in , , , ,

Le Pape donne un cours intensif de spiritualité jésuite pour la Pentecôte

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
Le Pape donne un cours intensif de spiritualité jésuite pour la Pentecôte

Le Pape François a marqué la fête de la Pentecôte en offrant aux croyants une leçon de spiritualité jésuite de base concernant le discernement, expliquant le fonctionnement de l’Esprit Saint et les différentes façons de distinguer l’esprit de Dieu de « l’esprit du mal ».

Se référant à la lecture de l’Évangile du jour, dans lequel l’Esprit Saint descend sur les apôtres, le Pape a déclaré que sans l’Esprit Saint, les disciples de Jésus « étaient seuls, par eux-mêmes, serrés les uns contre les autres.« 

« Avec l’Esprit, ils étaient ouverts à tous« , a-t-il déclaré le dimanche 5 juin. « A chaque époque, l’Esprit renverse nos idées reçues et nous ouvre à sa nouveauté« .

L’Esprit Saint, a-t-il ajouté, enseigne à l’Église « à être une maison ouverte sans murs de division.« 

Le Pape François s’est exprimé au cours de la messe pour la solennité de la Pentecôte, qui commémore la descente de l’Esprit Saint sur les apôtres et met officiellement fin à la saison liturgique de Pâques.

Il est entré dans la basilique dans un fauteuil roulant, qu’il utilise régulièrement depuis quelques semaines en raison de fortes douleurs au genou ; sa mobilité est limitée. Comme il l’a souvent fait ces derniers mois, le pape n’a pas célébré la messe mais a plutôt « assisté » à la cérémonie, qui était présidée par le cardinal italien Giovanni Battista Re, 88 ans, doyen du Collège des cardinaux.

Dans son homélie, le Pape a déclaré que le rôle de l’Esprit Saint est de donner une « compréhension nouvelle et complète » des paroles et des actes de Jésus.

« Dieu ne veut pas faire de nous des encyclopédies ou des polymathes« , a-t-il dit, précisant que la compréhension que donne l’Esprit Saint n’est pas une question de connaissance, mais plutôt de « qualité et de perspective. L’Esprit nous fait tout voir d’une manière nouvelle, avec les yeux de Jésus.« 

Pour ce qui est de savoir par où commencer, François a déclaré que la vie spirituelle commence par l’amour et l’insistance de Jésus sur le fait que : « Si vous m’aimez, vous garderez mes commandements« .

À lire aussi | Le Vatican demande la suspension des ordinations de prêtres

« Nous avons tendance à penser exactement le contraire : si nous gardons les commandements, nous aimerons Jésus. Nous avons tendance à penser que l’amour vient de notre garde, de notre fidélité et de notre dévotion« , a déclaré le pape. « Pourtant, l’Esprit nous rappelle que sans l’amour comme base, tout le reste est vain« .

Quels que soient les problèmes, les inquiétudes ou les blessures du passé, a-t-il ajouté, ce sont les moments où l’Esprit Saint « vous demande de le laisser entrer. Car lui, le Consolateur, est l’Esprit de guérison, de résurrection, qui peut transformer les blessures qui brûlent en vous.« 

S’inspirant de ses racines jésuites, le Pape François a souligné l’importance de pouvoir distinguer la voix de l’Esprit Saint de « l’esprit du mal« , affirmant qu’il existe plusieurs indices pour aider à faire cette distinction.

L’Esprit Saint, a-t-il dit, « ne te dira jamais que sur ton chemin tout va bien« , mais plutôt « te corrige ; il te fait pleurer sur tes péchés ; il te pousse à changer, à lutter contre tes mensonges et tes déceptions, même si cela demande un dur travail, une lutte intérieure et des sacrifices« .

En revanche, l’esprit mauvais, a-t-il dit, « te pousse à faire toujours ce que tu penses et que tu trouves agréable. Il vous fait croire que vous avez le droit d’utiliser votre liberté comme bon vous semble. Puis, une fois que vous vous sentez vide à l’intérieur, il vous blâme et vous jette à terre.« 

Lorsque des sentiments d’amertume, de pessimisme et de négativité surgissent, « il est bon de se rappeler que ces choses ne viennent jamais du Saint-Esprit« , mais plutôt du diable, a-t-il dit, affirmant que la stratégie du mal consiste à attiser « l’impatience et l’apitoiement, les plaintes et les critiques, la tendance à blâmer les autres pour tous nos problèmes.« 

« Cela nous rend nerveux, méfiants, quérulents », alors que l’Esprit Saint nous pousse à ne jamais perdre courage et à toujours recommencer« , en choisissant de répandre l’espoir et la joie, et « à ne jamais envier les autres, mais à nous réjouir de leurs succès.« 

Insistant sur le fait que le Saint-Esprit n’est pas « un idéaliste« , le Pape a déclaré que l’esprit pousse les croyants à se concentrer « sur l’ici et maintenant« , alors que l’esprit du mal « nous tire loin de l’ici et maintenant, et nous place ailleurs.« 

« Souvent, il nous ancre dans le passé : dans nos regrets, notre nostalgie, nos déceptions. Ou bien il nous dirige vers l’avenir, alimentant nos peurs, nos illusions et nos faux espoirs« , mais l’Esprit Saint, a-t-il dit, « nous conduit à aimer, ici et maintenant, non pas un monde idéal ou une église idéale, mais les vrais, tels qu’ils sont, vus au grand jour, avec transparence et simplicité.« 

« Comme c’est différent du malin, qui fomente les ragots et les discussions oiseuses« , a-t-il dit, mettant en garde contre la tentation de « l’esprit du monde » de se concentrer sur ses propres problèmes et intérêts, sur le besoin d’être pertinent, ou sur « notre défense acharnée de la nation ou du groupe auquel nous appartenons« .

L’église ne peut pas être « programmée« , a-t-il dit et tous les efforts de « modernisation » ne suffisent pas.

« L’Esprit nous libère de l’obsession des urgences. Il nous invite à parcourir ses chemins, toujours anciens et toujours nouveaux, les chemins du témoignage, de la pauvreté et de la mission« , a déclaré le Pape.

À lire en anglais sur Crux

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Le Vatican demande la suspension des ordinations de Fréjus-Toulon

Le Vatican demande la suspension des ordinations de prêtres

Vatican condamne le massacre de la Pentecôte au Nigeria faisant 50 morts

Vatican condamne le massacre de la Pentecôte au Nigeria faisant 50 morts