrent pas à parler à Sœur Isabel et le reste des religieuses assura qu’elle seule connaissait le nom de l’acheteur.

« Face à cette situation, le 7 mai, la communauté de Belorado est convoquée par la communauté des clarisses de Vitoria devant un notaire pour résilier le contrat d’achat-vente à la demande de cette dernière communauté. Au bureau du notaire, Sœur Isabel, accompagnée de Sœur Paz et Sœur Sión, remet une lettre réclamant 1 600 000 € comme paiement pour les travaux réalisés par sa communauté au Monastère d’Orduña et 30% pour dommages et préjudices. Sœur Isabel refusant de résilier le contrat, elle porte l’affaire devant les tribunaux », détaille l’archidiocèse de Burgos.

L’archidiocèse rejette les accusations portées dans le communiqué des clarisses L’archevêché a également répondu avec force au communiqué et au manifeste émis par cette communauté de sœurs clarisses qui prônent le schisme.

L’archidiocèse de Burgos a souligné qu’ils rejettent « l’accusation injuste et indiscriminée de « silence et acquiescement des pasteurs » et les accusations, de termes similaires, contre la « Chaire de Pierre » sur « les contradictions, les langages doubles et confus, l’ambiguïté et les lacunes de doctrine« .»

Le communiqué souligne que les sœurs ont décidé de se placer sous la tutelle et la juridiction du controversé Pablo de Rojas Sánchez-Franco « excommunié en juillet 2019 ».

Ouverture du processus canonique L’archevêché a rendu public que c’était le 13 avril 2024 lorsque la Présidente de la Fédération de Notre-Dame d’Aranzazu (Province de Cantabrie – Sœurs Clarisses), à laquelle appartient la communauté de Belorado, a demandé une réunion urgente avec l’archevêque de Burgos. Elle a été reçue ce même matin, étant informée de la suspicion d’un possible crime de schisme (c. 751 du Code de droit canonique).

L’archevêque de Burgos a signé un décret d’ouverture de l’enquête préliminaire pour les faits communiqués le 24 avril 2024, en collaboration avec les évêques de Vitoria et de Bilbao. De plus, il en a informé le Saint-Siège, avec son approbation.

Ce lundi matin, le chapelain s’est rendu au couvent pour parler avec elles. Sœur Paz, après avoir parlé avec le chapelain et à sa demande, accepte de parler au téléphone avec l’archevêque, confirmant l’abandon de l’Église catholique de la part de toute la communauté et affirmant que la décision a été prise à l’unanimité par toutes les sœurs.

À lire aussi | L’amour m’a soulevé – Homélie pour l’Ascension du Seigneur

Selon l’archevêché de Burgos lui-même, à 10h30, l’archevêque Iceta a reçu le manifeste depuis une adresse e-mail non identifiée, mais n’a pas reçu la lettre d’abandon de l’Église catholique. À 11h00, la communauté a remis en main propre un exemplaire du manifeste au chapelain de Belorado, mais pas la lettre d’abandon.

Elles-mêmes ont confirmé à l’archevêque de Burgos que l’« évêque » excommunié Pablo de Rojas a visité le Monastère de Belorado au moins à trois reprises accompagné d’une autre personne affirmant être prêtre.

Sœur Paz a affirmé que, dès aujourd’hui, José – le supposé prêtre assistant de Pablo de Rojas – célébrera la messe au Monastère, l’archevêque lui ayant averti de la gravité de l’acte et de la peine canonique encourue.

Monseigneur Mario Iceta, archevêque de Burgos, a informé la Sainte Siège, le nonce apostolique, le président de la Conférence épiscopale, le président de la Commission de la Vie Consacrée de la Conférence épiscopale et les évêques de Vitoria et de Bilbao de ce qui s’est passé. « Nous procéderons selon les indications du Sainte-Siège », confirme l’archidiocèse de Burgos.

Enfin, face à cette situation, ils ont demandé à tous les fidèles « de s’abstenir de participer à tout acte liturgique au Monastère de Santa Clara de Belorado ou au Monastère de Santa Clara d’Orduña ».

Le communiqué a été émis conjointement par l’archidiocèse de Burgos et le diocèse de Vitoria.

Cet article a été publié originellement et en anglais par Info Vaticana (Lien de l’article).

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

L'amour m'a soulevé - Homélie pour l'Ascension du Seigneur

L’amour m’a soulevé – Homélie pour l’Ascension du Seigneur

L'Archidiocèse de Feira reste neutre face à Notre Dame d'Anguera

L’Archidiocèse de Feira reste neutre face à Notre Dame d’Anguera