in , , ,

Mgr Pope : Je n’en veux pas, de cette  » Église synodale « 

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr

Mgr Pope exerce à l’église Saint Consolateur Saint Cyprien, située dans l’archidiocèse de Washington. Il est renommé pour ses écrits portant sur la foi catholique, ainsi que pour les retraites qu’il organise à l’intention des prêtres. Par ailleurs, il tient un blog sur le site internet de l’archidiocèse, contribuant ainsi à sa présence en ligne.

L’archevêque Pope a écrit sur sa page Facebook :

« Pour tout ce que j’ai entendu sur cette ‘Église synodale’, je n’en veux pas. Je veux l’Église catholique. Je veux l’Église des martyrs, des saints. Je veux l’Église catholique, qui est une épouse, pas une veuve ; l’Épouse du Christ, pas un disciple du monde, qui a une orthodoxie joyeuse qui s’oppose au monde pour le convertir.« 

Et il poursuit :

« Oui, je veux cette Église fondée par Jésus et chargée d’enseigner toutes les nations et de baptiser tous les peuples dans la vérité salvatrice et resplendissante de Jésus. Je veux cette Église qui ne recherche pas désespérément la reconnaissance du monde et qui ne s’y complaît pas, mais qui est amoureuse de son Époux Jésus. S’il vous plaît, Seigneur, purifiez votre Épouse, l’Église catholique, de l’amour du monde ; aidez-nous, sauvez-nous, ayez pitié de nous et protégez-nous par votre grâce !« 

Dans ces paroles, le prêtre exprime sa ferme attachement à l’essence profonde de l’Église catholique. Son sentiment transpire à travers chaque mot, soulignant son refus de toute altération de l’Église qu’il considère comme fondamentale. Pour lui, l’Église catholique incarne l’héritage des martyrs et des saints, un héritage imprégné de l’authenticité de la foi.

À lire aussi | Prières pour la libération d’un Père Blanc et d’un séminariste au Nigéria

Son rejet de l’idée d’une « Église synodale » est ancré dans son désir ardent de préserver l’identité intemporelle de l’Église catholique. Il aspire à une Église qui se maintient comme l’épouse du Christ, fidèle et engagée, plutôt que de se laisser égarer par les influences du monde. La notion d’une « orthodoxie joyeuse » témoigne de sa conviction en une foi solide et joyeuse, qui éclaire le chemin de la conversion.

Le prêtre évoque la mission fondamentale de l’Église, héritée de Jésus lui-même, celle d’enseigner et de baptiser pour le salut de toutes les nations. Son appel passionné à la purification de l’Église de l’emprise mondaine souligne sa préoccupation pour la préservation de sa pureté et de sa dévotion envers Jésus, son époux spirituel.

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire