in , ,

Quatre martyrs espagnols béatifiés à cause de la guerre civile

IMPRIMER CET ARTICLE / Faire un don à Lecatho.fr
Quatre martyrs de la guerre civile espagnole béatifiés

Un cardinal du Vatican a béatifié samedi 30 octobre 2021 quatre martyrs de la guerre civile espagnole.

Le cardinal Marcello Semeraro, préfet de la Congrégation pour les Causes des Saints, a déclaré bienheureux Francesco Cástor Sojo López et trois compagnons le 30 octobre dans la cathédrale de Tortosa, en Catalogne.

Dans son homélie, Semeraro a déclaré :

« Ils n’ont pas cherché le martyre, car on ne cherche pas le martyre, mais on le souffre. Cependant, lorsque le moment est venu de rendre témoignage au Christ dans le sang, ils n’ont pas reculé devant lui et ont embrassé leur croix avec amour. »

« C’est ainsi que trois d’entre eux, comme le dirigeant Francisco Cástor Sojo López, ont été tués et un, le bienheureux Millán Garde Serrano, a enduré la torture avec une attitude de pardon envers les auteurs et avec confiance dans le Seigneur. »

On estime qu’un demi-million de personnes sont mortes dans la guerre civile espagnole, qui a opposé républicains et nationalistes de 1936 à 1939.

Parmi les victimes d’une vague de violences anticléricales se trouvaient 13 évêques, 4 172 prêtres diocésains et séminaristes, 2 364 religieux et 283 religieuses.

À lire aussi | Fête de notre Seigneur Jésus Christ Roi de l’univers

Plus de 2000 martyrs de la guerre civile espagnole ont été béatifiés et 11 canonisés. Les causes de 2 000 autres candidats sont à l’étude.

Le Pape François a demandé une série d’applaudissements pour les nouveaux bienheureux lors de son discours de l’Angélus le 31 octobre.

« Hier, à Tortosa, en Espagne, ont été béatifiés Francesco Sojo López, Millán Garde Serrano, Manuel Galcerá Videllet et Aquilino Pastor Cambero, prêtres de la Fraternité des prêtres ouvriers diocésains du Sacré-Cœur de Jésus. Ils ont tous été tués en haine de la foi. »

« Pasteurs zélés et généreux au cours de la persécution religieuse des années 1930, ils sont restés fidèles à leur ministère même au risque de leur vie. Que leur témoignage soit un modèle, en particulier pour les prêtres. »

Le cardinal Semeraro annonce que la nouvelle fête des martyrs aura lieu le 25 octobre, rapporte ACI Prensa, partenaire de l’AIIC en langue espagnole.

En conclusion de son homélie dans la cathédrale de Tortosa, le cardinal a déclaré :

« Considérant le martyre de ces bienheureux, quelques paroles de saint Jean-Paul II viennent à l’esprit : « Le martyre est l’épreuve définitive et radicale, la plus grande épreuve de l’homme, l’épreuve de la dignité de l’homme en présence de Dieu lui-même. C’est « l’épreuve de l’homme » qui se déroule aux yeux de Dieu, une épreuve dans laquelle l’homme, aidé par la puissance de Dieu, apporte la victoire. »

Semeraro a poursuivi :

« Celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais celui qui perd sa vie pour moi la sauvera », nous a dit Jésus. Dans le Christ, la vie n’est jamais perdue; au contraire, elle se trouve, parce qu’il est la Vie. Qui plus est, comme il l’a dit dans le dialogue avec Marthe, il n’est pas seulement la vie, mais aussi la résurrection. »

CNA

Publié par Napo

💻Administrateur ▪️
✝ Catholique Royaliste et Social ▪️
✝ Diocèse de Léon 〓〓 ▪️
✝ Adepte de la pensée Déhonienne ▪️
🔗 Liens : https://linkr.bio/lecatho

Qu'est-ce que tu penses de l'article ?

Laisser un commentaire

De la mort et du jugement particulier d'après les Saints

De la mort et du jugement particulier d’après les Saints

RSA aux salariés non vaccinés

L’idée de couper le RSA aux salariés non vaccinés sur le tapis