Messi : "Je savais que Dieu me donnerait le trophée"
in , , ,

Messi : « Je savais que Dieu me donnerait le trophée »

Lionel Messi, superstar de l’Argentine, fraîchement sacré champion du monde de football, a confessé sa foi en Dieu juste après la victoire avec son équipe.

« C’est tout simplement incroyable. Je savais que Dieu me donnerait la coupe, j’en étais sûr – c’était une grande joie pour nous« , a déclaré le capitaine argentin de 35 ans, qui a reçu dans le match le plus important de sa carrière, en plus de la coupe du monde tant attendue, celle du meilleur joueur du tournoi, lors de la première interview dimanche soir, juste après la finale contre la France, qui a été passionnante jusqu’aux tirs au but, au stade de Lusail au Qatar.

Une déclaration qui, du point de vue du « prêtre du football » le plus connu d’Autriche, Christoph Pelczar, s’inscrit parfaitement dans la lignée de nombreux autres témoignages de foi de joueurs. « Selon mon sentiment, les déclarations de foi ont été plus présentes cette fois-ci que lors de toute autre Coupe du monde de football« , a déclaré le prêtre catholique et aumônier du SK Rapid dans une interview accordée lundi à l’agence de presse Kathpress. Des dizaines de participants à la Coupe du monde, issus des pays les plus divers, auraient déclaré publiquement dans des interviews ou sur leurs canaux de médias sociaux que Dieu leur avait donné du talent et de la force, ou encore qu’ils priaient et lisaient la Bible tous les jours. La citation de Messi après la finale a été « comme le couronnement« .

Le titre a également couronné la carrière d’un joueur qui est « en tout cas une construction spéciale de Dieu« . Le septuple Ballon d’or, qui a donné l’avantage à l’Argentine pour la première fois lors de la finale à la 23e minute sur penalty et qui a enchaîné à la 109e minute et lors des tirs au but, a « déballé comme personne le cadeau que Dieu lui a confié, à savoir son talent de footballeur« . Il a multiplié ce don par ses efforts et sa confiance en l’aide de Dieu. Messi n’a pas honte de l’appeler par son nom.

Pourtant, la Fédération internationale de football (FIFA) avait interdit aux équipes de la Coupe du monde au Qatar la présence visible de slogans religieux sur certaines parties de leur équipement. Un règlement que Pelczar ne comprend pas, « surtout si la transmission d’autres messages est autorisée« . En revanche, on ne peut pas interdire aux joueurs les déclarations orales, les gestes comme les crucifix ou les mains levées vers le ciel après un but, ni les tatouages. Ainsi, le bras de Messi porte un chapelet et un Jésus couronné d’épines, et son coéquipier Gonzalo Montiel a dévoilé devant les caméras un grand tatouage de la Vierge Marie juste après son but aux tirs au but, qui a scellé la victoire de l’Argentine.

Des impulsions de foi de la part de nombreuses stars de la Coupe du monde

La polyphonie des confessions religieuses des stars du football a été illustrée pendant la Coupe du monde par l’initiative de médias sociaux « Glaubensimpulse » (impulsions de foi) lancée au Tyrol, qui a posté chaque jour la citation d’un joueur chrétien sur ses canaux et a ainsi atteint plus de 700.000 personnes, comme l’a indiqué lundi l’opérateur non confessionnel IM (Impuls Medien) dans un communiqué.

Sur Facebook, Instagram, Pinterest, Twitter et Telegram, quatre participants à la Coupe du monde d’Allemagne, deux de la Belgique, du Brésil, de l’Angleterre, de la France, de la Croatie, des Pays-Bas, de la Pologne, du Portugal et de la Suisse, ainsi qu’un joueur de l’Argentine, du Costa Rica, de la Colombie, du Nigeria, de la Corée du Sud, de l’Uruguay et des États-Unis ont pris la parole au cours des 29 jours de compétition.

À lire aussi | Fdesouche pourrait fermer le 1er janvier 2023

« Je me lève tous les matins et je remercie Dieu pour ce que j’ai la chance de vivre« , telle est par exemple la citation de Lionel Messi, postée dimanche soir après la victoire de l’Argentine. La superstar portugaise Cristiano Ronaldo (« Mon talent est un don de Dieu« ), l’avant-centre français Olivier Giroud (« J’étudie la Bible et j’aimerais en savoir plus sur Jésus« ) et l’ancien joueur de l’équipe de France de football ont également participé à la campagne

Le gardien de but allemand Manuel Neuer (« Je crois en Dieu et je prie« ) ainsi que Neymar da Silva, Robert Lewandowski, Radamel Falcao, Edinson Cavani, Raheem Sterling, Ivan Rakitic, Roman Buerki, Daniel Sturridge, Yohann Cabaye, Jakub Blaszczykowski et Thilo Kerer. Comme on l’a dit, les impulsions des professionnels du sport ont suscité de vives discussions dans la zone des commentaires, avec parfois plusieurs milliers de réactions.

Cet article a été publié originellement et en allemand par le Katholisch (Lien de l’article).

Aider Lecatho en faisant un don

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire