in , , , , , ,

Mon fils Carlo : Carlo Acutis à travers le regard de sa mère

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

Depuis sa béatification en 2020, Carlo Acutis fait l’objet d’un large intérêt à travers le monde. L’adolescent italien typique qui a vécu une vie de vertu extraordinaire a captivé d’innombrables millions de personnes. 

Et pourtant, même avec l’attention mondiale sur ce saint millénaire, nous nous demandons et en voulons plus. Comment était vraiment Carlo ? Comment interagissait-il avec ses proches dans la vie quotidienne ? Comment était-ce de vivre dans la même maison que lui ?

« Rencontrer l’ennemi, c’est se retrouver avec son nemesis qui est comme l’autre côté de la lune quand elle n’est pas éclairée par le soleil. C’est-à-dire qu’il y a en moi un endroit sombre, une zone inexplorée où il y a des surprises incroyables à trouver.

Pour progresser, je dois éclairer cette partie, enlever les voiles qui ne me permettent pas de voir, sonder mes « profondeurs ». Cela peut être douloureux. Tôt ou tard, mon alter ego doit être affronté pour retrouver l’équilibre et l’harmonie et pour se purifier à nouveau.« 

Au sujet de la conversion

« Se convertir, c’est cesser de dégringoler et commencer à remonter. Plus nous sommes tombés bas, plus la remontée est difficile et ardue. Ce qui est important, c’est de se retourner. Pas à pas, jour après jour, avancer sans jamais s’arrêter.

Plus on monte, plus on voit les choses avec la bonne perspective, dans leur ensemble et leur totalité. Plus nous montons, plus nous entrons dans l’atmosphère qui entoure la coéternité. Nous respirons l’air de l’infini. La vie éternelle devient notre habitat.« 

A lire aussi |

Sur la grande nécessité de se confesser souvent

« Pour s’élever, une montgolfière a besoin d’enlever des poids, tout comme l’âme a besoin d’enlever les petits poids des péchés véniels pour s’élever vers le ciel. Dans le cas d’un péché mortel, l’âme retombe sur terre et la confession est comme le feu qui fait remonter la montgolfière.

Il faut se confesser souvent, car l’âme est très complexe« .

Cet article a été publié originellement par le National Catholic Register (Lien de l’article). Il est republié et traduit avec la permission de l’auteur.

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Quatrième dimanche de Pâques – homélie du Père Warren

Quatrième dimanche de Pâques – homélie du Père Warren

Les jeunes Coréens divorcent en raison de conflits domestiques

Les jeunes Coréens divorcent en raison de conflits domestiques