in , ,

Rapport synodal suisse : De l’égalité pour tous au mépris de Dieu

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
Rapport synodal suisse : De l'égalité pour tous au mépris de Dieu

Dans le cadre de la première phase du processus synodal mondial, les fidèles suisses se sont prononcés en faveur de l’égalité des droits des femmes et des hommes dans l’Église. Lors de la phase diocésaine, la « pleine participation des femmes » et « une inclusion plus juste des divorcés remariés ou des personnes du spectre LGBTIAQ » sont apparues comme des revendications essentielles, a fait savoir mardi la Conférence des évêques suisses.

D’autre part, le « cléricalisme répandu dans l’Eglise en certains endroits » a été critiqué. La synodalité ne peut réussir que si l’on surmonte les attitudes cléricales et si l’on développe une compréhension du ministère sacerdotal qui favorise une Église synodale.

Lundi dernier, l' »Assemblée synodale suisse » s’est réunie au couvent d’Einsiedeln afin de rassembler les rapports des diocèses issus de la phase diocésaine du processus synodal. En conséquence, non seulement les principales préoccupations du rapport du synode national suisse ont été évoquées, mais aussi une « continuation de l’église synodale en Suisse » a été décidée. Des différences régionales au sein de la Suisse sont apparues clairement : « Dans la réflexion sur la qualité du travail synodal, les préoccupations spirituelles de la Suisse latine, plutôt axées sur l’attitude, se sont complétées avec les observations et les indications de la Suisse alémanique, plutôt axées sur la structure« . Le rapport synodal final devrait être publié cet été et envoyé à Rome en même temps que les rapports diocésains pour la phase continentale (automne 2022 – printemps 2023) et mondiale du processus synodal (automne 2023).

À lire aussi | Le discours de Saint Charles Borromée au Saint Père Pie IV

Dans une interview accordée au site d’information kath.ch (mercredi), l’évêque de Saint-Gall Markus Büchel s’est montré confiant quant à l’entrée du rapport synodal suisse dans le synode des évêques : « Je pense : nous sommes un maillon important du synode mondial« . Sur le thème de la synodalité, il est important de « développer la sensibilité pour les différences et de voir que nous pouvons vivre l’unité, même si tout n’est pas uniforme« , a déclaré Büchel. La question des femmes, par exemple, est posée « différemment en Suisse que dans d’autres pays et cultures« . Percevoir cette réalité fait du bien à l’Eglise suisse, tout comme le point de vue de la Suisse enrichit l’Eglise dans son ensemble. Au sein du pays alpin, les questions spécifiques aux femmes dans le rapport synodal sont marquées par la Suisse alémanique et l’espace germanophone. En revanche, c’est de la Suisse romande qu’est venue l’impulsion selon laquelle « l’ensemble du processus synodal doit être compris comme un processus spirituel« .

En somme, l’Église Suisse n’échappe pas aux délires des autres catholiques européens et se vautre dans le modernisme et dans un fantasme d’égalité pour tous. Le combat sera rude pour nous, catholique anti-moderniste, mais nous ne lâcherons pas !

À lire en allemand sur Katholisch

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire