in , , ,

Le Pape exhorte la France à rejeter l’euthanasie

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

Alors que la France entame un débat national sur l’euthanasie, le Pape François a exhorté les responsables politiques de la région nord du pays à rejeter la « culture du jetable » et à se concentrer sur les soins et l’aide à apporter aux personnes en fin de vie.

« J’ose espérer que sur des questions aussi essentielles, le débat pourra être mené en vérité pour accompagner la vie jusqu’à sa fin naturelle et ne pas se laisser entraîner dans cette culture du jetable qui est partout « , a déclaré le Pape le 21 octobre alors qu’il rencontrait des maires et d’autres élus locaux, régionaux et nationaux participant à un pèlerinage parrainé par l’archidiocèse de Cambrai.

Le président de la république Emmanuel Macron, qui doit rencontrer le Pape François ce 24 octobre, a annoncé début septembre le début d’un débat national sur l’autorisation de l’euthanasie dans certains cas ; il a appelé à des débats locaux, à des consultations nationales avec les professionnels de la santé et à des discussions avec les partis politiques pour parvenir à une décision en 2023.

Le Pape François a commencé son discours aux pèlerins en notant combien la région et les habitants de Cambrai avaient souffert de la fermeture des mines de charbon, des aciéries et des usines textiles, et il a exhorté les responsables à accorder une attention particulière aux pauvres et aux nécessiteux de la région.

« L’accueil et le soin » doivent être les principes directeurs de leurs politiques publiques, leur a dit le Pape.

Le nord de la France accueillant des milliers d’immigrés, le Pape François les a exhortés à être accueillants envers « les personnes les plus défavorisées, principalement les migrants – et vous savez combien cette question est cruciale et me tient à cœur« .

(Désolé à toi Jean, tu es bien trop français pour passer « principalement » sous la charité catholique dans ton propre pays – rajout par Napo.)

Mais il a précisé qu’il pensait aussi aux personnes handicapées. « Elles ont besoin de plus de structures pour faciliter leur vie et celle de leurs proches et, surtout, pour leur témoigner le respect qui leur est dû.« 

Les politiques visant à favoriser leur inclusion doivent également s’efforcer de les aider à trouver un emploi, a-t-il ajouté. « Il est plus nécessaire que jamais de continuer à fixer comme objectif prioritaire l’accès au travail… pour tous !« .

Mais le cœur des remarques du pape concernait les soins aux malades et aux personnes âgées, en particulier à la toute fin de leur vie.

Les personnes âgées en maison de retraite et celles qui sont en train de mourir, a-t-il dit, doivent être accompagnées et recevoir des soins palliatifs.

À lire aussi | Des musulmans tuent une religieuse et six autres personnes en RDC

« Les soignants, de par leur nature, ont vocation à prodiguer des soins et à soulager« , a déclaré le Pape. S’il n’est pas toujours possible de guérir un patient, « nous ne pouvons pas demander aux soignants de tuer leurs patients, ce qui est en quelque sorte le programme de la culture du jetable.« 

Le Pape François a répété ce qu’il avait dit à un journaliste français sur le vol de retour de son voyage au Kazakhstan à la mi-septembre : Plus les gens trouvent une justification pour tuer quelqu’un, plus ils tuent.

« C’est une progression mathématique« , a-t-il dit.

Cet article a été publié originellement et en anglais par le UCA News ( Lien de l’article ).

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire