in , , ,

Témoignage : Ma conversion au catholicisme

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

Je souhaite partager avec vous ma conversion au catholicisme. Bien qu’il existe au moins 1500 articles qui traitent de divers sujets, il n’y a qu’un seul article de présentation et aucun ne concerne réellement ma conversion et mon histoire.

Attention, je ne suis pas en train d’écrire une autobiographie, mais je vais vous raconter dans les grandes lignes ce qui m’a poussé à devenir catholique, le chemin qui m’a conduit à trouver Dieu, le Seigneur, et les miracles qu’il a opérés dans ma vie pour me ramener, tel un poisson affamé, vers lui.

Version VIDÉO pour ceux qui n’aiment pas lire :

Affamé de tout, ce terme est juste. J’avais soif de spiritualité, de surnaturel et surtout, d’un besoin existentiel de savoir qui j’étais vraiment, d’où je venais et qui était vraiment ce Créateur.

Avant tout, un bref retour en arrière. Fraîchement sorti de caravane, je déménage en logement social avec mes parents. Je suis baptisé à l’âge de 6 ans, puis plus rien. Oui, ma famille est chrétienne, mais ne pratique pas. Ensuite, mon père part en prison et quitte la famille après sa sortie pour barouder ailleurs. Je vis donc éloigné de mes deux pères, celui sur terre et celui des cieux.

À l’adolescence, étant amateur de rap américain et français, j’écoute naturellement Skyrock. Le dimanche soir, en rentrant chez moi, j’aime particulièrement écouter Claude, le voyant de Skyrock, prédire l’avenir des âmes en peine. À 13 ans, je comprends que ce n’est pas habituel et que c’est vraiment fantastique ce que cet homme peut faire.

L’ordinateur arrive rapidement entre mes mains et me permet de faire des recherches sur la voyance. Puis vers mes 17 ans, mon père décède dans un accident de voiture, et ma quête de Dieu s’intensifie. Je commence à étudier de manière plus sérieuse et approfondie les livres du New Age, Conversations avec Dieu, les livres d’hypnose régressive, les livres d’Allan Kardec, les ouvrages sur le spiritisme, l’écriture automatique, la cartomancie, la méditation, les transes…

Un chemin obscur se dévoile devant moi, et dans un recoin de mon cœur persiste une légère connaissance du Seigneur Jésus-Christ, inexplicable et tenace, un amour pour lui sans même le connaître. Le New Age me le présente comme un simple mortel ou une énergie mais cela ne me satisfait pas. Je me lance dans l’exploration et l’expérimentation de divers rituels, l’éveil du troisième œil, les incantations de magie blanche, etc. Finalement, je me perds dans des croyances telles que la réincarnation, le druidisme, le paganisme, les transes pour découvrir mon animal totem, parmi d’autres absurdités.

Mais tout cela n’a qu’un seul but, trouver Dieu, le connaître, découvrir ce que la vie cache vraiment. A ce moment-là de ma vie, j’avais déjà lu quelques pages de la Bible, mais pour moi, et mon cerveau lobotomisé par la république, c’était un livre d’homme, inventé par ceux-là mêmes qui souhaitaient asservir leur prochain. Tel un golem sans réflexion, je récite mon dogme républicain, laïciste et athée en boucle, puis j’en viendrai à défendre des faux dieux païens.

Par la grâce du Seigneur, aucun démon ne me possède, et aussi, rien ne fonctionne pour moi, ayant un problème d’imagination mentale comme Sainte-Thérèse d’Avila. Tout ce qui relève du mental m’est impossible. C’est-à-dire que quand je ferme les yeux, c’est le noir complet, et aucune de mes idées ne se matérialise en image. L’écriture automatique fonctionnera un peu, mais sans plus, un démon va me conter une de mes fameuses vies antérieures, à ce moment, je ne savais pas que c’était un démon, la voyance pas du tout, le spiritisme non plus. Mon Ange Gardien devait, à mon avis, combattre farouchement pour me préserver et je le remercie d’avoir veillé sur moi, j’ai dû le rendre fou à plusieurs reprises par des croyances de gros Golem.

Je résume un peu la suite. Je sombre dans les vices, la pornographie et tous les péchés liés au sexe, d’ailleurs ceux-là restent une grande difficulté pour moi encore aujourd’hui même si par la grâce de Dieu, j’ai fait énormément d’efforts, il en restera toujours des blessures. Je suis clairement un dégénéré, esclave des passions humaines, pensant que cela était finalement bon et sain. Je commence à fréquenter le forum du 18-25 en tant que dégénéré et païen, pour finalement en ressortir en tant que catholique et missionnaire.

Dans mon travail de nuit, j’ai la chance d’être seul pour surveiller, ce qui me permet de prier en regardant le ciel. Je demandais ainsi des choses aux faux dieux. Puis, un jour, en 2017, je fais une prière, peut-être plus profonde, plus sincère, ou bien alors, Dieu avait décidé qu’il était temps pour moi. Quelques jours après cela, durant ma ronde de nuit vers 3 heures du matin, et après avoir déjà emprunté ce chemin de ronde à multiples reprises, j’aperçois, en plein milieu de ma route, au milieu de nulle part, une petite fleur en forme de cœur que j’aurai dû voir avant.

Oui, se tenait là, à mes pieds, le Sacré-Cœur de Jésus. Ignorant que j’étais, je ne savais pas. Je la photographie, puis je la ramasse et je retourne à mon Pc sécurité. De là, je recherche sur Google ce que ce signe pouvait bien signifier. Loin de me douter que c’était un symbole catholique très important, le fait qu’il y avait une croix m’a de toute façon fait penser directement au christianisme.

Acceptant ce signe, je me dis que c’est une réponse de Dieu pour m’orienter là où je dois vraiment le chercher et ne plus perdre mon temps à le chercher dans les ténèbres, mais plutôt à accepter sa main tendue pour me ramener à la lumière, à la porte de son cœur, dans son amour. De là, je redécouvre la Bible avec un regard neuf, empli d’amour, et j’apprends qui est réellement ce Jésus que j’avais toujours dans mon cœur depuis mon enfance.

Qui il était, lui qui est Trinité, Amour, Justice, lui qui est mon créateur, mon Père, le centre de ma vie. Ensuite, une année passe où j’entame mes recherches, et après un rendez-vous avec un prêtre, je deviens un catéchumène, je me fais confirmer et communier. Entre-temps, je débats férocement sur le forum, non plus du côté des New Ageux, mais des catholiques.

Ensuite, je crée un premier site qui était destiné à être une bibliothèque, surtout pour ne pas perdre ce que je lisais, ce que j’apprenais. J’ai toujours eu un zèle, même lorsque je n’étais pas catholique, donc naturellement, cela ne m’a pas quitté lorsque j’ai enfin découvert la vérité.

J’ai donc décidé d’ouvrir cette bibliothèque pour partager toutes mes recherches avec mes frères du forum. Puis, finalement, je recrée un nouveau site en 2021 ce qui deviendra « Lecatho« , un site public qui partage tout ce qui m’a nourri et tout ce que j’aime lire, que ce soit des livres ou des articles de journaux. Ensuite, la chaîne YouTube a suivi pour partager tout ce travail sous forme de podcast et toucher un public encore plus large.

Durant tout ce temps, le Seigneur a opéré des miracles dans ma vie, comme celui d’avoir protégé ma fille, qui était à deux doigts de mourir à cause d’un hématome rétroplacentaire, celui-ci, grâce à Dieu ne la fera pas mourir et il se résorbera d’une vitesse incroyable (d’après les médecins), ainsi que de me rendre compte qu’un de mes enfants décédé dans le ventre de ma femme était auprès du Seigneur, et n’était pas qu’un amas de cellules sans âme ni douleurs, sentiments…

À lire aussi | Année jubilaire 2025 : Parole de l’organisateur, Mgr Fisichella

Voilà en résumé mon histoire. Je ne me suis pas attardé sur les détails, mais je voulais vraiment faire cette vidéo pour remercier mon Dieu, de m’avoir sauvé de la perdition en témoignant publiquement, même si j’ai encore du chemin à faire pour être présentable au jugement particulier, et je le remercie de m’avoir ramené sur le chemin de la maison.

Je lui dois tout : la belle famille qu’il m’a offerte, la nourriture chaque mois, le fait de pouvoir payer mes factures, et surtout, un sens à ma vie. Il a étanché ma soif de spiritualité, m’a montré la vérité, et cela n’a pas de prix. Je regrette mon parcours pour les péchés que j’ai pu commettre, mais en même temps, je ne regrette pas, car il m’a conduit au plus grand bonheur et à mon tour, je peux comprendre ce que ressentent ces personnes prises dans ces fausses spiritualités. Même si certains le font pour la gloire, l’argent, la renommée et non pas dans une recherche sincère de vérité.

Que le Seigneur vous bénisse.

Amen.

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Réfutation du protestantisme par le Père Hervé Marie Hignard

Réfutation du protestantisme par le Père Hervé Marie Hignard

L'amour m'a soulevé - Homélie pour l'Ascension du Seigneur

L’amour m’a soulevé – Homélie pour l’Ascension du Seigneur