in , , ,

Le pape participera aux discussions du G7 sur l’IA

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

La Première ministre italienne, Giorgia Meloni, a annoncé que le pape François participerait à une discussion « de proximité » du G7 sur l’intelligence artificielle, lorsque les dirigeants des principaux pays industrialisés se réuniront dans le sud de l’Italie à la mi-juin.

« C’est la première fois qu’un pontife participe aux travaux du Groupe des Sept et cela ne peut qu’apporter du prestige à l’Italie et à l’ensemble du @G7 », a écrit Meloni le 26 avril dans un message accompagné d’une vidéo d’annonce.

Meloni, le président américain Joe Biden et les dirigeants du Canada, de la France, de l’Allemagne, du Japon et du Royaume-Uni, ainsi que des hauts fonctionnaires de l’Union européenne, devraient se rencontrer du 13 au 15 juin à Borgo Egnazia, dans les Pouilles, en Italie.

Matteo Bruni, directeur du bureau de presse du Vatican, a confirmé l’intention du pape François de participer à la réunion et a déclaré à Catholic News Service qu’il pensait que le pape y assisterait et ne se contenterait pas d’envoyer un message. Dans sa vidéo d’annonce, Mme Meloni a qualifié l’intelligence artificielle de « plus grand défi anthropologique de notre époque », qui nécessite des mécanismes juridiques pour garantir qu’elle soit « centrée sur l’homme et contrôlée par l’homme ».

À lire aussi | Le bon et saint Pape Alexandre VI, connu sous le nom de Borgia

La première ministre a déclaré qu’en discutant de la question, elle aimerait que les chefs de gouvernement bénéficient des réflexions éthiques que le Vatican promeut depuis 2020 avec son « Appel de Rome pour l’éthique de l’IA », un projet coordonné par l’Académie pontificale pour la vie qui a été signé par les principaux dirigeants de Microsoft, IBM, Cisco et d’autres acteurs majeurs dans ce domaine.

Meloni a indiqué que le pape François participerait à la session de « sensibilisation » du G7 à laquelle des représentants d’autres pays, et pas seulement des membres du G7, ont été invités.

Je suis convaincu que la présence de Sa Sainteté contribuera de manière décisive à la définition d’un cadre réglementaire, éthique et culturel pour l’intelligence artificielle, car ce domaine – le présent et l’avenir de cette technologie – sera un nouveau test de notre capacité, de la capacité de la communauté internationale à faire ce qu’un autre pape, saint Jean-Paul II, a évoqué dans son célèbre discours aux Nations unies le 2 octobre 1979 :

« L’activité politique, qu’elle soit nationale ou internationale, vient de l’homme, est exercée par l’homme et est destinée à l’homme ».

Cet article a été publié originellement par le NCR Online et traduit par Lecatho (Lien de l’article).

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Le bon et saint Pape Alexandre VI, connu sous le nom de Borgia

Le bon et saint Pape Alexandre VI, connu sous le nom de Borgia

Quatre évêques allemands s'opposent à un Conseil synodal permanent

Quatre évêques allemands s’opposent à un Conseil synodal permanent