L'Abbé François Schneider, dit-il la vérité sur l'avortement ?
in , , , , ,

L’Abbé François Schneider, dit-il la vérité sur l’avortement ?

L’avortement a fait plus de mort que la Grande guerre, c’est ce qu’a dit l’Abbé François Schneider lors de son homélie du vendredi 11 novembre dans la paroisse La-Sainte-Trinité.

L’Évêque, Mgr Didier Berthet, vient de condamner cet Abbé en raison de son homélie du 11 novembre, stipulant que l’avortement est plus meurtrier que ce qu’a connu la France durant la Grande Guerre.

«  Les propos de l’abbé François Schneider tenus lors de la messe du 11 novembre nous avaient été rapportés. Après avoir entendu l’abbé Schneider, nous condamnons l’instrumentalisation de la commémoration des morts de la première guerre mondiale au profit d’autres sujets d’ordre éthique et politique. « , indique le communiqué du diocèse de Saint-Dié-des-Vosges.

Suite à ça, l’autorité de l’Abbé François Schneider, soucieuse de son image de bon petit soldat de la république et de ses dogmes dégénérés, a condamné son Prêtre :

« Nous demandons à l’Abbé François Schneider de s’abstenir, pendant quatre semaines, de toute parole publique dans les célébrations auxquelles il participera. Un temps de silence après la lecture des textes bibliques nourrira la foi des fidèles. Cette sanction prendra effet, par décret, dès le samedi 19 novembre soir. », indique la lettre avec « autorité« .

« Enfin, nous assurons le député, les maires, les associations patriotiques, toutes les personnes qui ont été choquées par les propos de l’abbé Schneider, ainsi que les paroissiens de la Sainte- Trinité de notre prière fraternelle. » Termine le communiqué afin de rassurer la république et ses lieutenants, que la soumission du clergé catholique est entière et totale.

Mais ce que nous dit ce bon Prêtre est-il vrai ? Voyons un peu les chiffres.

Voyons voir avec ces chiffres : (tirés du livre La Population de la France pendant la guerre, qui puisait ses sources dans une étude publiée par le Carnegie Endowment for International Peace en 1931).

Population Française : 39 000 000 ~

Pertes militaires : 1 397 800 ~

Pertes civiles : 300 000 ~

Soit un total de 1 697 800~ de Français tombé durant la guerre.

Cependant, de nombreux historiens et experts militaires évoquent au moins 2 000 000 morts, bilan également revendiqué par les associations d’anciens combattants.

Voyons maintenant, combien de Français la politique d’avortement a sacrifié et tué dans le ventre de leur mère.

Pour ça, nous allons prendre les chiffres de l’INED (Institut National d’Études Démographiques) de 1976 à 2020 seulement.

3 819 154 enfants tués dans le ventre de leur mère, c’est le chiffre de sacrifiés de la nation sur une période de 44 ans en France, chaque année, c’est plus ou moins 200 000 Français qui en sont les victimes. Nous pouvons donc aisément rajouter les 2 années manquantes.

Ce qui nous donne un total de 4 219 154 enfants tués, cet Abbé a entièrement raison, l’avortement a causé jusqu’à présent 4 fois plus de morts que la Grande Guerre.

À lire aussi | Une date commune pour Pâques entre catholiques et orthodoxes ?

La question maintenant, c’est de savoir pourquoi ceci est tabou dans le clergé actuel, sachant que l’Église interdit l’avortement et c’est le rôle de l’Évêque de le rappeler.

Messieurs les Évêques, ne vous évertuez pas à plaire au monde, mais seulement au Seigneur, quel qu’en soit le prix, dussiez-vous en payer de votre vie.

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Un commentaire