in , , , ,

Gardez vos lampes allumées et brillantes – Homélie pour le 32e dimanche

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

L’Évangile de ce dimanche présente plusieurs principes pratiques de préparation. Comme toujours, le Seigneur a une manière mémorable de nous enseigner.

Examinons quatre principes enseignés dans la Parabole des Vierges Sages et des Vierges Folles. À la fin, nous verrons que le Seigneur nous renverse les rôles.

I. Procurer vos provisions – Le texte dit, « Le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui prirent leurs lampes et sortirent à la rencontre du fiancé. Cinq d’entre elles étaient insensées et cinq étaient sages. Les insensées, en prenant leurs lampes, n’avaient pris avec elles aucune huile, tandis que les sages avaient pris des flacons d’huile avec leurs lampes. »

En regardant ce texte, nous voyons que l’humanité est divisée entre les sages et les insensés. Être sage, c’est être profondément enraciné en Dieu et en ce qu’Il offre : Son amour, Sa sagesse, Sa grâce, Sa miséricorde, Sa vérité, Sa vision et Ses priorités – Sa vie même.

II. Préparez-vous personnellement – Le texte dit, « Les insensées dirent aux sages : ‘Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.’ Mais les sages répondirent : ‘Non, il n’y en aura peut-être pas assez pour nous et pour vous. Allez plutôt chez les marchands et achetez-en pour vous-mêmes.' »

La réponse des vierges sages peut surprendre. Ne devraient-elles pas partager ? N’est-ce pas ce que nous attendrions de Jésus ? Mais il y a des choses que l’on ne peut ni prêter ni emprunter. On ne peut pas emprunter la relation de quelqu’un d’autre avec Dieu. En tant qu’individus, nous devons nous préparer personnellement à rencontrer Dieu, ouverts à recevoir les dons qu’Il offre.

III. Persévérez dans vos préparatifs – Le texte dit, « À minuit, on cria : ‘Voici le fiancé ! Sortez à sa rencontre ! … et ceux qui étaient prêts entrèrent avec lui dans la salle des noces. Alors la porte fut fermée. »

C’est un rappel important de persévérer dans notre cheminement jusqu’à la fin. Le fiancé n’est pas venu avant minuit, et les vierges folles n’ont pas pu tenir jusqu’à la fin.

IV. La procrastination est périlleuse – Le texte dit, « Pendant que [les cinq vierges insensées] allaient en acheter [de l’huile], le fiancé arriva… ceux qui étaient prêts entrèrent avec lui dans la salle des noces. Alors la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent et dirent : ‘Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !’ Mais il répondit en disant : ‘En vérité, je vous le dis, je ne vous connais pas. »’

À la fin, notre sagesse nous accompagne ou notre folie nous rattrape. Les vierges folles se sont précipitées à la fin pour obtenir ce dont elles avaient besoin, mais c’était trop tard. La porte était fermée.

Deux choses requièrent notre attention particulière :

Premièrement, les paroles du Seigneur, « Je ne vous connais pas. » Le mot grec ici est οἶδα (oida), qui exprime une sorte de connaissance intellectuelle. Il est surprenant d’entendre le Seigneur omniscient dire qu’Il ne les connaît pas. Peut-être pouvons-nous comprendre le mot comme signifiant qu’Il ne les « reconnaît » pas comme invités ; ils ne sont pas sur la liste des invités.

Deuxièmement, on dit que les vierges folles frappent à la porte, ou du moins appellent, demandant l’entrée. Mais c’est exactement le contraire. Ce n’est pas nous qui frappons, mais le Seigneur. C’est Lui qui nous invite à ouvrir, et c’est à nous de répondre.

À lire aussi | Économie et Catholicisme : Entretien avec Guillaume Von Hazel ( Fide Post )

Le chemin vers le ciel ne passe pas par une porte « là-haut ». C’est par la porte d’ici-bas, la porte que nous devons ouvrir, la porte de notre cœur. Le Seigneur frappe maintenant. La procrastination est périlleuse ; c’est de la folie. Maintenant et chaque jour, nous devons répondre au coup. Le choix nous appartient. Oui, la porte du Ciel s’ouvre de l’intérieur de notre cœur. C’est nous qui déterminons ultimement notre destin. Au jugement, le Seigneur ne fait que ratifier notre décision.

Le Seigneur veut nous connaître, nous reconnaître comme les Siens. C’est pourquoi Il frappe et frappe. Répondrez-vous ?

Soyez prudent, le quatrième principe d’une préparation appropriée est de réaliser que la procrastination est périlleuse. Un jour, la porte se ferme pour toujours. N’oubliez pas, la porte, c’est votre cœur. Répondez ! Ouvrez !

Cette homélie a été publiée originellement en anglais par Mgr Charles Pope – ADW  – Lien de l’article.

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Économie et Catholicisme : Entretien avec Guillaume Von Hazel ( Fide Post )

Économie et Catholicisme : Entretien avec Guillaume Von Hazel ( Fide Post )

Messe latine à la cathédrale de Tokyo pour le jubilé des apparitions d'Akita

Messe latine à la cathédrale de Tokyo pour le jubilé des apparitions d’Akita