in , , , ,

Lettre de Saint Denys à Saint Jean Apôtre du Christ en exil à Pathmos

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
Lettre de Saint Denys à Saint Jean Apôtre du Christ en exil à Pathmos
Lettre de Saint Denys à Saint Jean Apôtre du Christ en exil à Pathmos

Saint Denys annonce prophétiquement au disciple bien-aimé, en exil à Pathmos, sa délivrance prochaine et son retour en Asie.

A Jean, Théologien, Apôtre, Evangéliste, en exil dans l’île de Pathmos – 1er siècle

Je vous salue, ô âme sainte ! vous êtes mon bien-aimé ; et je vous donne plus volontiers ce titre qu’à tous les autres.
Je vous salue encore, ô bien-aimé, si cher à celui qui est véritablement beau, plein d’attraits et digne d’amour. Faut-il s’étonner que le Christ ait dit la vérité, et que les méchants chassent ses disciples des villes, et que les impies se rendent à eux-mêmes la justice qu’ils méritent en se retranchant de la société des saints?

Vraiment les choses visibles sont une frappante image des choses invisibles : car, dans le siècle à venir, ce n’est pas Dieu qui accomplira la séparation méritée, mais les mauvais s’éloigneront eux-mêmes de Dieu. C’est ainsi que, même ici-bas, les justes sont avec Dieu, parce que, dévoués à la vérité et sincèrement détachés des choses matérielles, affranchis de tout ce qui est mal et épris d’amour pour tout ce qui est bien, ils chérissent la paix et la sainteté ; parce que, dès ce monde, ils préludent aux joies des temps futurs, menant une vie angélique au milieu des hommes en
toute tranquillité d’esprit, vrais enfants de Dieu, pleins de bonté et enrichis de tous les biens.

Lire aussi | Le Saint Curé d’Ars face aux vexations diaboliques

Je ne suis donc pas assez insensé pour imaginer que vous ayez de la douleur; quanta vos tourments corporels, vous
les sentez, mais vous n’en souffrez pas. Au reste, tout en adressant un blâme légitime à ceux qui vous persécutent et qui pensent follement éteindre le soleil de l’Évangile, je prie Dieu qu’ils cessent enfin de se nuire, qu’ils se convertissent au bien et vous attirent à eux pour entrer en participation de la lumière.

Mais, quoi qu’il arrive, rien ne nous ravira les splendeurs éblouissantes de l’apôtre Jean; car, pour le présent, nous jouissons des vérités de votre enseignement que nous rappelons à notre mémoire; et bientôt (et je le dis hardiment), bientôt nous serons réunis à vous. Car je mérite confiance quand je dis ce que vous et moi nous avons appris de Dieu : c’est que vous serez délivré de la prison de Pathmos; que vous retournerez en Asie, et que, là, vous donnerez l’exemple d’imiter le Dieu bon, laissant à la postérité de suivre vos traces.

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire