in , , , , ,

Les fanatiques républicains rejetant le royalisme

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
Les fanatiques républicains rejetant le royalisme

Dans cet article, je vais exposer mes idées concernant les fanatiques républicains qui s’obstinent à ne vouloir en France qu’une république « athée » ou encore « catholique » et voyant dans le royalisme qu’une espèce de grenier antique.

La France dans l’histoire ?

Le mot « république » provient du latin res publica qui signifie au sens propre « chose publique » et désigne l’intérêt général, puis le gouvernement, la politique et enfin l’État.

Dans son étymologie, la république nie Dieu et le place en dernier, comme nous pouvons le constater encore aujourd’hui et depuis sa création en France, d’ailleurs la république de France a copié celle de Rome après la chute de la monarchie jusqu’à en reprendre ses faux Dieux avec Mithra ou encore la déesse Raison (Marianne).

Saint Rémi disait en son temps au moment de baptiser Clovis :

« Apprenez, mon fils, que le royaume de France est prédestiné par Dieu à la défense de l’Église Romaine, qui est la seule véritable Église du Christ. Ce royaume sera un jour grand entre tous les royaumes. Et il soumettra tous les autres peuples à son sceptre. Il durera jusqu’à la fin des temps. Il sera victorieux et prospère tant qu’il sera fidèle à la foi romaine. Mais il sera durement châtié toutes les fois qu’il sera infidèle à sa vocation. »

Saint Rémi parle bien du sceptre quand le royaume de France défend l’Église Romaine et de châtiment quand elle ne le fait pas, ce n’est pas un président de la république qui porte le sceptre.

La France s’est fondé sur la royauté, confirmé par Notre-Seigneur qui fait venir la Sainte Ampoule afin d’en mélanger à du saint chrême pour servir à l’onction des rois de France lors de la cérémonie du sacre.  

À cette époque, les philosophes et la république sont connus, la république de Rome est encore dans les têtes et pourtant à aucun moment il n’est question d’adopter ce système étranger à Dieu et sorti de celle de penseurs païens.

C’est l’islam puis le protestantisme plus tard qui viendra empoisonner le peuple afin de le pousser à la révolte contre ce que Dieu désire pour ses lieutenants et permettra ainsi une révolution contre le Roi, sans oublier les penseurs éco + des lumières et les vermines maçonnes planquées dans des grottes.

Le savant Cardinal Baronius écrit dans ses Annales ecclésiastiques :

 À la chute de I’Empire d’Occident, trois races de barbares occupaient les Gaules : les Goths, les Burgondes et les Francs. “

” Tout marchant à la dérive, la Divine Providence destina à survivre et à s’épanouir dans les âges futurs, le seul de ces peuples où devait s’épanouir aussi, au plus haut degré, le culte de la piété, de cette piété dont Childéric fut la fleur et Clovis le fruit. 

” Pour protéger son Eglise naissante contre les flots envahissants de l’hérésie et de la barbarie qui régnaient sur tous les trônes d’Orient et d’Occident… “

Dieu paraît avoir institué les Rois de France et les a faits s’élever sur les ruines des peuples non Catholique disparus.

” C’est pour cela que tous les peuples entachés d’hérésie… furent expulsés ou absorbés par les Francs, suivant la parole de Notre Seigneur : Tout arbre que n’a point planté mon Père sera arraché (Mat, XV, 13)

” C’est pour cela que le Royaume des Francs s’est épanoui dans une riche et luxuriante végétation arrosée par sa piété. Tout cela est d’une évidence qui se touche du doigt. Il ne fallait rien moins qu’un tel Saint (Remy), d’une telle vertu, d’une telle inspiration divine pour amener des ténèbres de la gentilité à la lumière de l’Évangile, la noble Nation des Francs et son très illustre Roi.

Comme il ne fallait rien moins qu’un tel Roi (Clovis), pour illustrer le premier de tous et à jamais, son royaume de l’impérissable éclat de la religion du Christ, pour entourer d’un amour sans défaillance, d’une protection perpétuelle, cette même religion du Christ. 

C’est ce que reconnaissait le Pape Pélage Il :

” Ce n’est pas en vain, ce n’est pas sans une admirable disposition que la Providence a placé la catholique France aux portes de l’Italie et non loin de Rome ; c’est un rempart qu’Elle ménageait à toutes deux “.

Mission providentielle de la France, proclamée par Grégoire IX écrivant à Saint Louis :

” De même qu’autrefois la tribu de Juda reçut d’en haut une bénédiction toute spéciale parmi les autres fils du Patriarche Jacob ; de même le royaume de France est au-dessus de tous les autres peuples, couronné par dieu lui-même de prérogatives extraordinaires. la tribu de Juda était la figure anticipée du royaume de France“.

Où sont vos miracles les républicains ?

Les miracles des Rois de France.

L’Archevêque de Turin, Monseigneur de Seyssel le dit extrêmement bien « Ce privilège n’est pas accordé à tel ou tel de nos Rois à titre personnel, mais exclusivement à la fonction de Roi de France, quel qu’en soit le détenteur, dès qu’il est l’héritier légitime de la couronne et qu’il a été sacré.« 

Aucun président de la république française n’a fait le moindre miracle et donc, cela prouve que Dieu ne reconnaît pas en ce régime une conformité naturelle et voulue permettant de prospérer sur des siècles et des siècles comme la royauté.

On me dira, oui, mais regarde la république à Venise ! République Catholique, prospère, 10 siècles d’existence. Hum, oui, mais la république de Venise, petit pays à son époque, mais dont le pouvoir spirituel et temporel était quand même séparé afin d’éviter au spirituel de menacer d’un peu trop près la souveraineté de la république et son riche commerce.

Autant dire, que l’autorité de cette république, bien que catholique, n’était pas sous le règne de Dieu, mais cohabite avec l’Église et respecte ses lois jusqu’à une certaine limite, Venise a toujours fait en sorte de n’être ni soumis par le monde ni par le Vatican, une république catholique, c’est quand il n’y a pas de séparation entre l’état et l’église et là ça se complique.

Après, il est toujours plus facile de citer des petites républiques peu habitées.

La république de Garcia Moreno en équateur reste un exemple de république chrétienne et presque unique, malheureusement, ce frère s’est fait tuer par ses ennemis et sa république a été reprise par ses ennemis.

Croire en une république catholique est une utopie grossière

Le peuple Français est zombifié, il est sous cultivé et préfère passer sa vie sur Netflix, Amazon en consommant par rapport à ce que les influenceurs YouTube ou Instagram leur disent. Sur les questions politiques ou de foi, ils sont des ânes et moi le premier, je ne fais nullement l’éloge de mes capacités dérisoires, mais j’utilise un peu mon cerveau pour me cultiver pour rattraper toutes ces années d’endoctrinement républicain.

Depuis la révolution Française, il n’y a pas eu UN seul président qui a remis en cause la séparation de l’Église et de l’État une fois aux commandes de l’État. Avec la division au sein même du camp catholique entre moderniste, traditionalistes, sédévacantistes, comment pensez-vous tenir plus de 5 ans ? Vous allez rétablir le gallicanisme, si un président sédévacantiste est élu, vu que vous ne reconnaissez pas le souverain légitime institué par Notre-Seigneur Jésus-Christ, ou pire encore, si c’est un moderniste à sa tête, ça donnera le même résultat dégénéré qu’aujourd’hui ? Donc, si votre république catholique exerce sa dictature contre toute pensée anticatholique, qui décidera de ce qui est catholique ou pas vu que trois camps s’affronteront ?

La république n’est pas le système voulu par Dieu, nous venons de le voir par quelques exemples et ce n’est clairement pas une imitation.

La bible dit :

1 Corinthiens 11
1. Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ.

L’Église instituée par Notre-Seigneur est pourvu du Pape à sa tête, Vicaire du Christ ; Le Christ est notre Roi ; le Royaume de Dieu a sa hiérarchie avec Dieu à sa tête ; Satan voulant imiter Dieu adopte le même système hiérarchique institué par Dieu même si c’est Dieu qui le place au-dessus de tous les autres démons. David était aussi un Roi. La France naît du baptême et se développe en royaume par la grâce de Dieu.

À lire aussi | Le film officiel du Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes

Mais là encore, les opposants au royalisme trouveront des pirouettes pour nous dire que oui, mais non, ce n’est pas pareil, que tout ceci est vieillot, qu’il faut vivre avec son temps, etc…

En attendant, depuis Clovis, la France a brillé et depuis la république, elle a sombré. Dans une république, il n’y a pas de tête s’abandonnant à Dieu afin d’être son instrument juste pour son peuple. La république « chrétienne » n’y échappera pas, même si la dictature est en vigueur, un homme est pécheur et tend au mal, à la luxure et s’il ne se bat pas il sombre. Ce risque avec la république est multiplié par son nombre d’élus à la députation, au gouvernement etc… Un président de la république n’est pas « sacré Roi » tel que voulu par Dieu et ne reçoit donc pas ce sacrement qui le soutient bien plus fermement face à ses ennemis.

Même Bismarck reconnait que la république est néfaste à la France.

Ce n’est clairement pas une solution viable, fiable et de confiance, 5 ans après, le peuple en voyant ces divisions vous expulsera des manettes par les urnes ou par la guerre, nos voisins n’étant plus catholique, fomenteront des soulèvements sur notre terre afin de redonner le pouvoir à leurs amis, et vous allez devoir répondre en faisant verser le sang de vos frères.

Le Roi, lui, au contraire, aura des vieilles alliances, le soutien de Dieu grâce à son onction et agira pour l’unité et la paix du royaume, le royaume refleurira et reprendra sa mission de défense de la chrétienté et de l’église et ses ennemis seront abattus par l’armée céleste avant toute tentative.

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Le film officiel du Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes

Le film officiel du Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes

Les mineures peuvent avorter dans l'Illinois sans l'autorisation des parents

Les mineures peuvent avorter dans l’Illinois sans l’autorisation des parents