in , , ,

Mgr Emil Stehle, accusé d’abus, a aidé des prêtres pédophiles

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
Mgr Emil Stehle, accusé d'abus, a aidé des prêtres pédophiles

Le prélat allemand Mgr Emil Stehle qui a été évêque en Équateur n’est pas seulement accusé d’avoir abusé sexuellement de mineurs dans plusieurs pays. En tant que directeur d’une organisation d’aide allemande, il a également aidé des prêtres pédophiles recherchés par les autorités à échapper aux poursuites, selon une enquête indépendante publiée lundi.

Le défunt évêque Emil Stehle (1926-2017) – connu en Amérique latine sous le nom d’Emilio Lorenzo Stehle – a été accusé d’abus sexuels dans 16 cas, indique un communiqué de la Conférence épiscopale allemande le 8 août.

En outre, il a été découvert que Mgr Stehle, qui dirigeait Adveniat, l’organisation d’aide de l’Église en Allemagne pour l’Amérique latine, a aidé des prêtres à échapper aux autorités en facilitant leur fuite vers des pays d’Amérique latine. L’enquête a révélé qu’il a également apporté un soutien financier aux auteurs présumés, en utilisant des fonds de la Conférence épiscopale allemande.

L’avocate et médiatrice Bettina Janssen a préparé le rapport de 148 pages au nom de l’Association des diocèses allemands, rapporte CNA Deutsch.

Le rapport énumère 16 allégations et indications d’abus sexuels contre l’évêque Stehle.

« Les délits décrits s’étendent sur la période où il était prêtre à Bogotá (Colombie) [dans les années 1950], directeur d’Adveniat à Essen [1972-1984], puis évêque auxiliaire de Quito [1983-1986] et évêque de Santo Domingo [1987-2002] en Équateur« , indique la déclaration de la conférence épiscopale.

Les allégations contre Mgr Stehle ne sont pas nouvelles. En septembre 2021 et en juin 2022, CNA Deutsch a fait état d’accusations d’abus contre Mgr Stehle et de son aide présumée pour aider des prêtres pédophiles d’Allemagne et d’autres pays à s’enfuir en Amérique latine.

En plus des cas d’abus documentés jusqu’à présent, l’auteur du nouveau rapport a déclaré qu’il pourrait y en avoir d’autres. Mme Janssen a appelé à de nouveaux « efforts, en collaboration avec les diocèses latino-américains concernés, pour atteindre les victimes éventuelles« . Pour obtenir un tableau complet, les enquêteurs devraient analyser plus avant dans quelle mesure les abus de Mgr Stehle étaient connus des autorités ecclésiastiques – et quelles conséquences elles ont prises à leur encontre.

Mgr Stehle a fait en sorte que plusieurs prêtres accusés d’abus puissent rester clandestinement en Amérique latine, a déclaré la Conférence épiscopale allemande le 8 août.

Les évêques allemands ont également déclaré que l’enquête était en cours. Il n’y aura « pas de conclusion« , ont-ils noté, mais plutôt « des conséquences, dont les détails doivent encore être clarifiés.« 

Le père jésuite Martin Maier, l’actuel directeur général d’Adveniat, a déclaré : « Nous sommes reconnaissants que cette enquête ait été menée. Elle fait partie de la vérité que nous devons affronter en tant qu’Église en Allemagne et dans le monde entier. Nous le devons aux victimes de violences sexualisées et à ceux qui soutiennent notre travail.« 

À lire aussi | Cette semaine est remplie de fêtes à destination des Saints

Adveniat s’est engagé à adopter une « position de tolérance absolument nulle à l’égard du crime d’abus sexuel » et se tient « aux côtés des personnes touchées en Allemagne et en Amérique latine.« 

Mgr Stehle est décédé en 2017 à l’âge de 80 ans, après avoir passé ses années de retraite en Allemagne.

Cet article a été publié originellement par le National Catholic Register ( Lien de l’article ). Il est republié et traduit avec la permission de l’auteur.

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire