Il affirme que le bienheureux Solanus Casey lui a rendu visite à l'hôpital

Il affirme que le bienheureux Solanus Casey lui a rendu visite à l'hôpital

Un père marié de trois enfants dans le diocèse de Lansing (USA) affirme que le bienheureux Solanus Casey décédé en 1957, humble frère et prêtre capucin, lui a rendu visite à deux reprises à l'hôpital et pense être un signe de sa guérison miraculeuse du COVID19.

L'homme de 52 ans, Nolan Ostrowski, paroissien de l'Eglise Catholique Saint Peter à Eaton Rapids dans le Michigan vient de partager cette histoire avec son diocèse lors d'une entrevue le 1er novembre.

Lorsque ses symptômes de COVID-19 se sont aggravés, Ostrowski a été admis à l'hôpital Sparrow de Lansing le 25 juillet.

« Et puis, une nuit, j’étais assis là et je me suis réveillé et j’ai senti qu’il y avait beaucoup d’obscurité autour de moi, beaucoup de désespoir sur moi, et j’ai remarqué qu’il y avait quelqu’un assis sur le côté de ma tête de lit et je ne pouvais pas me retourner pour voir qui c’était — tout ce que je pouvais voir, c'était ses jambes, et sa robe brune », a déclaré M. Ostrowski, ajoutant qu’au départ, il pensait que ce pourrait être son ange gardien.

Cette apparente visite a eu lieu le 30 juillet, veille de la fête du bienheureux Solanus Casey. La nuit suivante, le 31 juillet, la même silhouette en robe brune est réapparue dans la chambre d'hôpital d'Ostrowski, bien que, cette fois, la silhouette soit assise au pied de son lit avec ses mains sur ses cuisses.

« Il s'est assis là et c'est à ce moment-là que j'ai réalisé que ce n'était pas seulement mon ange gardien. C'est un saint. C'est quelqu'un de spécial »,

se souvient Ostrowski. Ostrowski a commencé à prier et à « plaider pour ma vie », a-t-il dit, expliquant au personnage qu'il ne voulait pas que ses enfants soient élevés sans lui.

À lire aussi | Les vaccins contre le COVID sont inefficaces contre les transmissions

Il n'y a eu aucune réponse de sa part. C'était comme si je parlais à une statue. Rien. Et puis j'ai dit :

« Eh bien, si tu me sauves, je n'utiliserai plus jamais le nom de Dieu en vain. »  

« Alors, il a bondi comme s'il avait gagné au Loto. Je veux dire, c'était assez surprenant. Et il a couru sur le côté de mon lit. Et quand il courait, c'était comme un mouvement flottant et sautillant », a déclaré Ostrowski.

« Il a tendu sa main et il a touché ma cage thoracique sous mon bras, puis au bas de ma cage thoracique. Je me souviens d'avoir levé un peu le bras, mais tout a été très rapide. Et puis il a juste reculé de quelques pas, et j'ai eu l'impression que cette aisance m'envahissait et je me sentais très détendue et à l'aise. Je savais que j'étais sauvé. »

Le lendemain, la femme d'Ostrowski, Kathleen, lui montra une photographie du bienheureux Solanus. Ostrowski l'a immédiatement reconnu comme la figure qui lui avait rendu visite à deux reprises et a posé les mains sur sa cage thoracique.

Le 11 juillet 1995, le pape Jean-Paul II reconnaît l'héroïcité des vertus du P. Casey, lui attribuant ainsi le titre de vénérable.

Le 4 mai 2017, à la suite de la reconnaissance d'un miracle obtenu par son intercession par le pape François, celui-ci autorisa sa béatification.

Celle-ci est célébrée le 18 novembre 2017 à Détroit par le cardinal Angelo Amato. Il s'agit de la troisième cérémonie de béatification célébrée sur le sol américain, après celle de la religieuse Myriam-Thérèse Demjanovich (1901-1927) en 2014 et celle du prêtre missionnaire martyr Stanley Rother (1935-1981) en septembre 2017.

CNA

Quelle est ta réaction ?
J'adore
J'adore
0
J'aime
J'aime
0
J'aime pas
J'aime pas
0
Je déteste
Je déteste
0
Napo
Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Légitimiste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *