Pourquoi Jésus dit qu'un riche a moins de chance de se sauver ?

Pourquoi Jésus dit qu'un riche a moins de chance de se sauver ?

Trop souvent, nous avons lu ce verset de l'Évangile en pensant que Jésus blâme la richesse et l'aisance. Non. Le Seigneur veut nous mettre en garde contre le fait de penser que notre vie dépend de ce que nous avons.

Évangile du mardi 16 août 2022

Jésus dit alors à ses disciples :

"Je vous le dis en vérité, un riche n'entrera guère dans le royaume des cieux. Je vous le répète, il est plus facile pour un chameau de passer par le trou d'une aiguille que pour un riche d'entrer dans le royaume des cieux".

À ces mots, les disciples furent consternés et demandèrent :

"Qui donc sera sauvé ?"

Et Jésus, fixant son regard sur eux, dit :

"Cela est impossible aux hommes, mais à Dieu tout est possible."

Pierre prit alors la parole et dit :

"Voici que nous avons tout quitté pour te suivre ; que gagnerons-nous donc ?"

Et Jésus leur dit :

"Je vous le dis en vérité, vous qui m'avez suivi, dans la nouvelle création, lorsque le Fils de l'homme sera assis sur le trône de sa gloire, vous serez aussi assis sur douze trônes pour juger les douze tribus d'Israël. Quiconque aura quitté des maisons, ou des frères, ou des sœurs, ou un père, ou une mère, ou des enfants, ou des champs, à cause de mon nom, recevra le centuple et héritera la vie éternelle. Plusieurs des premiers seront les derniers et les derniers les premiers".

(Matthieu 19:23-30)

"Je vous le dis en vérité, un riche n'entrera guère dans le royaume des cieux. Je vous le répète, il est plus facile pour un chameau de passer par le trou d'une aiguille que pour un riche d'entrer dans le royaume des cieux".

Ce contre quoi Jésus met en garde, ce n'est pas la richesse des gens, qui, dans certains cas non rares, est aussi le fruit de leurs efforts sérieux et honnêtes, mais plutôt l'option consistant à penser que la vie dépend essentiellement de ce que l'on possède.

Ceux qui s'en persuadent ne sont en fait pas riches, mais succombent à leur richesse. Si vous êtes ce que vous avez, alors enlevez ce que vous avez et vous cesserez aussi d'être. Mais si vous êtes indifférent à ce que vous avez, il se peut que dans la vie, vous perdiez ce que vous avez, mais vous ne succomberez pas à la malchance parce que votre vie est fondée sur autre chose.

Cette liberté fait toute la différence. La grande question est de savoir si une personne qui possède beaucoup est capable de se détacher réellement de ce qu'elle possède. Ces derniers temps, les journaux ont publié des histoires de ce genre : de riches héritiers qui renoncent à leur fortune parce qu'elle est disproportionnée par rapport à leur vie individuelle.

À lire aussi | La proclamation du dogme de l’Assomption

Cela nous donne peut-être l'espoir que non seulement saint François a compris ce secret, mais aussi beaucoup d'autres personnes qui n'ont probablement pas encore rencontré Jésus-Christ, mais qui semblent être sur le bon chemin.

Cet article a été publié originellement et en italien par AleteiaLien de l’article ).

Napo
Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Légitimiste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *