in , ,

Si Vous Pouvez Lire Ceci, Dieu Existe

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

Félicitations ! Ce que vous faites en ce moment est quelque chose que rien d’autre dans tout l’univers ne peut faire, autant que nous le sachions. Que faites-vous, pourriez-vous demander ? Vous lisez. Vous regardez des marques sur un écran ou de l’encre sur une page, et vous en tirez du sens.

C’est un miracle.

Prenons un exemple simple, prenez le mot « chat« . Le mot sur la page n’est pas un chat. En fait, il n’y a rien dans le mot lui-même qui ait quoi que ce soit à voir avec un chat. Néanmoins, lorsque vous regardez ces formes étranges, disposées de cette manière, vous avez une idée en tête. L’idée qui est évoquée par ce mot est l’idée d’un chat. Parce que vous êtes le genre de chose qui a une intellect, ces marques sur la page ont une signification, et elles signifient l’idée du chat.

Bien sûr, nous tenons tout cela pour acquis. Nous lisons constamment, parlons et expérimentons des mots tout le temps. Notre intellect passe d’une idée à une autre apparemment avec une rapidité sans effort. Jusqu’à présent, en lisant cet article, vous avez pensé à une petite armée d’idées suscitées par tous les mots que vous avez lus, et peut-être à quelques autres idées de votre propre train de pensée.

Encore une fois, c’est miraculeux. Votre esprit n’est pas une simple chose matérielle, mais une invasion du spirituel dans le monde physique.

Voici une façon de savoir que nos pensées ne sont pas simplement matérielles : si un enfant crée un serpent en pâte à modeler, ce serpent ne peut pas rester si l’enfant veut maintenant créer une voiture à partir de cette même boule de pâte à modeler. Pour des choses qui sont simplement matérielles, une chose doit être détruite pour qu’une autre prenne sa place dans la même matière.

Votre esprit, en revanche, peut contenir l’idée du chat à un instant donné, puis l’idée du serpent l’instant d’après sans que votre esprit soit détruit. Comme le disent les philosophes, votre esprit peut devenir toutes choses, et pourtant votre esprit reste ce qu’il est. Il s’agit d’un phénomène non matériel.

Plus précisément, des choses comme les nombres, les formes, la vérité, la beauté, la justice, la liberté et le bien sont toutes des idées immatérielles. Aucune de ces choses ne peut être touchée, vue ou détectée avec l’un des sens. Personne n’a jamais vu un nombre, mais nous avons vu des symboles qui représentent des nombres. Nous n’avons jamais vu la justice elle-même. Les nombres et la justice ne sont pas le genre de choses qui peuvent être vues parce qu’elles ne sont pas matérielles.

Parce que votre esprit peut comprendre des choses immatérielles et accomplir des actes immatériels avec ces choses immatérielles, votre esprit doit être, au moins en partie, immatériel. L’effet ne peut pas être plus grand que la cause, et les effets immatériels nécessitent une cause immatérielle. Aucune quantité de matière ne peut jamais produire un effet immatériel. C’est ainsi que nous savons que votre lecture (et pensée) est possible uniquement en raison de l’interaction de votre intellect non physique sur le monde physique ; chaque pensée est un miracle.

Si nous pensons que nos pensées ne sont que le résultat de l’arrangement de la matière et des impulsions électriques dans le cerveau, alors la pensée que nos pensées ne sont que matérielles est elle-même simplement le résultat de la matière et des forces. Le matérialisme, la croyance selon laquelle seule la matière existe, mine sa propre crédibilité puisqu’il doit lui aussi n’être rien d’autre que le résultat d’interactions matérielles aléatoires. (C.S. Lewis argumente brillamment ce point dans son chef-d’œuvre « Miracles« ).

Continuons à examiner cette fascinante pièce de preuve, en particulier la preuve que nous avons de nous-mêmes. Nous sommes un spécimen unique. Walker Percy écrit :

« De tous les milliards et milliards d’objets étranges dans le Cosmos – novas, quasars, pulsars, trous noirs – vous êtes sans aucun doute le plus étrange. » Il le dit en compliment.

Si nous, qui avons des intellects, existons dans le monde, alors quelle est la cause de notre intelligence ? Si nous sommes, en partie, immatériels, alors quelle est la source de cette immatérialité ?

À lire aussi | Contribuer activement à l’extension et au développement du Bien

Encore une fois, l’effet ne peut pas être plus grand que la cause. En d’autres termes, un effet a besoin d’une cause suffisante. Si l’immatérialité et l’intellect existent dans l’univers, alors il doit exister une cause immatérielle et intelligente, et nous appelons cette chose Dieu.

Albert Einstein dit que « la chose la plus incompréhensible de l’univers est qu’il est compréhensible. »

Deux choses sont nécessaires pour la compréhension : un univers intelligible, et des êtres avec des intellects qui peuvent comprendre. Il en va de même pour la lecture ; les marques doivent être intelligibles, et il doit y avoir des intellects qui peuvent comprendre le sens des marques. En lisant l’univers et en lisant n’importe quel texte, nous prouvons l’existence de Dieu, la source de l’intelligibilité.

Cet article a été publié originellement par le National Catholic Register (Lien de l’article). Il est republié et traduit avec la permission de l’auteur.

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire