in , , ,

Le pape François veut rencontrer Poutine à Moscou

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
Le pape François veut rencontrer Poutine à Moscou
Le pape François veut rencontrer Poutine à Moscou
Le pape François veut rencontrer Poutine à Moscou

Le pape François a déclaré qu’il aimerait rencontrer Vladimir Poutine à Moscou si le président russe y consent, mais ne se rendrait pas en Ukraine pour le moment.

Dans une interview accordée au journal italien Corriere della Sera, publiée le 3 mai, le pape a déclaré qu’il avait demandé au cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État, environ 20 jours après le début de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, de transmettre à Poutine le message qu’il était disposé à le rencontrer à Moscou.

« Nous n’avons pas encore eu de réponse et nous continuons à insister, même si je crains que Poutine ne puisse et ne veuille pas faire cette rencontre en ce moment« , a-t-il dit.

François a également déclaré que « pour l’instant, je ne me rendrai pas à Kiev« , notant qu’il avait envoyé le cardinal Michael Czerny et le cardinal Konrad Krajewski comme envoyés.

« Mais je sens que je ne devrais pas y aller« , a-t-il dit. « Je devrais d’abord aller à Moscou, je devrais d’abord rencontrer Poutine. Mais je suis aussi un prêtre, que puis-je faire ? Je fais ce que je peux. Si Poutine ouvrait la porte…« 

À lire aussi | Joe Biden le “catho” défend Roe et s’engage à protéger l’avortement

Le pape a rappelé qu’après que la Russie a lancé une invasion à grande échelle de l’Ukraine le 24 février, il a parlé au téléphone avec le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy.

Le 25 février, il s’est rendu à l’ambassade de Russie, mais François a précisé qu’il n’avait « pas appelé » Poutine pendant qu’il était là. À l’ambassade, « je leur ai demandé de m’expliquer, je leur ai dit « arrêtez, s’il vous plaît«  », a déclaré le pape.

Dans l’interview, le pape François s’est également demandé si les déclarations de l’OTAN à l’égard de la Russie avaient suscité une réaction plus négative de la part de Poutine.

Il a déclaré qu’il ne dirait pas que la colère de Poutine a été « provoquée » par les déclarations de l’OTAN, mais qu’elle a peut-être été « encouragée« .

« Mais tant de brutalité, comment ne pas l’arrêter ? Il y a vingt-cinq ans avec le Rwanda, nous avons vécu la même chose« , a-t-il déclaré, semblant comparer la situation en Ukraine au génocide rwandais de 1994.

Le pape François a également parlé de sa vidéoconférence avec le chef de l’Église orthodoxe russe en mars. Il a déclaré que dans la première moitié de la conversation de 40 minutes, le patriarche Kirill de Moscou et de toute la Russie « m’a lu toutes les justifications de la guerre« .

« J’ai écouté et je lui ai dit : Je ne comprends rien à tout cela. Frère, nous ne sommes pas des clercs d’État, nous ne pouvons pas utiliser le langage de la politique, mais le langage de Jésus. Nous sommes les pasteurs du même peuple saint de Dieu. C’est pourquoi nous devons chercher des moyens de paix, pour arrêter le feu des armes« , a raconté François.

« Le patriarche ne peut pas devenir l’enfant de chœur de Poutine« , a ajouté le pape. « J’avais prévu une rencontre avec lui à Jérusalem le 14 juin. Cela aurait été notre deuxième rencontre en tête-à-tête, sans rapport avec la guerre. Mais maintenant, même lui est d’accord : arrêtons, cela pourrait être un signal ambigu.« 

À lire en italien sur Corriere

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Joe Biden le "catho" défend Roe et s'engage à protéger l'avortement

Joe Biden le « catho » défend Roe et s’engage à protéger l’avortement

Le premier ministre japonais fait part au Vatican de ses préoccupations

Le premier ministre japonais fait part au Vatican de ses préoccupations