Le Vatican étudie la question des femmes diacres

Le cardinal Mario Grech, secrétaire général du Synode des évêques, a récemment abordé la question des femmes diacres. Il a déclaré :

« Pour l’instant, c’est un ‘non’ aux femmes diacres, mais en même temps, le Saint-Père a dit que la réflexion et l’étude théologiques doivent se poursuivre. Pour moi, ce n’est pas une contradiction. »

Selon le cardinal Grech, le Dicastère pour la Doctrine de la Foi mène actuellement une étude approfondie sur le sujet. Cette démarche fait suite aux discussions de la première session de l’assemblée synodale en octobre 2023, où la question des femmes diacres a été largement débattue. Le cardinal a souligné que le Pape François souhaite que cette étude soit menée de manière sérieuse et approfondie.

Il a déclaré : « Le Saint-Père veut que ce travail soit fait correctement ».

Une étude approfondie menée par Mgr Armando Matteo

L’étude approfondie dirigée par Mgr Armando Matteo, Secrétaire de la Section Doctrinale du Dicastère pour la Doctrine de la Foi, se concentrera particulièrement sur « la question de la nécessaire participation des femmes à la vie et à la direction de l’Église ». Cette étude vise à aboutir à la publication d’un document spécifique sur le sujet, ce qui souligne l’importance que le Vatican accorde à cette question. 

Un sujet de débat au sein de l’Église

La question des femmes diacres suscite depuis longtemps des débats au sein de l’Église catholique. Certains groupes plaident en faveur de l’ordination des femmes au diaconat, tandis que d’autres s’y opposent, invoquant la tradition et la doctrine de l’Église. Il est important de noter que le diaconat est considéré comme faisant partie du sacrement de l’Ordre dans l’Église catholique. Actuellement, seuls les hommes peuvent être ordonnés diacres, prêtres ou évêques.

À lire aussi | Un prêtre avoue avoir rompu son vœu de célibat

Une décision qui reste à venir

Le cardinal Grech a précisé que l’étude en cours ne préjuge pas de la décision finale. Il a déclaré :

"Nous ne savons pas ce que dira le Saint-Père. Nous ne savons pas quelle sera la conclusion".

Le contexte du Synode sur la synodalité

Cette étude s’inscrit dans le cadre plus large du Synode sur la synodalité, qui vise à explorer de nouvelles façons pour l’Église d’être plus "inclusive et participative". La deuxième session de l’assemblée synodale est prévue pour octobre 2024.

Le cardinal Grech a souligné que le Synode aborde de nombreuses questions importantes pour l’avenir de l’Église, dont celle des femmes diacres n’est qu’un aspect.

Quelle est ta réaction ?
J'adore
J'adore
0
J'aime
J'aime
1
J'aime pas
J'aime pas
4
Je déteste
Je déteste
0
Napo
Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Légitimiste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

2 commentaires

  1. Il me semble que dans les premiers temps de l'Eglise il ya eu des diaconesses mais qu'il ne s'agissait pas de la même chose que les diacres en vue du sacerdoce évidemment

    Il est possible que notre Pape essaye très délicatement de faire comprendre aux progressistes potentiels qu'il n'est pas possible qu'il y ait des diacres femmes

    Première étape : synode ou la question est traitée

    Puis : premier tir du Pape qui réfute qu'il y ait un jour des femmes diacres mais promet d'étudier la question (en soit l'Eglise peut tout à fait étudier n'importe quelle question)

    Et il est probable qu'il y ait un tir final pour clore définitivement la question

    Il est impossible qu'il y ait des femmes diacres en vue du sacerdoce, pas de soucis la dessus et l'Eglise est infaillible, Dieu veille

    La question des diaconesses qui existent dans l'Eglise primitive en revanche est ouverte, je ne connais pas du tout la question et elle doit être sérieusement discernée

    Évidemment j'ai un à priori négatif sur la question, déjà car ça énerve les féministes et ça ça m'amuse, plus sérieusement je crains une confusion qui risque de toucher les plus fragiles et les conduire hors de l'Eglise (sedevacantistes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *