in , , , ,

Saint Jean Bosco : Le bracelet d’or

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
Saint Jean Bosco : Le bracelet d'or

Le 24 mai 1878, précisément le jour de la fête solennelle de Marie Auxiliatrice, un jeune officier se présenta à l’Oratoire de Saint-François de Sales, à Turin. Ses traits exprimaient la douleur et sa parole était entrecoupée par l’émotion.

Mon Père, dit-il à Don Bosco, ma femme est atteinte, depuis longtemps, d’une cruelle maladie et l’on craint que le terme de sa vie ne soit proche. Je ne puis me résigner à la perspective de la perdre ; je vous conjure d’obtenir de Dieu la grâce de sa guérison.

Don Bosco lui adressa quelques paroles de consolation et d’encouragement ; puis le voyant si bien disposé, il en profita pour le faire mettre à genoux, et ils dirent ensemble quelques prières à Notre-Dame Auxiliatrice, pour le salut de la mourante.

À lire aussi | Sainte Hyacinthe de Mariscotti

L’officier était à peine parti depuis une heure qu’on le vit revenir en toute hâte.

Je voudrais parler à Don Bosco.

Impossible en ce moment : il préside une assemblée de bienfaiteurs de la maison, réunis à l’occasion de la solennité d’aujourd’hui, et nous ne pourrions le déranger.

Dites-lui mon nom, et que j’ai absolument besoin de le voir un instant.

Sur cette insistance, Don Bosco vient à l’officier, dont la figure, bien différente, rayonnait de joie.

Savez-vous, mon Père ! Pendant que j’étais auprès de vous, ma femme, que j’avais laissée mourante dans son lit, a senti ses douleurs s’apaiser, ses forces revenir. Elle a demandé ses vêtements , et , ô prodige! Quand je suis rentré, elle est venue à ma rencontre se disant guérie.

Et, en même temps, il sort de sa poche un riche bracelet d’or qu’il remet à Don Bosco :

C’est un présent que j’avais fait à ma femme lorsque nous nous sommes mariés. D’un commun accord, et de tout cœur, nous l’offrons à Notre-Dame Auxiliatrice en reconnaissance d’une si inespérée guérison.

Don Bosco revint à l’assemblée des bienfaiteurs, et leur montrant le bracelet :

Voilà, leur dit-il, une offrande de gratitude pour une nouvelle gnérison que vient d’obtenir l’intercession de Marie Auxiliatrice.

Loué soit son nom !

Source : Livre – Don bosco par Le docteur Charles D’Espiney

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire