in , ,

Le pape François reconnaît le miracle attribué à Titus Brandsma

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
Le pape François reconnaît le miracle attribué à Titus Brandsma

Le pape François a reconnu un miracle attribué à Titus Brandsma, un opposant déclaré au nazisme martyrisé au camp de concentration de Dachau en 1942.

Le pape a autorisé le cardinal Marcello Semeraro, préfet de la Congrégation vaticane pour les causes des saints, à publier  le 25 novembre un décret approuvant le miracle.

La décision ouvre la voie à la canonisation du carmélite néerlandais.

Titus Brandsma, prêtre, professeur et journaliste, est né Anno Sjoerd Brandsma à Oegeklooster, dans la province de Frise, le 23 février 1881. Il entra au noviciat carmélite en 1898, prenant le nom religieux de Titus. Il est ordonné prêtre en 1905.

Après l’invasion des Pays-Bas par l’Allemagne en 1940, Brandsma a défendu la liberté de l’enseignement catholique et de la presse catholique contre les pressions nazies.

Après s’être fermement opposé à la propagande nazie obligatoire dans les journaux catholiques, il a été arrêté en janvier 1942.

Il a été transféré à Dachau, autrefois décrit comme « le plus grand cimetière de prêtres au monde », le 19 juin de la même année. Il est décédé le 26 juillet des suites d’une injection mortelle.

Il a été béatifié par le pape Jean-Paul II le 3 novembre 1985, en tant que martyr de la foi.

À lire aussi | Le dialogue chrétien-musulman a besoin d’un fondement dans l’amitié

Dans son homélie, le pape polonais a loué la « veine constante d’optimisme » de Brandsma.

« Elle l’a accompagné jusque dans l’enfer du camp nazi. Jusqu’au bout, il est resté une source de soutien et d’espoir pour les autres détenus : il avait un sourire pour tout le monde, une parole de compréhension, un geste de bienveillance », a-t-il déclaré. 

La même  » infirmière  » qui, le 26 juillet 1942, lui a injecté un poison mortel, a témoigné plus tard qu’elle gardait toujours vivant dans sa mémoire le visage de ce prêtre qui « avait de la compassion pour moi « .

Un prêtre catholique de Floride a déclaré à l’AIIC en 2018 qu’il attribuait sa guérison miraculeuse du cancer  à l’intercession de Brandsma.

Fr. Michael Driscoll, O. Carm, a reçu un diagnostic de mélanome avancé en 2004. Peu de temps après, quelqu’un lui a donné un petit morceau du costume noir de Brandsma, que le prêtre américain appliquait sur sa tête chaque jour.

Il a subi une intervention chirurgicale majeure, les médecins ont retiré 84 ganglions lymphatiques et une glande salivaire. Il a ensuite subi 35 jours de radiothérapie.

Les médecins ont déclaré que son rétablissement ultérieur du cancer de stade 4 était scientifiquement inexplicable.

Driscoll a rappelé que son médecin lui avait dit : « Pas besoin de revenir, ne gaspillez pas votre argent en billets d’avion en revenant ici. Vous êtes guéri. Je ne trouve plus de cancer en vous. »

Un congrès de théologiens a reconnu la guérison comme un miracle le 25 mai de cette année. Un groupe de cardinaux a approuvé la cause de canonisation le 9 novembre, soumettant sa décision au pape François.

Catholic Herald

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire