in , ,

L’Église catholique en Pologne prévoit de cibler les jeunes en 2022

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
L'Église catholique en Pologne prévoit de cibler les jeunes en 2022
L'Église catholique en Pologne prévoit de cibler les jeunes en 2022
L'Église catholique en Pologne prévoit de cibler les jeunes en 2022

L’Église catholique en Pologne se concentrera sur la sensibilisation des jeunes en 2022, selon un haut responsable.

L’évêque Artur Miziński, secrétaire général de la conférence des évêques polonais, a déclaré qu’il y avait un « besoin urgent » d’améliorer la communication entre l’Église et la jeune génération.

« C’est un défi pour toute l’Église universelle », a-t-il déclaré.

« Il y a un besoin urgent de rechercher et d’introduire de nouvelles manières d’atteindre les jeunes avec le message de l’Évangile. Les communautés et mouvements catholiques, opérant dans la grande majorité des paroisses polonaises, servent cet objectif. Nous essaierons d’utiliser les nouvelles technologies de communication pour être au plus près de la vie quotidienne et des affaires des jeunes. »

Miziński, évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Lublin dans l’est de la Pologne, s’exprimait alors que les dirigeants de l’Église étaient de plus en plus préoccupés par la sécularisation dans ce pays d’Europe centrale.

Le rapport « Church in Poland » , publié en mars 2021, a noté que la pratique religieuse chez les jeunes avait diminué de moitié en près de 30 ans.

Fr. Piotr Kot, président de la Conférence des recteurs des grands séminaires, a déclaré le 12 octobre à l’agence de presse catholique polonaise KAI que 356 séminaristes avaient commencés leurs études en 2021.

L’année dernière, a-t-il déclaré, il y avait 441 candidats, ce qui signifie que « la baisse des inscrits en séminaire est d’environ 20% pour l’année 2021« .

À lire aussi | Notre-Dame Brûle : le long métrage de Jean-Jacques Annaud

Mais 91,9% des quelque 38 millions d’habitants de la Pologne continuent de se décrire comme membres de l’Église, avec 36,9% des catholiques assistant régulièrement à la messe.

Miziński a déclaré que « la formation et la pastorale des jeunes » étaient l’une des trois priorités de l’Église pour la nouvelle année, aux côtés d’aider les personnes dans le besoin et de « répondre à l’appel du pape François à suivre le chemin synodal dans les diocèses ».

En octobre, le pape a ouvert la première phase d’un processus consultatif mondial de deux ans menant à l’assemblée du Synode des évêques sur la synodalité. La phase diocésaine durera jusqu’au 15 août .

Une deuxième phase continentale se déroulera de septembre 2022 à mars 2023, en amont de la XVI Assemblée générale ordinaire du Synode des évêques au Vatican en octobre 2023.

« Les consultations synodales sont en cours dans les diocèses polonais et se poursuivront dans la nouvelle année, jusqu’à la mi-mai », a déclaré l’évêque.

« En réponse à l’appel du pape François, nous voulons rechercher des réponses et des moyens d’accomplir les tâches liées à ces questions. »

« Des paroisses, des représentants de mouvements et de communautés, des laïcs participent à ce processus. C’est notre engagement envers le Synode des évêques proclamé par le Saint-Père. »

Passant en revue 2021, Miziński a déclaré que les faits saillants pour l’Église polonaise comprenaient la béatification conjointe du cardinal Stefan Wyszyński et de Mère Elżbieta Róża Czacka le 12 septembre, et la béatification du P. Jan Macha le 20 novembre.

« Nous remercions le pape François pour ces nouveaux bienheureux », a-t-il déclaré. « Les cérémonies de béatification qui ont eu lieu en septembre à Varsovie et en novembre à Katowice ont été l’occasion de rappeler et de promouvoir, notamment auprès des jeunes, le témoignage de leur vie. »

Il a également noté qu’en 2021, les évêques polonais ont effectué leurs visites « ad limina » à Rome, rencontrant le pape François et les chefs des départements du Vatican.

Il a ajouté que la vie catholique continuait d’être affectée par le COVID-19. La Pologne a enregistré plus de quatre millions de cas de coronavirus et plus de 97 000 décès liés.

« La pandémie sera également un défi au cours de la nouvelle année. Il est important de créer les conditions d’une participation sûre à la messe, à la formation spirituelle de petits groupes et à la vie communautaire », a commenté Miziński.

« Le respect des règles sanitaires est l’expression d’une préoccupation mutuelle et de l’amour évangélique du prochain. »

L’évêque a souligné que l’Église polonaise continuerait à soutenir les personnes dans le besoin.

Il a noté qu’en décembre, l’archevêque Stanislaw Gądecki a publié une déclaration au nom du conseil permanent des évêques polonais saluant l’appel du pape François aux pays européens pour permettre aux communautés catholiques de soutenir les migrants.

« Nous sommes prêts à aider, conformément aux possibilités légales existantes et aux réglementations nationales applicables en matière de migration, tous ceux qui expriment leur volonté de venir s’installer dans notre pays », a déclaré l’archevêque.

Miziński a déclaré que l’Église en Pologne était prête à aider tous les nouveaux arrivants en Pologne, conformément aux réglementations gouvernementales en vigueur sur la migration.

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Notre-Dame Brûle : le long métrage de Jean-Jacques Annaud

Notre-Dame Brûle : le long métrage de Jean-Jacques Annaud

Porter un masque à la messe est un petit sacrifice agréable à Dieu

Porter un masque à la messe est un petit sacrifice agréable à Dieu