in , , , ,

Un Évêque mexicain exige de pouvoir vivre en toute sécurité

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
Un Évêque mexicain exige de pouvoir vivre en toute sécurité
Un Évêque mexicain exige de pouvoir vivre en toute sécurité

L’Évêque mexicain, Monseigneur Juan Manuel González Sandoval de Tarahumara, dans l’État mexicain de Chihuahua, face à la violence croissante et à une récente fusillade impliquant le crime organisé dans la région, a déclaré que « nous ne voulons pas vivre dans la guerre » et a exigé des autorités « une politique et une stratégie de sécurité qui évitent la mort, l’anxiété, la peur et l’angoisse.« 

Le Chihuahua est situé à la frontière du Nouveau-Mexique et du Texas.

Dans une déclaration publiée le 21 octobre, Mgr González a déploré les affrontements qui ont eu lieu dans la ville de Guachochi entre des bandes du crime organisé qui se disputent le contrôle des exploitations forestières illégales de Chihuahua.

Alertées par des citoyens, les forces de sécurité sont arrivées sur les lieux et ont essuyé les tirs des criminels.

« Il semble que nous soyons en état de guerre, où il y a un couvre-feu, une suspension des cours, une fermeture des commerces, une interdiction de sortir dans la rue… eh bien, dans quel pays sommes-nous ?« , s’est-il interrogé.

« Où et comment nos enfants et nos jeunes grandissent-ils ? Pourquoi n’avons-nous pas un État de droit où, en tant que citoyens, nous bénéficions de nos garanties individuelles ? » a-t-il poursuivi.

Selon un communiqué du Secrétariat à la défense nationale (SEDENA), « le 20 octobre dernier, dans la municipalité de Guachochi, Chih, des personnels de la Garde nationale et de l’armée mexicaine ont été attaqués avec des armes à feu par des membres présumés du crime organisé.« 

« En repoussant l’attaque, un agresseur a perdu la vie et 12 criminels ont été arrêtés.« , a rapporté SEDENA.

L’Évêque de Tarahumara a remercié les autorités « pour la réponse rapide et opportune qu’elles ont eue dans cet événement tragique, mais nous savons que ce n’est pas suffisant.« 

« En tant qu’Église, en tant que croyants, en tant que chihuahuas et en tant que Mexicains : Nous voulons et exigeons une politique et une stratégie de sécurité qui évite la mort, l’anxiété, la peur et l’angoisse de tant de personnes de notre Sierra Tarahumara et en général dans tout le pays« , a déclaré le prélat.

« Nous cherchons et voulons la paix ! », a insisté l’Évêque, ajoutant que « nous voulons que nos trois niveaux de gouvernement nous écoutent et nous répondent.« 

« À quel moment leur pouvoir et leur autorité pour faire respecter la loi ont-ils disparu ?« , a-t-il interrogé.

L’Évêque mexicain s’est également adressé aux criminels : « en tant que fils, frères, nationaux, compatriotes : Nous vous demandons de réfléchir, de chercher d’autres moyens légitimes d’avoir une vie décente, de vous mettre en état de conversion afin que vous vous reconnaissiez comme des fils bien-aimés de Dieu, et que cela vous conduise à déposer vos armes.« 

« L’Église et la population en général, nous ne sommes pas vos ennemis ou vos adversaires ! Nous sommes des personnes de bonne volonté qui veulent et exigent de vivre en paix« , a-t-il déclaré.

L’Évêque a assuré les autorités que l’Église leur offre « notre prière, afin que vous trouviez les moyens de nous conduire tous vers la raison et la rationalité de vivre dans un pays où nos garanties individuelles et notre dignité humaine sont respectées pour tous.« 

Les Prêtres jésuites Javier Campos Morales et Joaquín César Mora Salazar ont été assassinés à l’intérieur d’une Église catholique le 20 juin dans la ville de Cerocahui, dans la région de la Sierra Tarahumara.

À lire aussi | La surpopulation mondiale, un houx promu par des milliardaires

Bien que les autorités aient identifié le meurtrier présumé, lié au crime organisé, elles ne sont pas parvenues à l’arrêter.

L’administration du président Andrés Manuel López Obrador pourrait devenir la plus violente de l’histoire moderne du Mexique, avec plus de 126 000 homicides au premier degré enregistrés à ce jour.

Selon les chiffres officiels, du 1er janvier au 21 octobre 2022, un total de 21 711 homicides au premier degré ont été enregistrés au Mexique.

Cet article a été publié originellement par le Catholic News Agency (Lien de l’article).

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

La surpopulation mondiale, un mythe promu par des milliardaires

La surpopulation mondiale est un mythe promu par des milliardaires

Les Évêques estiment que Biden a tort de promouvoir l'avortement

Les Évêques estiment que Biden a tort de promouvoir l’avortement