in , , , ,

Pakistan : Une foule a attaqué une communauté chrétienne

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

À Jaranwala, dans l’est du Pakistan, une foule a attaqué une communauté chrétienne accusée d’avoir profané le Coran. Plusieurs maisons ont été incendiées et des églises locales endommagées, a rapporté Reuters mercredi, citant la police locale.

L’incident a commencé par une rumeur selon laquelle deux chrétiens de la ville de Jaranwala, dans le district de Faisalabad, au Pendjab, avaient profané le Coran. En représailles, des musulmans en colère ont attaqué la communauté chrétienne et des dizaines d’entre eux ont bloqué une autoroute située à proximité. La police a tenté de protéger les chrétiens et de négocier avec les agresseurs, a rapporté Usman Anwar, de la police locale.

Malgré cela, selon Akmal Bhatti, chef de la communauté chrétienne, la foule a mis le feu à une grande église et à plusieurs petites églises chrétiennes, et s’est introduite dans les maisons, les pillant et les détruisant. M. Bhatti affirme que les musulmans ont été encouragés à attaquer dans certaines mosquées.

Le chef de la police locale, Rizwan Khan, a déclaré que la priorité des troupes envoyées sur place était de sauver la vie des chrétiens et que des forces supplémentaires avaient été déployées dans le quartier chrétien. Il a annoncé l’arrestation de musulmans qui attaquaient les maisons et les sanctuaires. Une enquête a également été ouverte contre deux chrétiens accusés d’avoir profané le Coran.

À lire aussi | Saint Étienne Ier, roi de Hongrie, père d’une famille de saints

Le blasphème est passible de la peine de mort au Pakistan et bien que personne n’ait été exécuté jusqu’à présent, dans plusieurs cas, une foule a lynché les personnes accusées d’avoir profané le Coran de dissidents. Les musulmans croient que le livre saint de l’islam, le Coran, est littéralement la parole de Dieu, transmise au prophète Mahomet, mot à mot, par l’archange Gabriel après s’être fait étrangler. Muhammad devait ensuite réciter les versets qui lui avaient été transmis à ses premiers disciples. La forme écrite du Coran a été obtenue après la mort de Mahomet.

Les organisations de défense des droits de l’homme affirment qu’au Pakistan, les poursuites en matière de religion sont parfois un moyen de se venger de ses voisins. Des centaines de personnes sont emprisonnées alors que les juges reportent les procès, craignant que si la peine prononcée s’avérait trop clémente, ils devraient eux-mêmes faire face aux accusations, rappelle Reuters.

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire