in , , ,

Un chrétien tué par des musulmans pour son évangélisation

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

Des musulmans de l’est de l’Ouganda ont tué un chrétien pour avoir converti des musulmans à la foi protestante, selon des sources locales.

Kiisa Masolo, 45 ans, était rentré chez lui dans le village de Nakitiku, paroisse de Bunabuka, sous-comté de Bubeza dans le district de Sironko, à 19 heures le 8 mars, après avoir prêché dans les rues de Nakaloke et Busajjabwankuba, lorsque sept hommes masqués portant des vêtements islamiques ont fait irruption et l’ont emmené, a déclaré sa mère, Norah Nandege.

« Après l’avoir emmené, trois hommes sont restés derrière et m’ont dit qu’Allah était très mécontent de mon fils et qu’ils devaient le punir« , a déclaré Norah Nandege à Morning Star News.

Elle a appelé un chef de clan qui est arrivé, mais lui a dit qu’il fallait attendre le lendemain matin avant d’agir. Son fils n’étant pas réapparu le lendemain matin, elle a signalé l’enlèvement au président du conseil local 3, et des recherches ont été entreprises.

« Après quatre heures de recherches, le corps de mon fils, Masolo, a été retrouvé inanimé dans la brousse, accompagné d’une note écrite en arabe que nous ne pouvions pas lire« , a déclaré Mme Nandege.

Une personne parlant couramment l’arabe a été appelée pour lire le texte, qui disait :

« Nous vous avions prévenu de ne pas convertir nos frères et sœurs musulmans au christianisme, mais vous n’avez pas tenu compte de notre avertissement, ce qui vous a finalement coûté la vie. Cela vous a finalement coûté la vie« .

À lire aussi | L’agriculture familiale est inestimable d’après le Pape

Des musulmans avaient laissé plusieurs avertissements et menaces sur le téléphone portable de Masolo, lui demandant d’arrêter de convertir des musulmans au christianisme.

« J’ai essayé de conseiller à mon fils d’être très prudent avec sa vie, mais il me disait que sa vie était entre les mains de Dieu et qu’il était appelé à prêcher l’Évangile du Christ« , a déclaré Mme Nandege à Morning Star News.

« Depuis lors, je savais que la vie de mon fils était en danger et qu’il risquait de ne pas vivre longtemps en raison des nombreux messages menaçants d’Allah qui voulait le tuer« .

Le corps de Masolo, qui présentait de profondes entailles à la tête et au cou, a été transporté à la morgue de la ville de Mbale pour y être autopsié et faire l’objet d’une enquête plus approfondie. Il était membre du temple du Calvaire à Mbale.

Cette attaque est le dernier des nombreux cas de persécution des chrétiens en Ouganda que Morning Star News a recensés.

La constitution ougandaise et d’autres lois garantissent la liberté religieuse, y compris le droit de propager sa foi et de se convertir d’une foi à une autre. Les musulmans ne représentent pas plus de 12 % de la population ougandaise, avec de fortes concentrations dans les régions orientales du pays.

Cet article a été initialement publié par Morning Star News puis traduit par LeCatho | Lien original

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

L'agriculture familiale est inestimable d'après le Pape

L’agriculture familiale est inestimable d’après le Pape

La Relique de Saint-Jean-Baptiste : Un Trésor de Foi et d’Histoire

La Relique de Saint-Jean-Baptiste : Un Trésor de Foi et d’Histoire