in , , ,

22 missionnaires catholiques assassinés dans le monde en 2021

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
22 missionnaires catholiques assassinés dans le monde en 2021

22 missionnaires catholiques ont été tués dans le monde en 2021, dont la moitié en Afrique, selon un rapport publié par l’Agence de presse Fides et diffusé jeudi par le bureau de presse du Vatican.

Fides, l’agence de presse de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, a rapporté que sur les 22 missionnaires tués en 2021, 13 étaient des prêtres, deux étaient des religieuses, une était un religieux et six étaient des laïcs. La moitié du total a été tuée en Afrique : sept prêtres, deux religieuses et deux laïcs.

Dans son rapport, l’Agence Fides explique que leur liste annuelle « n’a pas uniquement inclus des missionnaires ad gentes au sens strict, mais a tenté d’enregistrer tous les chrétiens catholiques engagés d’une manière ou d’une autre dans une activité pastorale qui sont morts violemment, non expressément en haine de la Foi. »

Selon le rapport, sept missionnaires ont été assassinés en Amérique latine, trois en Asie et un en Europe.

À lire aussi | Deux assos de la secte LGBT ont portés plainte contre le Salon Beige

« Ces dernières années, l’Afrique et l’Amérique latine ont alterné à la première place de ce classement tragique. De 2000 à 2020, selon nos données, 536 missionnaires ont été tués dans le monde », précise le rapport.

Le rapport complet (dans un document MSWord) fournit une liste détaillée de tous les missionnaires ; mais résume les motifs et les différentes circonstances de leur assassinat : « Des curés tués dans leurs communautés, en Afrique et dans les Amériques, torturés, kidnappés par des criminels à la recherche de trésors inexistants ou attirés par le mirage de rachats faciles ou pour faire taire des voix inconfortables , qui exhortait à ne pas se soumettre passivement au régime du crime ; des prêtres engagés dans des œuvres sociales, comme en Haïti, tués pour les priver de ce qui était nécessaire à la conduite de telles activités, ou même tués par ceux qu’ils aidaient, comme en France, ou au Venezuela, où un religieux a été tué par des voleurs dans la même école où il enseignait aux jeunes comment se construire un avenir. »

« Des religieuses traquées et tuées de sang-froid par des bandits au Soudan du Sud. Et encore de nombreux laïcs, dont le nombre augmente : des catéchistes tués lors d’affrontements armés avec les communautés qui animaient le Soudan du Sud ; des jeunes tués par des snipers alors qu’ils tentaient d’apporter de l’aide aux déplacés des personnes fuyant les affrontements entre l’armée et la guérilla au Myanmar ; une femme missionnaire laïque brutalement assassinée pour lui voler son téléphone portable au Pérou. »

Le rapport de Fides évite néanmoins de mentionner le nombre de catholiques en Afrique, majoritairement des prêtres, tués par des islamistes radicaux, notamment au Nigeria. Le rapport mentionne uniquement que les victimes ont été tuées par « un groupe d’hommes armés« , sans mentionner leur lien avec les organisations islamistes radicales d’Afrique subsaharienne telles que Boko Haram.

Selon l’Agence Fides, à cette liste, « doit s’ajouter la longue liste des nombreux, dont nous ne connaîtrons peut-être jamais ou dont nous ne connaîtrons même pas le nom, qui, aux quatre coins de la planète, souffrent et paient de leur vie, leur foi en Jésus-Christ. »

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Deux assos de la secte LGBT ont portés plainte contre le Salon Beige

Deux assos de la secte LGBT ont portés plainte contre le Salon Beige

Que cette nouvelle année 2022 soit belle et Sainte !

Que cette nouvelle année 2022 soit belle et Sainte !