in , ,

La France abrite le plus gros morceau de la Croix du Christ

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

C’est dans le département du Bourbonnais, dans le centre de la France, que le plus gros morceau de la croix du Christ est conservé précieusement, à l’écart des regards, par le clergé local. C’est à de rares occasions que l’on peut apercevoir la Sainte Relique, comme à Pâques ou à Noël, dans le petit village, autrefois prestigieux, de Bourbon l’Archambault.

Dans ce village de 2500 âmes, qui est la terre natale des Bourbons, est gardé ce morceau de la Vraie Croix. Arrivé en 1287 dans le Bourbonnais, cette relique a traversé les âges et de nombreux périples pour arriver en terre de France. Gardée à Constantinople à l’écart des pillages des envahisseurs du sud, la Sainte Relique (avec d’autres) avait été achetée par Saint Louis à l’empereur latin de Byzance, Baudouin II de Courtenay.

Une Sainte-Chapelle érigée pour accueillir la Relique

Saint Louis fit une grande cérémonie à Paris le 19 aout 1239. Une grande procession eu lieu pour rendre hommage aux Reliques. Saint Louis en personne amena les Objets sacrés, vêtu d’une simple tunique et, pieds nus, porta la Couronne d’Épines jusqu’à Notre-Dame de Paris.

À lire aussi « 3 saints catholiques qui ont fait face à de graves maladies »

Une splendide chapelle fut édifiée pour accueillir les reliques : la Sainte-Chapelle. Jean II, sixième duc de Bourbon, bâtira une chapelle somptueuse, basée sur les plans de la Saint-Chapelle à Paris. « Elle aura pour vocation à rappeler au peuple comme aux grands du royaume (ainsi qu’au roi de France lui-même) que les Bourbons ont du sang capétien dans les veines et qu’eux aussi descendent de Saint Louis ». Mais elle fut détruite après de violents orages et aujourd’hui, il n’y existe plus que ses ruines, témoins d’un ancien temps glorieux aujourd’hui révolu.

Source : Lebourbonnais

Publié par Yuri

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire