in , , ,

Un Évêque catholique maronite dit n’avoir jamais vu le Liban comme ça avant

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
Un Évêque catholique maronite dit n'avoir jamais vu le Liban comme ça avant

Deux diocèses catholiques maronites américains parrainent 450 familles chaque mois au Liban et ont fourni plusieurs centaines de milliers de dollars pour les frais d’hospitalisation.

« Je n’ai jamais vu le Liban dans cet état« , a déclaré l’évêque maronite A. Elias Zaidan de Notre-Dame du Liban à Los Angeles à Catholic News Service. « Ce qui me préoccupe le plus, a-t-il dit à propos de sa patrie, c’est le besoin urgent de la population. C’est une situation très, très triste« .

Zaidan est un membre du conseil d’administration américain de Caritas, l’agence d’aide caritative de l’église au Liban et les deux diocèses maronites américains travaillent par l’intermédiaire de Caritas Liban. Depuis fin 2019, le Liban traverse une crise économique sans précédent, telle que près de 90% de la population vit désormais dans la pauvreté.

« Nous devons sauver le peuple libanais« , a déclaré Zaidan.

Lors de sa visite au Liban, l’évêque de Los Angeles a rencontré le père carme Michel Abboud, président de Caritas Liban, qui a indiqué que l’organisation connaît une augmentation du nombre de familles demandant un soutien. Le prêtre a déclaré que l’année à venir devrait « être très difficile » et qu’il demande donc davantage d’aide.

Avec l’effondrement de la monnaie libanaise – sa dévaluation a atteint 95 % – M. Zaidan a déclaré qu’aujourd’hui, même 50 dollars « peuvent faire beaucoup » pour aider une famille en difficulté, et que 300 à 400 dollars peuvent presque couvrir les frais de scolarité annuels d’une école catholique.

« Le moment est venu de sauver le Liban. Nous devons sauver le peuple libanais« , a déclaré M. Zaidan.

Après que les évêques maronites du monde entier se soient réunis au Liban du 13 au 18 juin, ils ont déclaré que « la détérioration de la situation économique, financière, sociale, de la vie et de la sécurité au Liban et en Syrie » constituait « une réflexion dangereuse sur l’identité, le rôle et la mission du Liban, et sur la présence du christianisme au Moyen-Orient« .

Les prélats ont salué « les grands efforts » des évêques, en coopération avec les curés et les laïcs engagés dans le domaine du service social et des associations ecclésiastiques et civiles, qui ont œuvré pour apporter l’aide nécessaire à ceux qui sont dans le besoin et ont encouragé les fidèles à « rester fermes dans leur foi en Dieu. » Ils ont également remercié les diocèses maronites de la diaspora – comme les deux diocèses des États-Unis – et les institutions ecclésiastiques et civiles internationales pour leur soutien.

Les évêques ont également averti que les écoles catholiques du Liban « sont menacées de fermeture et d’effondrement en raison des grands défis économiques, sociales et de vie actuelles, de l’incapacité de l’État à payer ses cotisations et de la difficulté des parents à payer les échéances.« 

Les évêques ont réitéré « la mission éducative de l’église, qui a contribué à travers les âges et continue de contribuer au développement des sociétés et au progrès spirituel, scientifique et national de l’humanité, et qui a fait du Liban un pays au rayonnement culturel distinctif« .

À lire aussi | Le Vatican va enquêter sur l’archidiocèse de Strasbourg

Ils ont demandé à l’État de « faire son devoir pour soutenir l’éducation privée ainsi que l’éducation publique » et de soutenir la sécurité sociale, les soins médicaux et l’hospitalisation pour tous les citoyens.

Cet article a été publié originellement en anglais par Crux. ( Lien de l’article ).

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire