Le pape baptise des bébés et exhorte les parents à leur apprendre à prier
in , , , ,

Le pape baptise des bébés et exhorte les parents à leur apprendre à prier

Le pape François, qui a demandé aux parents et aux parrains d’apprendre à leurs enfants à prier dès leur plus jeune âge, a baptisé 13 bébés dans la chapelle Sixtine, sous le regard de leurs frères et sœurs plus âgés, ou en s’éloignant et en courant.

Son genou s’étant apparemment amélioré, François a marché avec une canne depuis son siège jusqu’au lutrin pour prononcer son homélie debout – ce qu’il n’avait pas fait lors d’une messe publique depuis des mois – puis il a retroussé ses manches et s’est tenu près des fonts baptismaux pour verser de l’eau sur la tête des nourrissons, enfants d’employés du Vatican.

La messe annuelle de baptême dans la chapelle Sixtine est célébrée le jour de la fête du baptême du Seigneur, que le Vatican et l’Italie ont célébrée le 8 janvier de cette année.

François a commencé son homélie en remerciant les parents d’avoir décidé de faire baptiser leurs enfants et en leur demandant de leur rappeler tout au long de leur vie la date de leur baptême car « c’est comme un anniversaire parce que le baptême est une renaissance à la vie chrétienne« .

« Qu’ils se souviennent et remercient Dieu pour cette grâce d’être devenus chrétiens« , a-t-il dit.

Le baptême est le début d’un voyage, a-t-il dit, et c’est aux parents et aux parrains et marraines de soutenir les enfants pendant qu’ils font leurs pas sur le chemin.

La première tâche, a-t-il dit, est d’apprendre aux enfants à prier dès leur plus jeune âge, en commençant par leur montrer comment faire le signe de la croix et comment tenir leurs mains en prière.

« La prière sera ce qui leur donnera de la force tout au long de leur vie – dans les bons moments pour remercier Dieu et dans les moments difficiles pour trouver la force« , a déclaré le pape.

« C’est la première chose que vous devez enseigner : comment prier« .

Ils doivent aussi apprendre aux enfants à prier Marie, qui « est la mère, notre mère« , a dit le pape. « On dit que lorsque quelqu’un est en colère contre le Seigneur ou s’est éloigné de lui, Marie est toujours proche pour montrer le chemin du retour.« 

Comme il le fait chaque année, François a également rassuré les parents, leur disant de ne pas s’inquiéter si les bébés pleurent pendant la messe ou ont besoin d’être nourris ou s’ils s’agitent parce qu’ils ont trop chaud ou trop froid. « Faites en sorte qu’ils soient à l’aise ; tout le monde devrait être à l’aise« , a-t-il dit.

Plus tard, en récitant l’Angélus à midi avec les visiteurs sur la place Saint-Pierre, François s’est concentré sur la signification de la fête du Baptême du Seigneur, et il a cité le défunt pape Benoît XVI.

Dans l’homélie qu’il a prononcée le jour de la fête en 2008, François a déclaré que « Benoît XVI a affirmé que Dieu a voulu nous sauver en allant lui-même au fond de cet abîme, afin que chaque personne, même celle qui est tombée si bas qu’elle ne peut plus percevoir le ciel, puisse trouver la main de Dieu à laquelle s’accrocher et sortir des ténèbres pour revoir la lumière pour laquelle elle a été créée« .

François a déclaré à la foule sur la place : « Le Seigneur est toujours là, non pas prêt à nous punir, mais avec sa main tendue pour nous aider à nous relever.« 

Trop souvent, a dit le pape, les gens pensent que Dieu administre la justice comme le font les êtres humains : « ceux qui font le mal paient, et de cette manière compensent le mal qu’ils ont fait.« 

Mais, a-t-il dit, « la justice de Dieu, comme l’enseigne l’Écriture, est beaucoup plus grande : elle n’a pas pour fin la condamnation des coupables, mais leur salut et leur renaissance, en les rendant justes.« 

À lire aussi | Les fruits pourris du socialisme

La justice de Dieu, a-t-il dit, « vient de l’amour, des profondeurs de la compassion et de la miséricorde qui sont le cœur même de Dieu, le père qui s’émeut lorsque nous sommes opprimés par le mal et que nous tombons sous le poids des péchés et de la fragilité.« 

Jésus est venu dans le monde « pour prendre sur ses propres épaules le péché du monde et pour descendre dans les eaux de l’abîme, la mort, afin de nous sauver de la noyade« , a déclaré le pape.

Cet article a été publié originellement par le NCRonline (Lien de l’article).

Aider Lecatho en faisant un don

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Un commentaire