in , , , ,

Libération de deux prêtres missionnaires enlevés au Nigeria

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

Les deux prêtres missionnaires enlevés au début du mois dans un presbytère au Nigeria ont été libérés et admis à l’hôpital pour y être examinés.

Le père Kenneth Kanwa et le père Jude Nwachukwu ont été enlevés le 1er février dans le presbytère de la paroisse Saint-Vincent-de-Paul, dans le diocèse de Pankshin, dans l’État du Plateau.

Dans une interview accordée à Channels TV, le père Polycarp Lubo, président de la section de l’État du Plateau de l’Association chrétienne du Nigeria (CAN), a confirmé la libération des deux membres de la Congrégation des missionnaires fils du Cœur immaculé de la Bienheureuse Vierge Marie (CMF), également connue sous le nom de Clarétains.

Lubo a déclaré que Kanwa, le prêtre de la paroisse, et son assistant, Nwachukwu, « ont été libérés aux premières heures » du jeudi 8 février.

À lire aussi | Le dicastère souhaite mettre fin aux abus sous « faux mysticisme »

Le président de la CAN n’a pas pu dire « si une rançon a été payée pour obtenir la libération des prêtres« , mais a indiqué qu’ils « ont été emmenés à l’hôpital pour des examens médicaux« .

Le responsable des relations publiques du commandement de la sécurité de l’État du Plateau, Alfred Alabo, a également confirmé la libération des deux prêtres.

« Aucun suspect n’est encore en garde à vue, car les personnes appréhendées par les groupes d’autodéfense locaux [qui auraient commis le crime] n’ont jamais été remises à la police« , a-t-il déclaré.

Le secrétaire provincial des Clarétains, le père Dominic Ukpong, avait annoncé l’enlèvement de ses deux confrères dans une déclaration le 2 février. Il avait appelé à « prier en ce moment difficile pour leur sécurité et leur libération rapide de la captivité« .

Le pays d’Afrique de l’Ouest est confronté à une flambée de violence orchestrée par des gangs, dont les membres se livrent à des attaques aveugles, à des enlèvements contre rançon et, dans certains cas, à des meurtres.

L’insurrection de Boko Haram, un groupe qui aurait pour objectif de transformer la nation la plus peuplée d’Afrique en une nation islamique, est un défi majeur pour le pays depuis 2009.

Cet article a été initialement publié par Catholic News Agency puis traduit par LeCatho | Lien original.

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire