in , , , , , ,

Y aura-t-il un mariage au Paradis ?

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

Jésus l’affirme clairement dans la Bible, qu’au Ciel, il n’y aura pas de mariage au Paradis, ce qui ne signifie pas que nous ne serons pas liés à notre conjoint, mais d’une autre façon que nous connaissons sur terre.

Pour de nombreux couples mariés, il est difficile d’imaginer le Ciel séparé de leur conjoint, incapable de rester marié pour l’éternité.

Pourtant, lors du sacrement de mariage, nous y disons clairement « jusqu’à ce que la mort nous sépare » ou nous répétons ensemble « pour nous aimer fidèlement, dans le bonheur ou dans les épreuves, et nous soutenir l’un l’autre, tout au long de notre vie. ».

Jusqu’à la mort veut bien dire, qu’une fois que nous mourrons, que nous sommes jugés, ces liens sont rompus, ou du moins, ils se transforment. Il y a là, déjà un indice du mariage voulu par Dieu.

Cependant, Jésus a été très clair dans son enseignement sur le mariage au Ciel :

Luc 20:34-36 :

34 Jésus leur répondit : « Les enfants de ce monde prennent femme et mari.
35 Mais ceux qui ont été jugés dignes d’avoir part au monde à venir et à la résurrection d’entre les morts ne prennent ni femme ni mari,
36 car ils ne peuvent plus mourir : ils sont semblables aux anges, ils sont enfants de Dieu et enfants de la résurrection.. »

Une fois au Ciel, nous ne pouvons plus vivre selon la chaire, nul besoin de se reproduire non plus et donc aucun besoin que d’être mari et femme. Au Ciel, on n’est plus uni à son conjoint. Cela ne signifie pas pour autant que nous ne serons pas en communion avec notre conjoint pour l’éternité.

Le Catéchisme de l’Église catholique décrit le Ciel comme un lieu de « communion » :

CEC 1024

« Cette vie parfaite, cette communion de vie et d’amour avec la Très Sainte Trinité, la Vierge Marie, les anges et tous les bienheureux s’appelle  » le ciel « . Le ciel est le but ultime de l’homme et la réalisation de ses aspirations les plus profondes, l’état de bonheur suprême et définitif« .

Tous ceux qui sont au ciel sont alors réunis dans une « Cité Sainte de Dieu » :

CEC 1045

« Ceux qui seront unis au Christ formeront la communauté des rachetés, la  » Cité Sainte de Dieu » (Ap 21, 2),  » l’Épouse de l’Agneau  » (Ap 21, 9). Elle ne sera plus blessée par le péché, par les impuretés, par l’amour-propre, qui détruisent ou blessent la communauté terrestre des hommes. La vision béatifique, dans laquelle Dieu se manifestera inlassablement aux élus, sera une source éternelle de joie, de paix et de communion mutuelle« .

Le Paradis sera différent de toute expérience de communion que nous trouvons sur terre, surpassant même les moments les plus heureux de la vie conjugale terrestre.

Il ne faut pas cependant penser que tout le monde va au Ciel sans effort.Il faut mourir dans la Grâce et l’amitié de Dieu, donc dépouillé du « péché mortel« .

CEC 1023

« Ceux qui meurent dans la grâce et l’amitié de Dieu, et qui sont parfaitement purifiées, vivent pour toujours avec le Christ. Ils sont pour toujours semblables à Dieu, parce qu’ils le voient  » tel qu’il est  » (1 Jn 3, 2), face à face (cf. 1 Co 13, 12 ; Ap 22, 4) :

De notre autorité apostolique nous définissons que, d’après la disposition générale de Dieu, les âmes de tous les saints (…) et de tous les autres fidèles morts après avoir reçu le saint Baptême du Christ, en qui il n’y a rien eu à purifier lorsqu’ils sont morts, (…) ou encore, s’il y a eu ou qu’il y a quelque chose à purifier, lorsque, après leur mort, elles auront achevé de le faire, (…) avant même la résurrection dans leur corps et le Jugement général, et cela depuis l’Ascension du Seigneur et Sauveur Jésus-Christ au ciel, ont été, sont et seront au ciel, au Royaume des cieux et au Paradis céleste avec le Christ, admis dans la société des saints anges. Depuis la passion et la mort de notre Seigneur Jésus-Christ, elles ont vu et voient l’essence divine d’une vision intuitive et même face à face, sans la médiation d’aucune créature (Benoît XII : DS 1000 ; cf. LG 49).« 

À lire aussi | L’Eucharistie et le vote de notre conscience chrétienne

Si le mari et la femme s’efforcent d’atteindre la sainteté sur Terre et d’entrer dans la félicité éternelle du Ciel, ils seront unis au Ciel d’une manière qui dépasse notre entendement. Il ne ressemblera pas au mariage terrestre, et nous serons unis à tous les Saints du Ciel dans une communion d’amour éternelle, unis par Dieu lui-même.

La perte de la vie conjugale ne sera un problème pour aucun d’entre nous, et nous obtiendrons une récompense bien plus grande que nous ne pourrions jamais l’imaginer.

Inspiré librement de l’article d’Aleteia en italien.

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Un commentaire