Saint Charbel Makhlouf unit chrétiens et musulmans

Saint Charbel Makhlouf est connu au Liban pour les guérisons miraculeuses de ceux qui se rendent sur sa tombe pour demander son intercession, qu'ils soient chrétiens ou musulmans.

"Saint Charbel n'a pas de limites géographiques ou confessionnelles. Rien n'est impossible pour son intercession et lorsque les gens demandent quelque chose, il répond", a déclaré à CNA le père Louis Matar, coordinateur du sanctuaire de Saint Charbel à Annaya, au Liban.

S'exprimant en arabe avec l'aide d'un interprète, le père Matar a indiqué que le sanctuaire, qui englobe le monastère où le prêtre catholique maronite, moine et ermite a vécu pendant près de 20 ans, reçoit environ 4 millions de visiteurs par an, parmi lesquels des chrétiens et des musulmans.

Le père Matar, qui est chargé d'archiver les milliers de guérisons médicalement vérifiées attribuées à l'intercession du moine-prêtre maronite, a déclaré que de nombreuses guérisons miraculeuses ont été obtenues par des musulmans.

Depuis 1950, année où le monastère a commencé à enregistrer officiellement les guérisons miraculeuses, il a archivé plus de 29 000 miracles, a déclaré le père Matar. Avant 1950, les miracles n'étaient vérifiés que par le témoignage d'un prêtre. Aujourd'hui, grâce à une technologie médicale plus avancée, les prétendus miracles nécessitent des documents médicaux démontrant la maladie initiale de la personne et, par la suite, sa bonne santé inexplicable.

L'un des miracles documentés par le père Matar à la fin du mois de décembre 2018 est celui d'une Italienne de 45 ans. Souffrant d'une maladie neurologique, elle a été hospitalisée après que l'on a découvert qu'elle avait tenté de se suicider en consommant de l'acide.

À l'hôpital, les médecins ont découvert que les dommages causés à son œsophage et à ses intestins étaient si importants que "le dernier moyen possible de la guérir était de croire en Dieu et de prier", a commenté le père Matar.

Les parents de la jeune femme ont commencé à prier, invitant d'autres personnes à prier avec eux. Une religieuse de rite maronite a entendu parler de leur demande de prière et leur a donné de l'huile sainte de saint Charbel. Après avoir répandu l'huile sur le ventre, la poitrine et la tête de la femme souffrante, celle-ci a été guérie.

Ce n'est qu'un des sept miracles archivés ce mois-là, a déclaré le père Matar, qui a qualifié chacun d'entre eux de "phénomène".

"Saint Charbel est un outil pour atteindre Dieu", a-t-il déclaré.

Le sanctuaire de saint Charbel se compose du monastère de saint Maron, où le saint a vécu pendant 19 ans avec une grande dévotion à la prière, au travail manuel et au silence contemplatif, et de l'ermitage voisin où il a vécu une ascèse rigoureuse et une union profonde avec Dieu pendant les 23 dernières années de sa vie.

À lire aussi | [Documentaire] Mère Yvonne Aimée – Les noces du ciel et de la terre

Au monastère, les pèlerins peuvent visiter une église construite en 1840, un petit musée avec des objets et des reliques du saint, et le site de sa première tombe. Le tombeau de saint Charbel, depuis 1952, est situé dans une chapelle spéciale, semblable à une grotte, construite dans la propriété.

De son vivant, les supérieurs de Charbel ont observé la "puissance surnaturelle" de Dieu à l'œuvre dans sa vie, et même certains musulmans le considéraient comme un faiseur de miracles.

Profondément attaché à la présence eucharistique de Dieu, il fut victime d'une attaque cérébrale alors qu'il célébrait la Divine Liturgie de l'Église catholique maronite le 16 décembre 1898, et mourut la veille de Noël de la même année. Il a été canonisé en 1977 par le pape Paul VI.

Cet article a été publié originellement par le National Catholic Register (Lien de l’article). Il est republié et traduit avec la permission de l’auteur.

Quelle est ta réaction ?
J'adore
J'adore
0
J'aime
J'aime
0
J'aime pas
J'aime pas
0
Je déteste
Je déteste
0
Napo
Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Légitimiste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *