in , ,

Une réunion de la Voie synodale Allemande vote pour la bénédiction homosexuelle

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
Une réunion de la Voie synodale Allemande vote pour la bénédiction homosexuelle

Une réunion plénière de la « Voie synodale » de l’Église catholique allemande s’est terminée samedi par des votes en faveur de projets de textes appelant à des bénédictions pour les couples homosexuelles et à des modifications du catéchisme sur l’homosexualité.

Les participants ont soutenu un document du 5 février intitulé « Célébrations de bénédiction pour les couples qui s’aiment » par 161 voix contre 34 et 11 abstentions, a rapporté CNA Deutsch, le partenaire d’information en langue allemande de CNA.

Ils ont également approuvé la poursuite de la discussion d’un texte sur la « Réévaluation magistérielle de l’homosexualité » par 174 voix pour, 22 contre et 7 abstentions.

Le texte dit que « les passages 2357-2359 et 2396 (homosexualité et chasteté) du Catéchisme devraient être révisés » dans le cadre d’une « réévaluation de l’homosexualité.« 

Les votes ont eu lieu le dernier jour de la troisième réunion de l’Assemblée synodale, l’organe décisionnel suprême du Chemin synodal, à Francfort, dans le sud-ouest de l’Allemagne.

Le théologien espagnol José Antonio Fortea avait mis en garde contre le grave danger que représente pour l’Église catholique la voie synodale en Allemagne.

À lire aussi | L’enfer est l’empire de la haine – essai du bienheureux Léon Dehon

Le Chemin synodal est un processus pluriannuel controversé qui réunit les évêques et les laïcs allemands pour discuter de la manière dont le pouvoir est exercé dans l’Église, de la moralité sexuelle, du sacerdoce et du rôle des femmes.

L’Assemblée synodale est composée des évêques, de 69 membres du puissant Comité central laïc des catholiques allemands (ZdK) et de représentants d’autres parties de l’Église allemande.

Le premier jour de l’événement, les membres ont approuvé un « texte d’orientation« , exposant les fondements théologiques de la voie synodale, ainsi qu’un document sur « le pouvoir et la séparation des pouvoirs dans l’Église« , rapporte CNA Deutsch.

Le deuxième jour, ils ont soutenu des textes demandant l’ordination de femmes prêtres, l’option du célibat des prêtres dans l’Église latine et la participation des laïcs à l’élection des nouveaux évêques.

Le dernier jour, les participants ont approuvé un total de quatre documents.

Le texte « Déclarations magistrales sur l’amour conjugal » a été accepté pour examen ultérieur par 169 voix contre 30 et 6 abstentions.

Le document, qui appelle également à des modifications du Catéchisme de l’Église catholique, dit : « Les conjoints assument la responsabilité du moment où ils deviennent parents, du nombre de leurs enfants ainsi que des diverses méthodes de planification familiale. Cela se fait dans le respect mutuel et la conscience personnelle.« 

« En ce sens, dans le Catéchisme devraient être modifiés : 2366 et 2367, 2396 (fertilité conjugale), 2368-2370, 2399 (régulation de la conception). »

Le dernier texte approuvé le 5 février, « l’ordre de base du service dans l’Église« , appelle à une réforme des lois sur l’emploi dans l’Église catholique locale, qui est le deuxième plus grand employeur après l’État en Allemagne. Il a été adopté en première lecture par 181 voix contre 13 et 11 abstentions.

L’archevêque Nikola Eterović, le nonce apostolique en Allemagne, s’est adressé à l’assemblée samedi.

Il a déclaré : « Le pape parle souvent de la synodalité et des aspects positifs qui lui sont associés, mais il encourage tout autant à éviter une fausse compréhension et des erreurs.« 

« Comme aspects caractéristiques de la synodalité, l’évêque de Rome mentionne avant tout : la synodalité est un don de l’Esprit Saint ; c’est le chemin vers une communauté ecclésiale dont la tâche est la mission, l’évangélisation du monde d’aujourd’hui ; l’Église synodale exige la participation de tous, même si c’est à des niveaux différents.« 

« En même temps, le pape François met en garde contre le parlementarisme, le formalisme, l’intellectualisme et le cléricalisme.« 

La Congrégation du Vatican pour la doctrine de la foi a déclaré en mars 2021 que l’Église n’a pas le pouvoir de bénir les unions homosexuelles.

La déclaration du Vatican, publiée avec l’approbation du pape François, a suscité des protestations dans le monde catholique germanophone.

Plusieurs évêques ont exprimé leur soutien à la bénédiction des couples de même sexe, tandis que des églises ont déployé des drapeaux de fierté LGBT et qu’un groupe de plus de 200 professeurs de théologie a signé une déclaration critiquant le Vatican.

En mai dernier, des prêtres et des agents pastoraux de toute l’Allemagne ont organisé une journée de protestation au cours de laquelle ils ont procédé à des cérémonies de bénédiction auxquelles assistaient des couples de même sexe.

La prochaine assemblée synodale aura lieu à Francfort du 8 au 10 septembre. La voie synodale devrait se terminer au printemps 2023, avant le Synode sur la synodalité qui se tiendra à Rome en octobre prochain.

À lire en allemand sur CNA deutsch

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire