in , ,

Vivre le mois de juin auprès du Sacré Coeur de Jésus

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
Vivre le mois de juin auprès du Cœur de Jésus

Le mois de juin est traditionnellement consacré au Sacré Coeur de Jésus. Cette dévotion, qui puise ses racines dans l’Écriture, a été développée et encouragée par de nombreux saints à travers les siècles, mais aussi par les Souverains Pontifes, spécialement depuis Pie IX. À leur suite, les croyants sont aujourd’hui encore invités à se tourner vers le cœur aimant de Jésus, compatissant et miséricordieux.

Fête du Sacré-Cœur de Jésus Christ

La fête du Sacré-Cœur est une solennité de l’Église catholique romaine. Elle est célébrée le 3e vendredi après la solennité de la Pentecôte. Elle est aussi appelée « fête du Cœur de Jésus » et commémore la Miséricorde Divine.

À lire aussi | Jésus Christ parle de l’œuvre des prêtres à Marie Lataste

Contempler le Cœur de Jésus dans les Écritures

«Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme» (Mt 11, 29); «Quand ils arrivèrent à Jésus, voyant qu’il était déjà mort, ils ne lui brisèrent pas les jambes, mais un des soldats avec sa lance lui perça le côté ; et aussitôt, il en sortit du sang et de l’eau» (Jn 19, 33-34). Des chemins de Galilée jusqu’au pied de la Croix, l’Évangile nous parle à plusieurs reprises du cœur de Jésus, «révélation de l’amour de Dieu pour l’humanité» (Mgr Léonard, homélie du 13 juin 2011 en la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre). Inséparable des mystères de l’Incarnation, de la Passion et de la Résurrection, le Sacré-Cœur est présenté comme une source inépuisable d’Amour et de Miséricorde, qui vient sauver les hommes du pouvoir de la mort et du péché pour leur ouvrir les portes de la vie éternelle. Cette victoire du Ressuscité au côté ouvert doit susciter chez le croyant un acte de foi, comme l’a fait saint Thomas à la demande de Jésus: «“Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté: cesse d’être incrédule, sois croyant.” Thomas lui dit alors: “Mon Seigneur et mon Dieu !” Jésus lui dit : “Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu.”» (Jn 20, 28-29).

Aux origines de la fête du Sacré-Cœur

Mais c’est sans doute Sainte Marguerite-Marie Alacoque qui a donné une impulsion particulière au culte du Sacré-Cœur. Entre 1673 et 1675, à Paray-le-Monial, petit village de Bourgogne, Jésus apparait à cette religieuse de l’ordre de la Visitation, et lui dit notamment: « Voilà ce Cœur qui a tant aimé les hommes qu’il n’a rien épargné jusqu’à s’épuiser et se consommer pour leur témoigner son amour. Et pour reconnaissance je ne reçois de la plupart que des ingratitudes» (apparition de juin 1675). Ce message est reconnu par le pape Clément XIII en 1765, qui institue officiellement la fête du Sacré-Cœur, célébrée trois semaines après la Pentecôte, et demandée par le Seigneur lui-même à la sainte visitandine. Cette fête est étendue à toute l’Église catholique le 23 août 1856 par le Pape Pie IX, puis placée au rang de solennité dans le calendrier liturgique issu du Concile Vatican II.

Avec Pie XII, une théologie du Sacré-Cœur

Ainsi, outre la ronde des saints, c’est dans la lignée des successeurs de Pierre que s’inscrit aussi le développement de la spiritualité du Cœur du Christ.

Source : VaticanNews

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire