Un prêtre de la FSSPX a abusé sexuellement d'une jeune fille
in , , ,

Un prêtre de la FSSPX a abusé sexuellement d’une jeune fille

Un prêtre traditionaliste de la FSSPX, fait l’objet de poursuites pénales pour avoir abusé sexuellement d’une jeune fille.

Le Père Matthew Stafki, membre de la Fraternité Saint-Pie X (FSSPX), est accusé d’avoir abusé de sa nièce de 9 ans. Les abus auraient commencé en 2019 et auraient duré trois ans, jusqu’en mai de cette année.

Selon la plainte, Stafki se rendait au domicile de la victime à Princeton et « passait parfois la nuit sur place. » Pendant ses visites, il touchait les seins et les parties génitales de la victime, embrassant les deux zones.

« À une occasion, il lui a dit d’apprécier cette sensation« , indique la plainte. Elle a gardé le silence sur ces abus, car le Prêtre, son oncle, « lui a dit plus d’une fois de ne le dire à personne« .

La victime raconte qu’une fois, Stafki l’a fait « s’asseoir sur lui, face à lui, et il frottait ses parties génitales contre les siennes. »

Elle a décrit une occasion où elle était sur le Prêtre et où quelque chose de gluant est sorti et s’est retrouvé sur ses jambières. Elle a déclaré qu’à une occasion, l’accusé a enlevé son pantalon et ses sous-vêtements et a pris sa main, essayant de lui faire toucher ses parties génitales. La victime lui a dit non et il s’est rhabillé.

La victime a déclaré que ce comportement s’est produit plusieurs fois et qu’il se terminait généralement lorsque quelqu’un frappait à la porte de sa chambre ou que le défendeur entendait quelqu’un descendre. La victime a également déclaré que le Prêtre lui a montré une vidéo sur son téléphone d’une femme nue se frottant contre un homme nu. Elle a déclaré qu’il lui a montré la vidéo alors qu’ils étaient allongés sur son lit.

Selon une source proche de la famille, qui a parlé à Church Militant sous couvert d’anonymat, la victime a finalement craqué et a raconté à son père les abus subis au cours de l’été. Le père, frère de Stafki, a confronté Stafki, qui a avoué « qu’il avait cédé à la luxure et avait fait des choses qu’il ne devrait pas faire« .

Stafki a de plus « admis avoir fait asseoir la victime sur ses genoux, l’avoir embrassée et s’être allongé avec elle dans son lit la nuit. Il a admis que la victime a touché son pénis et qu’il a touché son vagin et peut-être sa poitrine.« 

Des accusations criminelles contre le P. Matthew Stafki, FSSPX

Le document d’accusation énumère quatre chefs d’accusation contre Stafki : trois chefs d’accusation de comportement sexuel criminel avec un mineur et un chef d’accusation d’utilisation d’une communication électronique pour décrire un comportement sexuel avec un enfant.

Stafki a comparu pour la première fois devant le tribunal du comté de Sherburne le 27 octobre. Sa caution a été fixée à 75 000 dollars. Sa prochaine comparution est prévue pour le 11 janvier 2023.

Le père Stafki a été ordonné pour la FSSPX en 2014 à l’âge de 27 ans. Il a grandi près d’Oak Grove, MN, et vient d’une grande famille de neuf enfants. Son frère aîné, Mark, est également Prêtre de la FSSPX.

Selon un bulletin d’octobre 2014, Stafki est entré au séminaire immédiatement après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires. Sa première affectation a été au prieuré Sainte-Croix à Nairobi, au Kenya.

Avant de rentrer au Minnesota en 2019, Stafki a été affecté à l’Église Saint-Vincent-de-Paul à Kansas City, dans le Missouri, et a également été associé à la chapelle de la FSSPX à Bethany, en Oklahoma.

La FSSPX n’a pas publié de déclaration publique au sujet de Stafki, et n’a pas non plus mis en garde les catholiques contre le prédateur accusé.

La Société a l’habitude de renvoyer discrètement les Prêtres abusifs plutôt que de mettre en garde le troupeau à leur sujet. L’ancien Supérieur Général, le P. Bernard Fellay, a transféré de nombreux prêtres accusés de prédation vers de nouvelles affectations, où ils ont souvent abusé à nouveau.

Le Supérieur général actuel, le père Davide Pagliarani, a également discrètement renvoyé le père Patrick Groche en 2020, qui a avoué avoir abusé d’une victime mineure Claude lorsqu’il avait 16 ans dans la mission FSSPX du Gabon dans les années 1980. L’histoire a été couverte pour la première fois dans Spotlight de Church Militant : SSPX – Black Trads Matter.

À lire aussi | Y aura-t-il un mariage au Paradis ?

Church Militant a contacté le Supérieur du District, le Père John Fullerton, le porte-parole de la FSSPX, James Vogel, et les avocats de la FSSPX, Dan Lane et Eric Frankovitch, pour leur poser un certain nombre de questions, à savoir : si la FSSPX a reçu des allégations antérieures d’abus concernant Stafki, quel est son statut actuel de prêtre et si la Société va faire une déclaration publique sur ses accusations criminelles. Church Militant n’a pas reçu de réponse au moment de la mise sous presse.

Cet article a été publié originellement et en anglais par le Church Militant (Lien de l’article).

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Un commentaire