in , , ,

L’Opus Dei réforme ses structures en Europe

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

L’organisation catholique Opus Dei modifie sa structure administrative en Europe. Les anciennes régions d’Allemagne, d’Autriche, de Hongrie, de Roumanie et de Suisse seront à l’avenir regroupées dans une nouvelle unité administrative « Europe centrale », a annoncé l’Opus Dei jeudi.

Au total, la soi-disant prélature personnelle dans la nouvelle grande région compte donc environ 1.300 membres. Le siège principal de l’unité administrative est à Vienne, des sièges secondaires se trouvent à Cologne et à Zurich.

Des représentants d’Allemagne, d’Autriche et de Suisse font partie de la nouvelle direction. Le vicaire régional est le prélat Christoph Bockamp. Médecin de formation et Prêtre, il était vicaire régional de l’Opus Dei en Allemagne depuis 1996. Le directeur régional pour l’apostolat des femmes est Amparo Lluch. Robert Weber, originaire du Vorarlberg, fait également partie de la nouvelle équipe de direction. Depuis 2017, Weber occupait le poste de vicaire régional pour l’Autriche, la Hongrie et la Roumanie.

La restructuration s’inscrit dans le cadre d’un allègement des structures administratives de l' »Œuvre« , mis en œuvre à l’échelle mondiale. « L’objectif principal de la réforme est de confier une plus grande responsabilité aux antennes locales dans les villes et de déployer un dynamisme apostolique avec un minimum d’administration« , indique le communiqué.

Motu proprio du Pape en juillet

Le 22 juillet, le Pape François avait promulgué le motu proprio « Ad charisma tuendum« , dans lequel il modifiait certaines structures de la prélature. Parmi les dispositions du pape figure le fait que le responsable de l’organisation ne deviendra plus automatiquement Évêque à l’avenir. L’Opus Dei sera en outre subordonnée à la Congrégation pour le clergé au Vatican, au lieu de la Congrégation pour les Évêques. En outre, le Pape attend un rapport d’activité annuel.

L’Opus Dei (« Œuvre de Dieu« ), a été fondée en 1928 par le Prêtre espagnol Josemaria Escriva de Balaguer (1902-1975), qui a été canonisé par la suite, en tant que mouvement catholique de laïcs.

Environ 90.000 laïcs ainsi que quelque 2.000 Prêtres en font partie dans le monde entier. La branche féminine de l’Opus Dei a vu le jour en 1930. Chez les laïcs, il existe deux niveaux d’adhésion différents. Les membres de l’Opus Dei sont tenus de sanctifier leur vie, y compris par l’ascèse et la mortification physique, et de marquer la société par une vie chrétienne conséquente. Au sein et en dehors de l’Église, les structures et la vision de l’homme de l’Opus Dei ont fait l’objet de critiques répétées.

À lire aussi | Terre ronde ou plate, que dit l’Église Catholique ?

L’œuvre gère plusieurs établissements d’enseignement supérieur, dont l’Université pontificale Santa Croce à Rome. C’est en Espagne qu’elle compte le plus de membres. En 1982, le Pape Jean-Paul II a accordé à l’association la forme juridique, alors nouvelle, d’une « prélature personnelle » avec une formation sacerdotale séparée.

L’actuel directeur est le Prêtre et juriste espagnol Fernando Ocariz Brana. (KNA)

Cet article a été publié originellement et en allemand par le Katholisch (Lien de l’article).

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire