in , , , , , ,

Le 63e Pèlerinage international des soldats s’est achevé à Lourdes

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

Le 63e Pèlerinage international des soldats, qui s’est déroulé depuis vendredi 12 mai, s’est achevé à Lourdes.

Il a rassemblé 14 000 militaires de 41 pays. Parmi les pèlerins présents, un groupe de près de 150 cadets, étudiants d’universités militaires polonaises, qui participaient depuis mercredi au pèlerinage et à de nombreux événements annexes.

Le vendredi, les pèlerins ont été rejoints par l’évêque de campagne Wiesław Lechowicz et une délégation des forces armées polonaises, dont le vice-ministre de la défense nationale Łukasz Kudlicki, le général de brigade Kazimierz Dyński, chef du conseil de la défense aérienne et antimissile – inspecteur adjoint des types de forces du commandement général des forces armées, et le général de brigade Piotr Krawczyk, commandant adjoint du centre d’opérations aériennes. Avec les cadets, ils ont participé à la cérémonie d’ouverture du pèlerinage, au cours de laquelle les groupes participants ont été présentés.

Le samedi, Mgr Lechowicz a célébré la messe à la grotte de Massabiel, lieu des apparitions mariales de 1858.

« Nous nous trouvons dans un lieu spécial où la Vierge a demandé à Sainte Bernadette Soubirous d’y construire une église« , a déclaré l’évêque de campagne.

 » Aujourd’hui, nous regardons ce beau sanctuaire, auquel tout le monde peut accéder, car il n’y a pas de restrictions en termes de marches et de seuils. Nous aussi, nous devons construire une église vivante qui n’exclut personne et qui permet à tous d’entrer dans cette communauté« , a déclaré l’Ordinaire militaire.

Après la messe, une délégation de soldats s’est rendue à la chapelle de la Lumière, où un cierge a été allumé, symbole de la gratitude des pèlerins polonais envers Marie. Les cadets ont ensuite participé au service du chemin de croix, dont les méditations ont été préparées par des soldats et des officiers du service en uniforme.

Dans l’après-midi, une partie des pèlerins a participé à des compétitions sportives, tandis que les autres ont pris part à un festival d’orchestres. Le point culminant de l’étape du samedi a été la procession mariale du soir, à laquelle ont participé des soldats du monde entier.

« En priant ensemble avec des lanternes, nous avons illuminé non seulement Lourdes, mais aussi notre vie« , ont souligné les participants au pèlerinage dans un rapport publié sur le site web de l’Ordinariat des Champs.

Dimanche matin, une messe d’action de grâce a été célébrée dans la basilique Saint-Pie X, située près du sanctuaire de Lourdes, présidée par Mgr Timothy Broglio, évêque de campagne de l’armée américaine, et concélébrée par des évêques de campagne, dont Mgr Antoine de Romanet, évêque de campagne de l’armée française, et Mgr Wiesław Lechowicz, ainsi que par les aumôniers militaires participant au pèlerinage.

« Les militaires étaient accompagnés sur le chemin du pèlerinage par six aumôniers. Pour les cadets de l’académie militaire, qui se préparent à commander et à assumer la responsabilité de la forme de l’armée polonaise à l’avenir, le pèlerinage à Lourdes a une dimension spirituelle, patriotique et interpersonnelle importante« , a souligné le père major Maksymilian Jezierski dans une interview accordée à KAI.

L’aumônier de l’Académie des forces terrestres de Wrocław, qui participe au pèlerinage pour la quatrième fois, estime que le cœur du pèlerinage est la prière sur le lieu des apparitions mariales, qui est une expérience spirituelle importante.

« En représentant dignement l’armée polonaise lors de cérémonies avec des soldats d’autres parties du monde, de démonstrations d’exercices ou de marches communes, ils approfondissent le respect des symboles nationaux et l’amour de leur patrie, et grâce aux rencontres avec des soldats d’autres pays, des connaissances internationales sont faites, des expériences sont échangées et une communauté de respect mutuel et de paix est construite« , a-t-il souligné.

À lire aussi | Mgr Strickland accuse le Pape François de saper la foi catholique

Outre les cérémonies centrales, les pèlerins polonais ont rencontré, entre autres, des Polonais vivant en France, ont visité Idron, où ils ont déposé des fleurs devant une chapelle fondée par des soldats polonais pendant la Seconde Guerre mondiale, et la tombe de la poétesse française et polonophile Rosa Bailly. Ils ont également visité le sanctuaire de La Salette, Carcassone et le monastère de la Grande Chartreuse, situé dans les Alpes françaises.

Cet article a été publié originellement par Ekai (Lien de l’article).

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Mgr Strickland accuse le Pape François de saper la foi catholique

Mgr Strickland accuse le Pape François de saper la foi catholique

Le Fiat de Marie était-il un acte de liberté ?

Le Fiat de Marie était-il un acte de liberté ?