in , , ,

Un prêtre catholique enlevé après la messe dominicale au Nigeria

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
Un prêtre catholique enlevé après la messe dominicale au Nigeria

Un prêtre catholique du diocèse de Minna au Nigeria fait partie des 45 personnes enlevées après la messe de dimanche.

Le Nigeria Catholic Network a rapporté que dans la matinée du 27 mars, des assaillants ont enlevé des villageois ainsi que le père Leo Raphael Ozigi, prêtre de l’église catholique St. Mary dans la ville de Sarkin Pawa.

Le père Emeka Amanchukwu, chancelier du diocèse, a confirmé à ACI Afrique, l’agence partenaire de CNA, qu’Ozigi avait été enlevé.

Amanchukwu a déclaré dans une lettre adressée au Secrétariat catholique du Nigeria que « le malheureux incident s’est produit alors que le prêtre retournait à son lieu de résidence dans la paroisse du Christ Roi, à Gwada, après la célébration de la Sainte Messe dans sa paroisse, la paroisse de Sainte Marie, à Sarkin Pawa« .

Gwada se trouve à environ 60 kms au sud-ouest de Sarkin Pawa. Les deux villes sont situées dans l’État du Niger, au centre du pays.

« Aidez-nous à informer nos évêques et nos prêtres de cet horrible incident et de notre demande de prières et de célébration de la Sainte Messe pour que le Révérend Père Raphael Leo soit libéré sain et sauf par les ravisseurs« , a déclaré M. Amanchukwu.

« Dans le même temps, a-t-il poursuivi, aidez-nous à prier pour la libération de nos nombreux frères et sœurs qui ont été pris en otage par les bandits qui attaquent les communautés et les villages de l’État du Niger.« 

À lire aussi | L’identité des écoles catholiques doit être respectée par les enseignants

Un rapport d’information du 28 mars de Sahara Reporters indique que 44 villageois ont également été enlevés pendant l’attaque de deux jours. Les personnes enlevées seraient des villageois qui venaient de rentrer dans leurs communautés samedi après avoir vécu dans des camps de personnes déplacées.

« Nous confions le père Leo et les autres captifs aux intercessions maternelles et à la protection de Marie, Mère de la Miséricorde« , a déclaré M. Amanchukwu. « Que l’Esprit Saint assure la libération de notre frère, le père Raphael Leo, des mains des bandits. Par Jésus-Christ notre Seigneur. Amen.« 

Le Nigeria est la nation la plus peuplée d’Afrique, avec une division presque égale entre chrétiens et musulmans. Depuis plusieurs décennies, les chrétiens du Nigeria, en particulier dans le nord du pays, sont victimes de meurtres, d’enlèvements et de destruction de biens, souvent aux mains de groupes extrémistes islamiques.

Selon les chrétiens nigérians, une partie du problème est que le gouvernement contrôlé par les musulmans a réagi lentement, de manière inadéquate ou pas du tout au problème de la persécution des chrétiens.

Le Nigéria connaît une insécurité accrue depuis 2009, date du début de l’insurrection de Boko Haram, qui vise à transformer le pays en un État islamique.

Depuis plus de 10 ans, Boko Haram, l’un des plus grands groupes islamistes d’Afrique, organise des attaques terroristes contre des groupes religieux et politiques, ainsi que contre des civils.

La situation s’est encore compliquée avec la violence des bergers Fulani, un groupe ethnique musulman qui a été responsable du plus grand nombre de meurtres au Nigeria l’année dernière, ayant assassiné environ 1 909 chrétiens au cours des 200 premiers jours de 2021.

À travers le Nigeria, au moins 60 000 chrétiens ont été tués au cours des deux dernières décennies. On estime que 3 462 chrétiens ont été tués au cours des 200 premiers jours de 2021, soit 17 par jour, selon une nouvelle étude.

À lire en anglais sur Crux

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire