in , , ,

Le cardinal Sarah avertit contre la division des chrétiens

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

Selon le cardinal Robert Sarah, préfet émérite du Dicastère pour le culte divin et la discipline des sacrements, la division des chrétiens va à l’encontre de la mission de témoigner du message évangélique et de l’évangélisation.

Dans son discours d’ouverture du symposium théologique 2024 organisé par l’école de théologie du Tangaza University College (TUC) à Nairobi, au Kenya, le cardinal Sarah, qui a été préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements de 2014 à 2021, a averti que les divisions entre les chrétiens les exposent à l' »exploitation« .

Le jeudi 22, le premier jour de cet événement de deux jours, Sarah a déclaré :

« Si nous ne sommes pas un, si nous sommes divisés, alors notre témoignage du Christ sera divisé et le monde ne croira pas en l’Évangile.« 

En permettant aux principes de la foi chrétienne de l’emporter sur toutes les autres identités, y compris la tribu, la nationalité et la race, entre autres affiliations, le cardinal a exhorté les disciples de Jésus-Christ en Afrique à accorder la priorité de leur adhésion au message de l’Évangile.

Dans son discours intitulé « Faire de toutes les nations des disciples : Le mandat missionnaire du Christ« , le cardinal a déclaré que nous devrions rechercher l’unité d’abord dans la foi chrétienne, puis avec nos compatriotes et voisins africains.

Le cardinal a mis en garde contre les divisions qui rendent les chrétiens « vulnérables à l’exploitation » en soulignant l’importance de l’unité entre les disciples de Jésus-Christ.

Notre situation sera encore pire si nous ne luttons pas pour l’unité dans le Christ. Il a déclaré que les divisions religieuses, ethniques et politiques entre nous sont vulnérables à l’exploitation. Les politiciens corrompus ou même les puissances étrangères peuvent les exploiter.

Depuis sa publication le 18 décembre 2023, Le cardinal Sarah a déjà exprimé son opposition à la déclaration du Dicastère du Saint-Siège sur la doctrine de la foi, Fiducia Supplicans, qui a suscité des réactions mitigées et de profondes divisions au sein du peuple de Dieu en général et des évêques catholiques du monde entier en particulier.

Sarah a maintenu sa position antérieure de ne pas s’opposer au pape dans une réflexion publiée le 6 janvier sur le blog italien Settimo Cielo.

Il a déclaré qu’il s’opposait fermement et radicalement à la recommandation de Fiducia Supplicans, qui permet aux membres du clergé de bénir des « unions homosexuelles » et des couples dans d’autres « situations irrégulières« , précisant qu’elle ne s’opposait pas au pape François.

Le cardinal a déclaré que les personnes qui pratiquent des actes homosexuels sont « dans la prison » du péché et qu’elles ont besoin de la vérité de la « parole de Dieu » pour être libérées, ajoutant : « La vérité est la première des miséricordes que Jésus offre au pécheur ».

Il a ajouté :

« La liberté que nous devons offrir aux personnes vivant dans des unions homosexuelles réside dans la vérité de la parole de Dieu. »

Comment pouvons-nous avoir le courage de les persuader qu’il serait bénéfique et souhaité par Dieu qu’elles restent enfermées dans leur péché?

Selon Sarah dans sa réflexion du 6 janvier, faisant référence aux divisions provoquées par les recommandations de Fiducia Supplicans, le manque de clarté de la déclaration du Dicastère pour la doctrine de la foi « n’a fait qu’amplifier la confusion qui règne dans les coeurs, et certains en ont même profité pour appuyer leur tentative de manipulation« .

À lire aussi | Le 27 avril marque le dixième anniversaire de la canonisation de Saint Jean-Paul II

Sarah a fait référence au progrès dans son discours du 22 février au Kenya. « Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons prospérer », a-t-il déclaré.

Sarah affirme que « se tourner vers Dieu dans la prière et le jeûne » peut aider à surmonter les obstacles qui entravent la mission de témoignage du message de l’Évangile et le ministère de l’évangélisation.

Dieu nous élève en priant et en jeûnant pour le Seigneur. Il nous libère de l’égoïsme et de l’étroitesse et, d’une manière ou d’une autre, se révèle à nous. Il nous discipline afin que nous puissions travailler ensemble de toutes les manières possibles, a-t-il déclaré.

Le cardinal a également souligné l’importance de combiner la charité par l’aumône, deux des trois piliers du Carême, avec la prière et le jeûne.

En réponse aux maux que nous reconnaissons ensemble, l’évangélisation doit impliquer la prière et le jeûne ensemble, même avec ceux d’autres traditions religieuses. Sarah a déclaré que les obstacles à l’évangélisation seraient surmontés en priant et en jeûnant.

Cet article a été initialement publié par AciDigital puis traduit par LeCatho | Lien original

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Le 27 avril marque le dixième anniversaire de la canonisation de Saint Jean-Paul II

Le 27 avril marquera le dixième anniversaire de la canonisation de Saint Jean-Paul II

Le Vatican confirme la béatification d'Isabelle la Catholique

Le Vatican confirme la béatification d’Isabelle la Catholique