in , , , , , , , ,

Les subtiles attaques culturelles de Satan contre Sainte Marie

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
Les subtiles attaques culturelles de Satan contre Sainte Marie

Le Diable déteste Sainte Marie. Je veux dire, il la déteste vraiment. Il en veut à Dieu d’avoir permis qu’une petite femme juive et pauvre devienne un ennemi aussi puissant, qu’il est incapable de vaincre.

Lorsqu’il la tente, il est comme un moustique qui s’attaque à un éléphant ; cela doit le rendre fou qu’elle ait eu le plaisir de l’écraser sous son talon.

Il serait donc logique qu’il fasse tout ce qui est en son pouvoir pour la détruire. Puisqu’il est incapable de la détruire en raison de son âme impénétrable et sans péché, il a travaillé sans relâche pour effacer notre révérence, notre dévotion et notre souvenir d’elle. Il veut que nous oubliions, voire que nous craignions sa présence parmi nous.

Voici les quatre façons les plus subtiles dont il nous a retournés contre elle.

En associant la couleur bleue à la tristesse

Après la guerre civile américaine, un genre musical connu sous le nom de « Blues » est devenu courant dans le sud des États-Unis. Les esclaves noirs chantaient leur tristesse lorsqu’ils travaillaient dans les champs et, à mesure que leur émancipation gagnait en force, leurs talents musicaux se sont répandus du sud au nord et finalement dans le monde entier. Les tons lugubres et mélancoliques de la souffrance et de la marque de fabrique du genre joueront un rôle important dans le langage utilisé pour décrire les émotions de la société en général, à tel point qu’aujourd’hui encore, si vous dites de quelqu’un qu’il a le « blues« , il est entendu qu’il est « triste« .

La couleur elle-même a donc des connotations négatives. Les gouttes de pluie bleues nous font penser à des jours pluvieux. Les gouttes de larmes bleues nous font penser à des émotions douloureuses. La glace bleue nous fait penser au monde froid et glacial dans lequel nous vivons.

Et pourtant, la couleur la plus communément associée à la Vierge est le bleu.

Elle est le ciel bleu, sans nuages, qui permet à la lumière du Christ de briller sur nous. Elle est l’océan bleu, plein de courants qui entraînent son Fils vers nous lorsque les vagues de la vie s’écrasent sur nous. Elle est le diamant bleu imperméable au péché qui nous apprend à rester patients avec nos charbons de péché jusqu’à ce qu’ils soient écrasés par la miséricorde de Dieu et transformés en joyaux dignes du Roi.

Le bleu peut symboliser la tristesse dans ce monde, mais dans le prochain, il est la couleur de la royauté éternelle.

En faisant du 13 un chiffre « malchanceux

La triskaodekaphobie est le terme utilisé pour décrire une personne qui a peur du chiffre 13. Une fois tous les 212,35 jours, le treizième jour du mois tombe un vendredi, et les triskaodekaphobes se déchaînent. Ils prétendent que les démons rôderont dans la nuit, que les chats noirs traverseront votre chemin et changeront votre destin, que votre chance vacillera dans une sorte de désalignement cosmique avec les dieux des constellations.

Et pourtant, le nombre le plus communément associé à notre Dame est le 13.

Elle était le premier des douze apôtres, mais n’a pas été comptée parmi eux, ce qui fait que le total est de 13. Sa valeur, bien sûr, était supérieure à la leur, car elle n’était pas seulement la disciple de Jésus, mais aussi sa Mère, ce qui la place à un niveau supérieur de sainteté. Elle est apparue aux enfants de Fatima le 13 mai, puis tous les treizièmes jours du mois jusqu’au 13 octobre, date à laquelle elle a accompli le miracle du Soleil.

Plusieurs années plus tard, le pape Jean-Paul II a attribué à la Vierge le mérite de lui avoir sauvé la vie lorsqu’un extrémiste a tenté de l’assassiner à l’extérieur de la basilique Saint-Pierre le… 13 mai 1981.

Et la treizième lettre de l’alphabet ? La lettre « M ».

Le chiffre 13 pourrait symboliser la menace du mal et des présages « malchanceux » dans ce monde, mais pour les catholiques, c’est le chiffre de l’intercession de la Vierge, un seuil numérique par lequel passent les grâces divines du Christ.

En remplissant les « pleines lunes » d’auras étranges

Lorsque la pleine lune apparaît, dans les recoins de notre esprit, nous imaginons un loup-garou se transformant, une sorcière se convertissant en chouette effraie, et un vampire s’abattant sur la proie humaine innocente endormie à côté d’une table de nuit sans argent, sans ail et sans pieu. Les marées montent mystérieusement, les urgences sont envahies de nouveaux patients, et les futurs bébés décident de devenir des nouveau-nés lorsque la lune scintille de son crépuscule sur la terre.

Et pourtant, le corps céleste le plus communément associé à la Vierge est la lune.

Marie, dont le seul conseil spirituel aux participants aux noces de Cana était « Faites tout ce qu’il vous dira« , reflète la lumière éternelle de son Fils sur ses frères et sœurs d’en bas. Elle n’a pas la même puissance, mais la lumière qu’elle porte affecte la terre d’une manière que le soleil et les étoiles ne peuvent pas.

Elle héberge les perdus, protège les innocents et nous guide à travers nos nuits les plus sombres jusqu’à ce que nous arrivions sains et saufs au nouveau jour. Elle fait monter nos marées spirituelles, tente notre âme vers la sainteté et nous porte dans son sein vivifiant, nous permettant ainsi de renaître en tant que vrais frères et vraies sœurs de son Fils, Jésus.

Une pleine lune peut symboliser l’aura sinistre du danger et des mythes maléfiques de ce monde, mais à un niveau mystique plus profond, elle est un symbole du reflet de la lumière éternelle de Dieu par la Vierge.

En diabolisant Notre Dame

Quand j’étais plus jeune, les écoliers se vantaient d’entrer dans leur salle de bains, d’éteindre la lumière et d’appeler « Bloody Mary » pour qu’elle leur rende visite dans l’obscurité du miroir de leur armoire. Ils jubilaient, mais je savais que lorsque le démon arrivait, ils allumaient la lumière, rentraient à toute vitesse dans leur chambre et se cachaient sous les couvertures. Que ce soit le fruit de leur imagination ou non, le « Bloody Mary » est devenu une légende que les garçons et les filles du monde entier ont recréé dans leur propre salle de bains.

Quand j’ai grandi, je suis devenu missionnaire au Mexique. Pendant mon séjour, j’ai inévitablement pris connaissance de la pratique de la Santeria. Les brujas et les sorciers abondent au pays de Notre-Dame de Guadalupe, à tel point que le culte de la magie noire a érigé sa propre anti-Marie, une figure connue sous le nom de « La Santa Muerte » ou « la sainte mort« . Il s’agit d’une divinité néopaïenne que les mystiques noirs, les barons de la drogue et les gangs vénèrent. En échange de ce culte, la Santa Muerte accorde à ses adeptes vengeance, richesse et pouvoir.

Pourtant, la femme la plus puissante qui ait jamais marché sur la terre n’était pas un dieu, mais une humble femme juive qui a accepté Dieu dans son corps et son âme – Marie.

Marie est la tueuse de démons qui écrase la tête du serpent avec le talon de son pied. Elle est la mère et la protectrice de tous ceux qui se disent chrétiens. Elle donne la vie, pas la mort. Elle dispense la grâce, non la douleur et la souffrance. Elle est tout ce qui est bon, tout ce que le diable et La Santa Muerte refusent dans leur orgueil.

Marie est plus que ce que le diable a fait d’elle.

Ses vrais enfants le savent et peuvent voir au-delà des façons dont il a essayé de nous dissuader de l’aimer.

Saint Louis de Montfort a écrit un jour que Marie « est le moyen le plus sûr, le plus facile, le plus court et le plus parfait pour s’approcher de Jésus et se livreront à elle, corps et âme, sans réserve pour appartenir entièrement à Jésus« .

Si vous savez qui est vraiment Marie, ou si vous voulez mieux la connaître, alors je vous encourage à vous joindre à moi et à des milliers d’autres personnes alors que nous consacrons nos vies à Jésus à travers le très saint rosaire de la Sainte Vierge Marie sur www.rosaryconsecration.com (en anglais) > La France prie est une alternative publique en France.

Cet article a été publié originellement par le Catholic Exchange ( Lien de l’article ).

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

Le Pape demande le transfert des fonds à la banque du Vatican

Le Pape demande le transfert des fonds à la banque du Vatican

Le Pape dénonce l'idéologie qui influence les Ministères

Le Pape dénonce l’idéologie qui influence les Ministères