in , , ,

L’enseignement de Jésus sur la vie éternelle

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
L'enseignement de Jésus sur la vie éternelle
L’enseignement de Jésus sur la vie éternelle

L’homme a un vague sentiment de la vie après la mort depuis l’Antiquité. En fait, même les peuples païens enterraient leurs morts en les ornant d’amulettes ou d’objets de valeur, afin de les accompagner dans le voyage extrême. 

Le culte des morts, les rites funéraires et diverses doctrines religieuses prouvent que l’homme ancien n’a jamais vu la mort comme un anéantissement absolu, mais a toujours cru que quelque chose en nous continuait à vivre après la fin du corps physique.

Dans l’Ancien Testament, une distinction était faite entre l’âme et l’esprit. On voit à ce propos ce passage de Job 12:10 :

Il tient dans sa main l’âme de tout ce qui vit, Le souffle de toute chair d’homme.

Ainsi l’auteur biblique distinguait entre nefesh et ruah, donc entre âme et esprit, ce qui en grec était traduit par psyché et pneuma.

Même les philosophes grecs ont identifié l’essence de l’être humain, sa partie immatérielle, l’âme, mais ils n’ont pas donné d’enseignements clairs pour qu’il puisse être sauvé et vivre pour toujours dans le Royaume de Dieu.

Au lieu de cela, Jésus a donné à l’âme une valeur absolue et immense. Voyons d’abord le verset correspondant dans l’évangile de Marc 8:36 :

En effet, à quoi bon l’homme de gagner le monde entier s’il perd ensuite son âme ? 

Jésus a enseigné comment s’assurer que l’âme ne se perde pas, en acceptant son sacrifice sur la croix et en suivant ses commandements. Jésus a également enseigné que l’âme sauvée a la vie éternelle. Voyons tout d’abord ce passage important de l’Évangile de Jean 3:14-16

Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, ainsi le Fils de l’homme doit être élevé, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais ait la vie éternelle. Parce que Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais ait la vie éternelle.

La vie éternelle dont parle Jésus dans ces versets n’est pas la continuation de cette vie terrestre, mais une vie nouvelle, dans une condition éternelle, en présence du Père, dans son Royaume éternel. 

Le don que Dieu nous a fait de son Fils, qui est venu vivre et souffrir parmi nous et mourir pour nous, a une valeur immense en ce qu’il rachète notre âme. 

Quelles ont été les conséquences de la foi que Jésus nous a donnée en la vie éternelle ? Trois conséquences principales peuvent être analysées. 

La première conséquence est le changement de perspective du croyant, qui regarde désormais vers l’éternité. La croyance en la vie éternelle a élargi notre horizon, elle a changé notre vision de la vie. Rien n’est plus nécessaire que de regarder tous les faits de notre vie terrestre du point de vue de la façon dont nous les regarderons un jour dans l’éternité. 
 
La deuxième conséquence est le changement de paradigme dans nos vies. Une fois le sacrifice de Jésus sur la croix accepté, le croyant est sauvé, mais il doit faire un changement dans sa vie, dans le sens de l’amour pour Dieu et pour son prochain. Dans la pratique, outre le salut obtenu par la grâce et par la foi, le croyant doit persévérer jusqu’au bout dans l’application des commandements de Jésus. Ce n’est qu’ainsi qu’il obtiendra la vie éternelle. 

La troisième conséquence est le changement dans le traitement de la mort. L’homme qui croit en Jésus-Christ, et est donc sûr d’être sauvé et d’obtenir la vie éternelle, considérera la mort comme un passage, mais non comme l’anéantissement absolu, la fin de tout. En conséquence, l’homme préparé à faire ce voyage n’est pas impatient, mais est calme, serein, doux. Acceptez la mort physique comme une étape obligatoire, sûre que l’âme obtiendra immédiatement la vie éternelle.
 
La vie éternelle était déjà décrite dans l’Ancien Testament. Voyons deux passages significatifs : 

Psaume 133:3 :
C’est comme la rosée de l’Hermon, qui descend sur les montagnes de Sion, car c’est là que le Seigneur a placé la bénédiction, la vie pour toujours.

Daniel 12:2 :
Beaucoup de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, certains à la vie éternelle, d’autres à la honte et à l’infamie éternelles. 

Analysons maintenant quelques passages des évangiles où Jésus a décrit la vie éternelle. 

Evangile de Matthieu 19:29 :
Et quiconque aura quitté la maison, frères, sœurs, père, mère, femme, enfants ou champs à cause de mon nom, recevra au centuple et héritera de la vie éternelle.

Evangile de Jean 3:36 : 
Celui qui croit au Fils a la vie éternelle, mais celui qui n’obéit pas au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.

Pour Jésus, le croyant en Lui gagne la vie éternelle, mais quiconque dit qu’il croit et ensuite n’obéit pas à ses commandements sera soumis à la colère de Dieu.
 
Evangile de Jean 4:13-14 : 
Jésus répondit et lui dit : « Celui qui boira de cette eau aura encore soif, mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura plus jamais soif ; mais l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillit en vie éternelle ». 
Jésus utilise le symbolisme de l’eau vive, c’est-à-dire de la régénération de l’Esprit. L’eau a un sens profond dans l’évangile de Jean et renvoie à la source, à la source et donc à l’origine de la vie. Quiconque boit cette eau, offerte par Jésus comme un don gratuit, mais d’une valeur incommensurable, obtiendra la vie éternelle.

 
Evangile de Jean 4:36 : 
Maintenant, le moissonneur reçoit la récompense et récolte du fruit pour la vie éternelle, afin que le semeur et le moissonneur se réjouissent ensemble.
 
Ici, Jésus se réfère au fait que tandis que la graine de la rédemption future a été plantée par les prophètes de l’Ancien Testament, les disciples de Jésus récoltent les fruits des conversions qui mènent à la vie éternelle. 

Evangile de Jean 5:24 : 
En vérité, en vérité, je vous le dis, quiconque entend ma parole et croit celui qui m’a envoyé a la vie éternelle et ne vient pas en jugement, mais est passé de la mort à la vie.

Ceux qui croient au Fils et au Père, qui l’a envoyé, ne seront pas soumis au jugement, mais auront déjà la vie éternelle.
 
Evangile de Jean 6:27 : 
Ne travaillez pas pour la nourriture qui périt, mais pour la nourriture qui dure dans la vie éternelle, que le Fils de l’homme vous donnera, car le Père, c’est-à-dire Dieu, a mis son sceau sur lui.

Dans le sixième chapitre de l’Evangile de Jean Jésus fait référence à son corps, qui sera offert en rémission des péchés, en le comparant au pain de vie. Jésus est donc le vrai pain de vie.
 
Evangile de Jean 6:40 : 
Telle est en effet la volonté de celui qui m’a envoyé : que quiconque parvient à la connaissance du Fils et croit en lui, ait la vie éternelle, et je le ressusciterai au dernier jour

Ici, Jésus ajoute un détail important : celui qui croit au Fils obtient la vie éternelle, mais en plus de cela, il ressuscitera dans la chair au dernier jour. Il obtiendra alors, en plus de la vie éternelle sous forme spirituelle, également la vie éternelle dans un corps physique glorifié. 

Evangile de Jean 6:47 :
Bien sûr, je vous le dis, quiconque croit en moi a la vie éternelle. 

Evangile de Jean 6:54 :
Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle, et je le ressusciterai au dernier jour.Celui qui accepte son sacrifice sur la croix accepte qu’il a donné son corps et versé son sang pour la rémission des péchés et passe ainsi de la mort spirituelle à la vie spirituelle éternelle, et sera ressuscité dans la chair au dernier jour. 

Lire aussi | La liste des péchés catholique dans la bible et la parole de Jésus-Christ

Voyons ce que dit Pierre, quand certains disciples quittèrent Jésus, parce qu’ils considéraient ses paroles trop dures,

Evangile de Jean 6:68 :
Et Simon Pierre lui répondit : Seigneur, à qui irions-nous ? Vous avez des paroles de vie éternelle. 

Pierre reconnaît que les paroles de Jésus ont une valeur immense, car elles rapprochent l’homme de la rédemption, et donc de la vie éternelle. 

Evangile de Jean 10:27-28 :
Mes brebis écoutent ma voix, je les connais et elles me suivent ; et je leur donne la vie éternelle et ils ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main. 

Le thème du bon berger est présent dans le dixième chapitre de l’évangile de Jean. Jésus connaît les enfants de Dieu, et il les appelle par leur nom. Personne ne pourra arracher les enfants de Dieu à la vie éternelle.

Evangile de Jean 12:25 : 
Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui déteste sa vie dans ce monde la gardera pour la vie éternelle.

Ce dicton est très semblable à ce que l’on trouve dans l’Évangile de Matthieu (10, 39) ; en substance, Jésus veut expliquer que ceux qui restent ancrés dans une vie basée sur l’égoïsme, le matérialisme et l’individualisme perdront leur âme. Tandis que ceux qui changeront leur vie, basée sur l’amour pour Jésus, et l’amour et le partage avec leur prochain, sauveront leur âme et obtiendront la vie éternelle.  

Evangile de Jean 17:1-3 :
Ces choses que Jésus dit, puis il leva les yeux au ciel et dit : « Père, l’heure est venue ; glorifie ton Fils, afin que le Fils te glorifie aussi, car tu lui as donné pouvoir sur toute chair, afin qu’il donne la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Maintenant, c’est la vie éternelle, qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et Jésus-Christ que tu as envoyé.

Dans la célèbre prière au Père du dix-septième chapitre de l’Évangile de Jean, Jésus prie le Père pour sa glorification. Il se réfère aux croyants comme un don du Père à Lui. Il déclare en outre qu’ils obtiendront la vie éternelle en reconnaissant le Père comme Dieu et le Fils comme le seul et unique envoyé par le Père. Analysons maintenant quelques passages du Nouveau Testament dans lesquels les évangélistes décrivent la vie éternelle. Tout d’abord ces deux passages des Actes des Apôtres, œuvre de Luc : 

Actes des Apôtres 13:46 : 
Alors Paul et Barnabas ont hardiment déclaré : « Il fallait que la parole de Dieu vous soit d’abord annoncée, mais puisque vous la rejetez et ne vous considérez pas dignes de la vie éternelle, voici : nous nous adressons aux païens.

Actes des Apôtres 13:48 :
En entendant cela, les païens se réjouirent et glorifièrent la parole du Seigneur, et tous ceux qui étaient destinés à la vie éternelle crurent. 

Voyons ce que Paul de Tarse a écrit sur la vie éternelle.

Lettre aux Romains 2:5-8: 
Mais toi, avec ton cœur dur et entêté, accumule la colère sur toi pour le jour de la colère et la révélation du juste jugement de Dieu, qui récompensera chacun selon ses œuvres : la vie éternelle à ceux qui, persévérant dans les bonnes œuvres, ils recherchent la gloire , honneur, incorruptibilité ; colère et indignation contre ceux qui, dans la rébellion, désobéissent à la vérité et obéissent à l’injustice. 

Le but de l’œuvre rédemptrice de Jésus est de nous donner la vie éternelle. Voyons ce passage de la Lettre aux

Romains 5:21 :  
De sorte que, de même que le péché a régné dans la mort, de même la grâce a régné par la justice pour la vie éternelle, par Jésus-Christ notre Seigneur.

Lettre aux Romains 6:22 :
Maintenant, au lieu de cela, libérés du péché et faits serviteurs de Dieu, récoltez le fruit de votre sanctification et vous avez la vie éternelle comme but.

Lettre aux Galates 6:8 :
Celui qui sème dans sa chair récoltera la corruption de la chair ; quiconque sème dans l’Esprit, de l’Esprit récoltera la vie éternelle. 

1 Timothée 1:16 :
Mais c’est précisément pour cette raison que j’ai obtenu miséricorde, parce que le Christ Jésus a voulu en moi, d’abord, montrer toute sa magnanimité, et j’ai été un exemple pour ceux qui auraient cru en lui d’avoir la vie éternelle.

Lettre à Tite 1:1-4 :
Paul, serviteur de Dieu et apôtre de Jésus-Christ pour amener à la foi ceux que Dieu a choisis et faire connaître la vérité, conforme à une religiosité authentique, dans l’espérance de la vie éternelle – promise depuis les siècles éternels par Dieu, la ne ment pas, et se manifeste au temps établi dans sa parole par la prédication, qui m’a été confiée par ordre de Dieu, notre sauveur -, à Tite, mon vrai fils dans la même foi : grâce et paix de Dieu le Père et du Christ Jésus, notre sauveur.

Lettre à Tite 3:4-7 :
Mais quand la bonté de Dieu, notre Sauveur, et son amour pour les hommes sont apparus, il nous a sauvés, non par les œuvres justes que nous avons faites, mais par sa miséricorde, avec une eau qui régénère et renouvelle dans l’Esprit Saint, que Dieu a répandu sur nous en abondance par Jésus-Christ, notre Sauveur, afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions, dans l’espérance, héritiers de la vie éternelle.

Regardons maintenant quelques passages de la première lettre de Jean qui se réfèrent à la vie éternelle : 

1 Jean 1:1-3 :
Ce qui était dès le début, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et nos mains ont touché de la Parole de vie – la vie s’est en effet manifestée, nous l’avons vue et de ce que nous témoignons et nous vous annoncer la vie éternelle, qui était avec le Père et qui nous a été manifestée – ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons aussi, afin que vous aussi soyez en communion avec nous. Et notre communion est avec le Père et avec son Fils, Jésus-Christ. 

1 Jean 2:24-25 :
Quant à vous, laissez ce que vous avez entendu depuis le début rester en vous. Si ce que vous avez entendu depuis le commencement reste en vous, vous aussi resterez dans le Fils et dans le Père. Et c’est la promesse qu’il nous a faite : la vie éternelle.

1 Jean 3:15 :
Quiconque hait son frère est un meurtrier, et vous savez qu’aucun meurtrier n’a la vie éternelle en lui.

1 Jean 5:11-13 :
Et le témoignage est celui-ci : Dieu nous a donné la vie éternelle et cette vie est en son Fils. Celui qui a le Fils a la vie ; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie. Je vous ai écrit ceci afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu

1 Jean 5:20 :
Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu et nous a donné l’intelligence de connaître le vrai Dieu et nous sommes dans le vrai Dieu, en son Fils Jésus-Christ : il est le vrai Dieu et la vie éternelle.

Finalement, nous voyons un passage de la Lettre de Jude 1:20-21 : 

Mais vous, chers amis, bâtissez-vous sur votre très sainte foi, priez dans l’Esprit Saint, gardez-vous dans l’amour de Dieu, en attendant la miséricorde de notre Seigneur Jésus-Christ pour la vie éternelle. 

Source : Yuri Leveratto

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire