in , , , , , , , ,

C’est la fête du Sacré-Cœur de Jésus-Christ aujourd’hui

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
C'est la fête du Sacré-Cœur de Jésus-Christ aujourd'hui

La fête du Sacré-Cœur est une solennité de l’Église catholique romaine. Elle est célébrée le 3e vendredi après la solennité de la Pentecôte. Elle est aussi appelée fête du Cœur de Jésus et commémore la Miséricorde Divine.

Quelle est l’origine de la dévotion du Sacré-Cœur de Jésus ?

L’origine de cette dévotion est le témoignage de l’évangéliste Saint Jean qui a parlé avec insistance de la plaie du côté de Jésus en croix, dont il a vu couler l’eau et le sang. Il y a reconnu le signe visible de l’amour infini de Dieu. Pour nous faire part de sa vie divine, symbolisée par l’eau, le Christ nous rachète par sa mort, que symbolise le sang.

Quels sont les deux buts de cette dévotion ?

Le but de ce culte est double :

  • Honorer ce Cœur qui, en raison de l’union hypostatique avec le Verbe, est le centre et le roi de tout autre cœur humain ;
  • Réparer les péchés et les outrages faits à l’Amour divin.

Comment définir cette dévotion du Sacré-Cœur ?

Le culte du Cœur de Jésus est celui de l’amour que Dieu a pour nous en Jésus, et en même temps la pratique de notre amour envers Dieu et les autres hommes. Ce culte a pour fin de nous conduire à la perfection et à la plénitude de l’amour qui nous unit à Dieu et aux autres hommes, en suivant toujours plus allègrement le commandement nouveau que le divin Maître a laissé aux apôtres : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés  » ( Pie XII)

Comment s’est répandue cette dévotion du Sacré-Cœur ?

La dévotion au Cœur de Jésus s’est développée progressivement au cours des siècles, notamment au Moyen Âge avec Sainte Gertrude. Mais c’est surtout au XVIIe siècle, à la suite de Saint Jean Eudes – qui composa le premier office en son honneur -, et des apparitions de Notre-Seigneur à Sainte Marguerite-Marie, religieuse de la Visitation à Paray-le-Monial, que ce culte prit son essor. L’Église vit dans cette dévotion un moyen de lutter contre le jansénisme, qui prêchait un Dieu inexorable. La fête de ce jour fut étendue à toute l’Église en 1856 par le bienheureux Pie IX.

Quels moyens l’Église nous propose pour honorer le Sacré-Cœur ?

Depuis Léon XIII, les papes ont insisté sur nos devoirs envers le Sacré-Cœur, en raison de son immense amour pour nous. Les deux moyens principaux sont :

  • La consécration : rendre amour pour amour en nous offrant à Dieu pour qu’il établisse en nous le règne de son amour.
  • La réparation : « Compenser à l’égard de l’amour incréé l’indifférence, l’oubli, les offenses, les outrages qu’il subit  » ( Pie XI) et continue de recevoir.

À lire aussi | Le Pape, successeur de Pierre, n’erre jamais et ne trompe jamais

Prière :

O Jésus très pur : lavez-moi de mes iniquités, afin que, purifié par vous, je puisse habiter en votre cœur tous les jours de ma vie, et que je puisse voir et accomplir votre volonté.
Si votre côté a été percé,
c’est pour que l’entrée nous soit grande ouverte.
Si votre cœur a été blessé,
c’est pour qu’en lui et en vous
nous puissions habiter à l’abri des agitations extérieures.
Et s’il a encore été blessé,
c’est aussi pour que dans la blessure visible
nous voyions la blessure invisible de l’amour

Saint Bonaventure

Source : Missel quotidien complet – édition nouvelle par les moines bénédictins de l’abbaye Sainte-Madeleine de Barroux

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire