in , , ,

Le dicastère souhaite mettre fin aux abus sous « faux mysticisme »

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

Le chef doctrinal du Vatican a déclaré à OSV News que son bureau travaille à « sensibiliser et à prévenir » l’utilisation de la spiritualité catholique comme moyen d’abus.

« Aujourd’hui, nous sommes plus attentifs qu’auparavant à la possibilité que des éléments mystiques ou spirituels soient utilisés pour profiter des gens et même les abuser« , a déclaré le cardinal Víctor Manuel Fernández, préfet du Dicastère pour la Doctrine de la Foi, à OSV News dans un courriel daté du 6 février.

Le cardinal a qualifié ces tactiques de « faux mysticisme » et a déclaré que son dicastère « étudie comment avertir des risques à temps et comment les arrêter« .

Des affaires très médiatisées

Un certain nombre de cas très médiatisés ont illustré la façon dont la foi catholique et sa tradition mystique ont été déformées par des abuseurs pour manipuler et contraindre leurs victimes à des actes sexuels.

L’une des nombreuses victimes présumées du père Marko Rupnik, ancien jésuite, a déclaré en décembre au média italien Domani que le célèbre artiste liturgique lui avait assuré que « ce n’est qu’avec moi qu’il pourrait faire l’expérience, même physique, de l’appartenance à Dieu sans possession, dans la liberté, à l’image de l’amour trinitaire« .

Le père David Morrier, franciscain du troisième ordre et ancien aumônier de l’université franciscaine de Steubenville (Ohio), a plaidé coupable en 2022 d’agression sexuelle sur une étudiante qu’il avait conseillée à l’université plusieurs années auparavant, évitant les accusations de viol et bénéficiant d’une mise à l’épreuve de cinq ans dans le cadre d’un accord conclu avec les procureurs.

La victime a déclaré au tribunal que le père Morrier, qui a été banni du campus en 2014, l’avait soumise à des « séances de délivrance » et à des « exorcismes » – des rites au cours desquels elle était « forcée d’endurer les mains (du père Morrier) qui me violaient parce que c’est ce que Dieu lui a révélé dans la prière« .

« Il m’a dit qu’il y avait un pouvoir de guérison et une grâce dans les sacrements, mais il a introduit ses propres désirs pervers dans ce qui aurait dû être des rencontres sacrées avec Dieu« , a-t-elle déclaré au juge.

Le fondateur des communautés de l’Arche et activiste social catholique Jean Vanier a été reconnu après sa mort pour avoir abusé de plusieurs femmes sous le couvert d’un « mysticisme sexuel » qu’il avait embrassé avec son mentor, le défunt père dominicain Thomas Philippe. Vanier et le père Philippe – ainsi que le frère biologique du père Thomas, également dominicain, le père Marie-Dominique Philippe – ont fait l’objet d’une enquête indépendante commandée par L’Arche International, qui a révélé dans un rapport de janvier 2023 totalisant près de 900 pages comment ils ont invoqué Jésus, Marie et l’union avec le divin pour justifier les abus sexuels qu’ils ont commis.

Le livre du cardinal

Récemment, Faith Hakesley et Teresa Pitt Green, survivantes d’abus cléricaux, ont fait part à OSV News de leur inquiétude quant au fait qu’un livre de 1998 du cardinal Fernández, « La pasión mística : espiritualidad y sensualidad » (« La passion mystique : spiritualité et sensualité« ), qui a récemment refait surface, pourrait potentiellement être utilisé par des prédateurs pour faciliter les abus.

MM. Hakesley et Pitt Green ont insisté sur le fait qu’ils n’accusaient pas le cardinal lui-même d’abus.

À lire aussi | Perdre notre propre lèpre – Méditation pour le sixième dimanche de l’année

Le cardinal Fernandez a indiqué dans au moins deux interviews, dont une avec OSV News, qu’il avait interrompu la publication du livre peu après sa sortie parce qu’il craignait qu’il soit mal compris. Il a souligné qu’il n’écrirait pas un tel livre maintenant, et a dit à OSV News qu’il avait acheté et détruit les premières copies de l’ouvrage.

Le cardinal Fernandez a déclaré dans son courriel du 6 février à OSV News que le dicastère « est en train de revoir ses normes sur le discernement des phénomènes surnaturels et qu’il sera certainement nécessaire d’inclure certaines considérations liées à la gravité particulière de ces risques« .

Outre la sauvegarde de l’enseignement de la foi et de la morale, le dicastère supervise les normes relatives au discernement des apparitions ou révélations présumées.

Vous aimez ce que vous lisez ? Inscrivez-vous pour recevoir notre courriel quotidien !

En ce qui concerne la révision des normes, le cardinal Fernandez a déclaré qu’il était « particulièrement intéressé par ce point, car il s’agit d’une tâche qui nous aidera également à sensibiliser et à prévenir (les abus)« .

Cet article a été initialement publié par Our Sunday Visitor puis traduit par LeCatho | Lien original.

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Perdre notre propre lèpre - Méditation pour le sixième dimanche de l'année

Perdre notre propre lèpre – Méditation pour le sixième dimanche de l’année

Libération de deux prêtres missionnaires enlevés au Nigeria

Libération de deux prêtres missionnaires enlevés au Nigeria