in , , , , , ,

Le livre de prières historique du prêtre qui a caché le roi Charles II

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

Un livre de prières historique appartenant au prêtre qui a protégé le roi Charles II et contribué à lui sauver la vie a été exposé au public dans l’une des célèbres demeures historiques d’Angleterre.

Le missel personnel du père John Huddleston, vieux de près de 400 ans, est désormais exposé à Moseley Old Hall, à Wolverhampton, dans la région des West Midlands.

Après la bataille de Worcester en 1651, au cours de laquelle les parlementaires d’Oliver Cromwell ont vaincu les royalistes, le monarque vaincu s’est réfugié dans la maison de la famille catholique Whitgreave, où le prêtre bénédictin résidait également, déguisé en serviteur.

Huddlestone accepta de cacher Charles II dans sa chambre du premier étage, qui comportait une trappe sous le plancher de l’armoire, où un trou de prêtre était accessible. Charles II a pu s’y cacher lorsque des soldats se sont présentés à la maison, à la recherche du roi.

On pense que le Missale Romanum, publié à Paris en 1623, pourrait avoir joué un rôle déterminant dans la conversion du roi au catholicisme sur son lit de mort en 1685.

Sur son lit de mort au palais de Whitehall en 1685, Charles demanda Huddlestone, qui entendit la confession du roi, lui donna la sainte communion et le reçut finalement dans l’Église catholique.

Le duc d’York aurait déclaré plus tard que le prêtre avait sauvé la vie du roi à deux reprises, d’abord son corps, puis son âme.

Sarah Kay, conservatrice du patrimoine culturel, a déclaré :

« Nous sommes ravis d’avoir mis la main sur ce livre important qui est au cœur de l’histoire de Moseley. Si nous ne l’avions pas acquis, il serait probablement passé dans des mains privées et n’aurait pas été accessible au public. L’exposition et l’interprétation du missel permettront de mettre l’accent sur l’histoire de l’évasion remarquable de Charles II et de lui donner un nouvel élan.« 

À lire aussi :

Non seulement l’édition de 1623 du Missale Romanum est un livre rare – un seul autre exemplaire complet est répertorié dans les bibliothèques britanniques – mais il est également essentiel pour comprendre comment les livres catholiques romains étaient utilisés et diffusés à une époque où il était dangereux d’être autre chose qu’anglican.

« La façon dont Huddleston a inscrit et annoté son missel montre à quel point ce livre lui était précieux et personnel.« 

Cet article a été publié originellement et en anglais par le Catholic World Report (Lien de l’article). Il est republié et traduit avec la permission de l’auteur.

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire