in , , , ,

Le diocèse de Green Bay publie une politique sur l’identité sexuelle

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
Le diocèse de Green Bay publie une politique sur l'identité sexuelle

Le diocèse de Green Bay ( USA ) a ajouté une clause à son manuel de politique éducative qui interdit l’utilisation de pronoms et le port de vêtements qui ne correspondent pas au sexe biologique d’une personne.

Avec 54 écoles catholiques dans le diocèse, cette politique s’appliquera à environ 9 000 élèves. Elle touchera également 12 000 personnes qui suivent des cours d’éducation religieuse. La sanction en cas de violation de la politique, qui est entrée en vigueur le 1er juillet, peut aller de l’action corrective à la suspension ou à l’expulsion.

« L’Église enseigne que nos identités masculine et féminine font partie du bon dessein de Dieu dans la création, que nos corps et nos identités sexuelles sont des dons de Dieu, et que nous devons accepter et prendre soin de nos corps tels qu’ils ont été créés« , peut-on lire dans la politique.

Ces dernières années, l’Église catholique a été confrontée à un changement idéologique de la part des défenseurs de la cause LGBTQ. Le diocèse de Lansing a adopté une politique similaire en janvier 2021, exigeant que dans ses écoles, ses paroisses et ses organisations caritatives , ils reconnaissent les personnes selon le sexe biologique avec lequel elles sont nées.

« La dysphorie de genre est une condition psychologique réelle qui cause une souffrance humaine réelle à laquelle il faut répondre avec une compassion authentique, enracinée dans la vérité et l’amour, et accompagnée des normes les plus élevées de soins pastoraux« , a déclaré Richard Budd, directeur du bureau du mariage et de la vie familiale du diocèse de Lansing.

L’évêque Thomas Paprocki de Springfield dans l’Illinois a publié un guide pastoral concernant les politiques diocésaines sur l’identité de genre au début de 2020. Il a déclaré que les catholiques doivent soutenir ceux qui luttent contre la dysphorie de genre avec « compassion« , mais que cela ne signifie pas compromettre les valeurs catholiques.

« Cependant, il doit être clair que nos écoles et nos institutions ecclésiastiques (y compris les dossiers sacramentels et les dossiers scolaires) se référeront à ces personnes avec les pronoms de genre, ainsi que l’utilisation des salles de bain et des vestiaires et les activités sportives qui reconnaissent leur biologie donnée par Dieu« , a déclaré Paprocki.

La dysphorie de genre est définie par l’American Psychiatric Association comme « une détresse ou une déficience cliniquement significative liée à un fort désir d’être d’un autre genre, qui peut inclure le désir de changer les caractéristiques sexuelles primaires et/ou secondaires« . La réponse catholique à cette condition ne doit pas être une réponse de haine pour ceux qui luttent avec leur identité, mais une réponse d’amour et de soutien.

En 2019, la Congrégation pour l’éducation catholique a publié une dénonciation radicale de la théorie du genre, et a affirmé les principes de la dignité humaine, de la différence et de la complémentarité. Elle a déclaré qu' »il est nécessaire de réaffirmer les racines métaphysiques de la différence sexuelle.« 

À lire aussi | Avortement : George Soros attaque la Cour suprême

Le résultat de cette tendance idéologique, selon l’évaluation de la congrégation, est une mise à mal de la famille.

« [Dans la théorie du genre], la seule chose qui compte dans les relations personnelles est l’affection entre les individus concernés, indépendamment de la différence sexuelle ou de la procréation qui serait considérée comme non pertinente dans la formation des familles.« 

Cet article a été publié originellement et en anglais par le Catholic News Agency ( Lien de l’article ).

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Avortement : George Soros attaque la Cour suprême

Avortement : George Soros attaque la Cour suprême

Saint Louis et son zèle pour la charité de son peuple

Saint Louis et son zèle pour la charité de son peuple