in , , ,

Un évêque allemand demande aux pasteurs de bénir les couples gays

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

Un évêque allemand a émis une lettre jeudi demandant aux pasteurs de son diocèse de bénir les couples de même sexe.

L’évêque Karl-Heinz Wiesemann a déclaré dans la lettre du 2 novembre adressée aux prêtres, diacres et agents pastoraux que les bénédictions – qu’il a également étendues aux couples remariés – pouvaient avoir lieu dans les églises du diocèse de Speyer.

« La cérémonie doit différer d’une cérémonie de mariage religieux en termes de paroles et de signes et devrait explicitement renforcer l’amour, l’engagement et la responsabilité mutuelle dans la relation du couple en tant qu’acte de bénédiction« , a-t-il écrit dans la lettre de 1 000 mots.

Les médias catholiques locaux ont affirmé que Wiesemann était le premier évêque allemand à faire une telle demande, bien que d’autres prélats aient souligné précédemment que les pasteurs ne seraient pas sanctionnés pour la bénédiction de couples de même sexe et de couples remariés dans leurs diocèses.

Wiesemann, qui dirige le diocèse dans le sud-ouest de l’Allemagne depuis 2008, a déclaré qu’il émettait l’invitation après que 93% des participants à la controversée « voie synodale » du pays aient approuvé un document appelant à des « cérémonies de bénédiction pour les couples qui s’aiment ».

Le texte appelait à la création d’un « document » à utiliser dans les diocèses allemands, comprenant des « formes suggérées pour les célébrations de bénédiction pour différentes situations de couple (couples remariés, couples de même sexe, couples après un mariage civil)« .

Wiesemann a écrit :

« Tant en ce qui concerne les croyants dont les mariages se sont brisés et qui se sont remariés, qu’en particulier en ce qui concerne les personnes de même sexe, il est urgent – surtout à la lumière d’une longue histoire de blessures profondes – de trouver une perspective différente pour une attitude pastorale inspirée par l’Évangile, comme beaucoup d’entre vous le pratiquent depuis longtemps.

C’est pourquoi j’ai plaidé en faveur d’une réévaluation de l’homosexualité dans l’enseignement de l’Église dans la voie synodale et j’ai également voté en faveur de la possibilité de cérémonies de bénédiction pour les couples de même sexe. Je maintiens cela. J’espère que sur le chemin du synode mondiale, cette question pressante de notre époque pourra également connaître un développement positif.« 

Un rapport publié le 28 octobre à la fin de la première session du synode sur la synodalité n’a pas mentionné les bénédictions de couples de même sexe ni même l’acronyme « LGBT« .

Mais le pape François a abordé le sujet des bénédictions dans une réponse à cinq dubia, ou doutes, posés par des cardinaux avant l’assemblée à Rome.

Le pape a déclaré qu’il s’agissait d’une question de prudence pastorale de « discerner correctement s’il existe des formes de bénédiction, demandées par une ou plusieurs personnes, qui ne véhiculent pas une conception erronée du mariage« .

« Les décisions qui peuvent faire partie de la prudence pastorale dans certaines circonstances ne doivent pas être transformées en une norme« , a-t-il écrit. « Autrement dit, il n’est pas approprié pour un diocèse, une conférence épiscopale ou toute autre structure ecclésiale d’autoriser constamment et officiellement des procédures ou des règles pour chaque type d’affaire.« 

L’Allemagne n’est pas le seul pays où les évêques ont encouragé les bénédictions de couples de même sexe. Les évêques flamands en Belgique voisine ont autorisé un texte permettant une bénédiction rituelle de couples de même sexe en septembre 2022.

Bien que le Dicastère pour la doctrine de la foi ait déclaré en 2021 que l’Église n’a pas le pouvoir d’offrir des bénédictions liturgiques pour les unions de même sexe, le Vatican n’a pas réagi publiquement à l’initiative des évêques flamands. Dans sa lettre, l’évêque Wiesemann a déclaré : « Personne n’est obligé de tenir de telles bénédictions, mais ma demande signifie également que personne ne craint des sanctions s’il effectue de telles bénédictions.« 

Au contraire, il est important pour moi que nous donnions à ces croyants un signe clair de la proximité de Dieu dans la communauté de l’Église. Il se peut que le cadre domestique (éventuellement aussi avec la bénédiction de l’appartement partagé) soit plus adapté pour recevoir une bénédiction. Une cérémonie de bénédiction peut également avoir lieu dans l’église ou à un autre endroit approprié.« 

L’évêque de 63 ans a déclaré que jusqu’à ce que la conférence épiscopale allemande termine le document, les pasteurs devraient se référer à une publication de 52 pages intitulée « La célébration des bénédictions pour les couples« , produite par l’AFK, une association pour l’éducation familiale et la pastorale.

Plus d’un demi-million de catholiques ont formellement quitté l’Église en Allemagne en 2022, le chiffre annuel le plus élevé jamais enregistré.

Selon la conférence épiscopale allemande, le diocèse de Speyer compte 465 776 catholiques, dont 19 000 (4,1 %) participent à la messe.

Le diocèse a enregistré 3 047 baptêmes en 2022, 3 384 premières communions, 2 134 confirmations, 730 mariages et 6 324 funérailles. Il a également vu 11 859 personnes quitter l’Église, tandis que 34 ont rejoint et 112 sont revenues formellement.

Wiesemann a promis de respecter la conscience des pasteurs opposés aux bénédictions. Mais il leur a demandé de renvoyer les couples au bureau diocésain, qui les mettrait en contact avec un autre pasteur de leur région.

À lire aussi | Enseignements sur l’autorité – Homélie pour le 31e dimanche de l’année

Il a demandé aux pasteurs prêts à offrir des bénédictions en dehors de leurs zones de soins pastoraux de contacter le bureau afin qu’une liste puisse être créée et distribuée.

« Les prières de nombreux couples pour la bénédiction révèlent un profond désir de pouvoir vivre leur vie ensemble sous la protection et la guidance de Dieu« , a-t-il écrit.

« Ce qui est évident ici, c’est un désir de Dieu qui va au-delà des limites qui ont été établies jusqu’à présent. Cela doit être pris au sérieux et renvoie à la promesse biblique de la présence de Dieu partout où il y a bonté et amour.« 

Il a ajouté :

« Avec la possibilité de célébrations de bénédictions, nous voulons rendre justice à la miséricorde de Dieu et à la situation des personnes. » Prenons ce chemin ensemble et restons en dialogue.« 

Cette article a été publiée originellement en anglais par The PillarLien de l’article.

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Un évêque sanctionne un pasteur ayant accepté un clip obscène dans son église

Un évêque sanctionne un pasteur ayant accepté un clip obscène dans son église

Un canoniste nie toute implication dans la réforme de l'élection papale

Un canoniste nie toute implication dans la réforme de l’élection papale