in , , , ,

Pakistan – La semaine sainte commence dans la violence

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

À la suite du meurtre d’un chrétien la veille du dimanche des Rameaux, la police pakistanaise a renforcé la sécurité dans les églises de la ville de Peshawar au début de la Semaine sainte.

Célébrer les fêtes chrétiennes « à l’ombre d’une arme » est devenu la norme, a déclaré mardi le père Tariq Mehmood, curé de l’Église catholique St John Vianney de Peshawar, à l’agence catholique asiatique Ucanews.

« Il y a une alerte permanente à la sécurité dans notre province. La police nous demande de prendre des précautions avant tout rassemblement« , a déclaré le prêtre. Samedi dernier, un assaillant inconnu a abattu un travailleur sanitaire chrétien.

La province pachtoune de Khayber, située dans le nord-ouest du Pakistan et limitrophe de l’Afghanistan gouverné par les talibans, est depuis longtemps considérée comme un bastion des groupes terroristes islamiques radicaux.

Les minorités chrétiennes, sikhes et hindoues de la province et de sa capitale Peshawar, ainsi que les minorités islamiques – chiites et membres du mouvement Ahmadiyya, mais aussi sunnites – ont fait l’objet d’attaques répétées.

En janvier, plus de 80 personnes ont été tuées dans un attentat suicide contre une mosquée sunnite à Peshawar. La mosquée était située dans le complexe tentaculaire du quartier général de la police.

Le même mois, l’église protestante All Saints’ Church de Peshawar a commémoré le premier anniversaire du meurtre de son pasteur, William Siraj, tué par des motards armés en 2022. Pendant la semaine sainte et à Pâques, des bénévoles de la communauté protègent l’église aux côtés de la police, rapporte Ucanews.

En 2013, plus de 120 personnes ont été tuées et 170 blessées lors d’un attentat-suicide islamique contre l’église de la Toussaint.

À lire aussi : Le signe de croix est une profession de foi

Les attaques des militants djihadistes contre les minorités religieuses ont fortement augmenté au Pakistan après le cessez-le-feu conclu en novembre 2022 entre les talibans pakistanais et le gouvernement.

Vendredi, un Sikh a été abattu à Peshawar. Fin mars, un ophtalmologue indien a été assassiné dans la ville portuaire de Karachi. Dans les deux cas, des islamistes sont soupçonnés d’être les auteurs de l’attentat.

Cet article a été publié originellement par Ekai (Lien de l’article).

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Un commentaire

Le signe de croix est une profession de foi

Le signe de croix est une profession de foi

Le règne du Sacré Cœur de Notre Seigneur Jésus-Christ

Le règne du Sacré Cœur de Notre Seigneur Jésus-Christ