in , , , ,

Les Évêques estiment que Biden a tort de promouvoir l’avortement

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

Les Évêques américains ont déclaré que le président Joe Biden, qui a fait profession de catholicisme, doit mettre fin à son extrémisme en matière d’avortement et reconnaître l’humanité des enfants à naître.

Ils ont déclaré que l’impact de l’avortement est « tragique » et ont exhorté le président à soutenir les mères.

« Le président a gravement tort de continuer à chercher toutes les voies possibles pour faciliter l’avortement, au lieu d’utiliser son pouvoir pour accroître le soutien et les soins aux mères qui se trouvent dans des situations difficiles« , a déclaré l’archevêque William Lori de Baltimore, président du Comité des activités pro-vie de la Conférence des évêques catholiques des États-Unis, le 25 octobre.

« Cet extrémisme à sens unique doit cesser, et nous implorons le président Biden de reconnaître l’humanité des enfants à naître et les véritables soins nécessaires à la vie des femmes de ce pays« , a-t-il ajouté.

La déclaration des Évêques américains note que la semaine dernière, M. Biden a déclaré que sa principale priorité législative après les élections de novembre était de codifier un droit national à l’avortement.

« Voici la promesse que je vous fais à vous et au peuple américain : Le premier projet de loi que j’enverrai au Congrès sera de codifier Roe v. Wade« , a déclaré M. Biden le 18 octobre lors d’un discours prononcé à l’occasion d’un événement du Comité national démocrate qui s’est tenu au Howard Theatre à Washington.

« Et lorsque le Congrès l’aura adoptée, je la signerai en janvier, 50 ans après que Roe ait été décidé comme loi du pays « , a-t-il ajouté. Le président s’est également engagé à opposer son veto à une proposition soutenue par les républicains visant à interdire l’avortement en vertu de la loi fédérale à partir de 15 semaines de grossesse, sauf en cas de viol, d’inceste ou de menace pour la vie de la mère.

M. Biden était flanqué de militants pro-avortement et de femmes tenant des pancartes « Defend Choice » et « Restore Roe« . Le contrôle du Sénat et de la Chambre des représentants des États-Unis pourrait être en jeu lors des prochaines élections et de nombreux démocrates espèrent que les électeurs favorables au droit à l’avortement seront plus motivés pour voter.

Mgr Lori, s’exprimant au nom des Évêques américains, a souligné les dommages causés par l’avortement.

« En tant que pasteurs confrontés quotidiennement aux conséquences tragiques de l’avortement, nous savons que l’avortement est un acte violent qui met fin à la vie des enfants à naître et blesse un nombre incalculable de femmes« , a déclaré Mgr Lori.

« L’Église catholique souhaite poursuivre son travail avec notre gouvernement et nos dirigeants afin de protéger le droit à la vie de tout être humain et de s’assurer que les femmes enceintes et les mères qui élèvent leurs enfants bénéficient d’un soutien total pour les soins à apporter à leurs enfants avant et après la naissance.« 

Alors que la décision de la Cour suprême dans l’affaire Dobbs v. Jackson’s Women’s Health a renvoyé la loi sur l’avortement aux États, certains États interdisent strictement l’avortement tandis que d’autres le reconnaissent comme un droit en vertu de la constitution de l’État.

On estime à 930 160 le nombre d’avortements pratiqués aux États-Unis en 2020, selon l’Institut Guttmacher, l’organisme de recherche anciennement lié au fournisseur d’avortements Planned Parenthood. Environ une grossesse sur cinq s’est terminée par un avortement cette année-là. En 2020, le taux d’avortement par femme âgée de 15 à 44 ans était d’environ 14,4 pour 1 000.

À lire aussi | Un Évêque mexicain exige de pouvoir vivre en toute sécurité

Les partisans de l’avortement affirment que la loi sur la protection de la santé des femmes codifierait le précédent de l’avortement Roe v. Wade, qui a été annulé. Cependant, les critiques disent que le projet de loi va beaucoup plus loin que Roe. Il déclarerait l’avortement comme un droit de l’homme, affaiblirait les lois pro-vie des États et obligerait les médecins et les hôpitaux religieux à pratiquer des avortements. Le projet de loi a échoué à plusieurs reprises lors de votes du Sénat des États-Unis, où la ligne de parti est largement dominante.

Cet article a été publié originellement et en anglais par le Catholic World Report (Lien de l’article). Il est republié et traduit avec la permission de l’auteur.

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire