in , ,

Un évêque italien interdit aux prêtres non vax de distribuer la communion

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
Un évêque italien interdit aux prêtres non vax de distribuer la communion
Un évêque italien interdit aux prêtres non vax de distribuer la communion
Un évêque italien interdit aux prêtres non vax de distribuer la communion

Un évêque de la région de Campanie, dans le sud de l’Italie, interdit aux prêtres, aux religieux et aux laïcs qui n’ont pas été vaccinés de distribuer la communion à la messe, dans le but d’enrayer la hausse du taux d’infection en Italie.

L’évêque Giacomo Cirulli, qui dirige les diocèses de Teano-Calvi et d’Alife-Caiazzo, dans la région italienne de Campanie, qui a enregistré 11 815 nouveaux cas de COVID et cinq nouveaux décès liés au COVID au cours des dernières 24 heures, a publié un décret annonçant l’interdiction en début de semaine.

Dans le décret du 8 janvier, M. Cirulli a déclaré que l’état de la pandémie « s’aggrave constamment et gravement » et a invité les fidèles placés sous sa direction pastorale à « respecter et à appliquer strictement la prophylaxie et les normes sanitaires pour contenir la pandémie dans nos églises et dans les locaux concernés« .

Plus précisément, il a exhorté les fidèles à respecter les règles du protocole d’accord du 7 mai 2020 entre le gouvernement italien et la CEI sur la reprise des célébrations liturgiques, qui interdit l’utilisation de l’eau bénite et la communion sur la langue, exige que les participants à la messe maintiennent une distance d’au moins un mètre, utilisent du désinfectant pour les mains et enfin portent des masques.

M. Cirulli a demandé aux participants de la messe de « respecter strictement la distance et donc le nombre d’entrées dans la salle liturgique » dans les jours et les semaines à venir.

Il a également annoncé sa décision « d’interdire la distribution de l’Eucharistie par les prêtres, les diacres, les religieux et les laïcs qui ne sont pas vaccinés« , et a insisté pour que les hosties utilisées pendant les messes soient strictement et solidement couvertes.

Toutes les activités catéchétiques et pastorales en présentiel ont été suspendues dans les diocèses à partir du 9 janvier.

Dans son décret, M. Cirulli a cité une remarque du pape François selon laquelle se faire vacciner « est un acte d’amour« . Et aider à faire vacciner la plupart des gens est un acte d’amour. Amour pour soi-même, amour pour la famille et les amis, amour pour toutes les personnes.

À lire aussi | Le malaise social en France n’est pas étranger à la révolution

« Je vous invite à une prière continue afin que le Seigneur nous aide à vivre cette longue période d’essai de manière responsable et consciencieuse« , a-t-il déclaré, et il a prié pour toutes les personnes touchées par le COVID-19.

La décision de M. Cirulli d’interdire au clergé dit « no-vax » de distribuer la communion a fait les gros titres dans tout le pays et a été accueillie par une vive réaction de la part de certains.

Au milieu de l’attention médiatique entourant sa décision, M. Cirulli a publié une déclaration lundi disant que la décision d’interdire aux personnes non vaccinées de distribuer la communion « confirme la ligne de respect et de protection de la vie qui, en ce moment historique, remet en question les choix de chaque individu« .

« Il s’agit d’une mesure utile supplémentaire pour contrer la propagation du virus au sein de la population et pour protéger parmi les plus fragiles même ceux qui ne bénéficient pas des avantages de la couverture vaccinale et qui malheureusement – comme en témoigne le nombre croissant de cas dans les hôpitaux de toute l’Italie – subissent les dommages de la maladie« , a-t-il ajouté.

M. Cirulli a noté que de nombreux autres diocèses italiens ont également suspendu les activités pastorales en présentiel, affirmant que sa décision sur ce point est conforme à la position de la conférence épiscopale italienne et à la propre campagne de vaccination du pape François.

Citant une ligne du discours du pape François aux membres du corps diplomatique accrédité auprès du Saint-Siège le 10 janvier, M. Cirulli a déclaré que « les vaccins ne sont pas un moyen magique de guérison, mais ils représentent certainement, en plus des traitements qui doivent être développés, la solution la plus raisonnable pour la prévention de la maladie.« 

Dans son discours, le pape François a appelé à un plus grand engagement politique pour garantir l’égalité d’accès aux vaccins COVID-19 et a critiqué la division sur la question, qui, selon lui, est causée par la politisation de la pandémie et la diffusion de fausses informations concernant les vaccins.

La décision de M. Cirulli intervient dans un contexte d’augmentation continue des cas de COVID-19 en Italie, où l’on a enregistré, au 9 janvier, 155 659 cas supplémentaires de 157 décès liés au COVID.

Le nombre de décès quotidiens de patients atteints du COVID en Italie s’est rapproché de 200 au cours de la semaine dernière, un chiffre qui n’avait pas été atteint depuis l’année dernière.

En décembre, le comité scientifique technique italien chargé de l’évaluation et de la rédaction des protocoles relatifs au COVID a publié de nouvelles règles visant à enrayer la propagation de la variante Omicron, hautement contagieuse, en exigeant des citoyens qu’ils portent un masque à tout moment en public, le masque FFP2 étant spécifiquement requis pour entrer dans les théâtres, les cinémas et les événements sportifs.

La période d’attente obligatoire avant l’administration de la troisième dose de vaccin a été ramenée de cinq à quatre mois après le premier cycle de vaccination et, à compter du 1er février 2022, le laissez-passer vert pour le vaccin ne sera plus valable que six mois, au lieu de neuf.

Les bars et les restaurants sont restés ouverts pendant les vacances, mais les personnes éligibles doivent présenter une troisième dose de vaccin ou un test négatif pour entrer. Les événements et les fêtes en plein air sont interdits jusqu’au 31 janvier.

À lire sur Crux

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Le malaise social en France n'est pas étranger à la révolution

Le malaise social en France n’est pas étranger à la révolution

Le pape déclare que la vaccination est une obligation morale

Le pape déclare que la vaccination est une obligation morale